Référence multimedia du sénégal
.
Google

Babacar Carlos Mbaye (Ambassadeur du Sénégal en Suisse) : Le gouvernement ira jusqu’au bout pour que justice soit rendue à Fatou Diop

Article Lu 13518 fois

Grâce à la coopération de la police genevoise qui a communiqué leurs coordonnées téléphoniques, Mme Triponez née Amy Dione, la maman de Fatou Diop, et son époux qui habitent en France, ont été reçus hier, vendredi 18 septembre, à la Mission permanente auprès des Nations-Unies à Genève qui fait également office d’ambassade du Sénégal en Suisse. L’ambassadeur plénipotentiaire, Babacar Carlos Mbaye, a saisi par voie diplomatique la Confédération helvétique en faisant envoyer par l’ambassade une note verbale au Département des Affaires étrangères suisse (Dfae) pour s’enquérir des circonstances de la mort tragique de notre compatriote Melle Fatou Diop (34 ans).



Babacar Carlos Mbaye (Ambassadeur du Sénégal en Suisse) : Le gouvernement ira jusqu’au bout pour que justice soit rendue à Fatou Diop
GENEVE - La mort prématurée et tragique de Melle Fatou Diop (34 ans), victime d’un ‘meurtre, voire d’un assassinat’ (dixit la juge d’instruction en charge du dossier) perpétré par Jef, un Britannique de 57 ans, dans son lieu de travail le 15 septembre 2009, ne laisse pas de marbre l’Etat du Sénégal. En effet, c’est par une note verbale que la diplomatie sénégalaise a saisi le Département Fédéral des Affaires étrangères de la Confédération helvétique pour solliciter son entremise afin d’obtenir des éclaircissements sur les circonstances du décès de l’ex-serveuse sénégalaise du bar Good Time, sis à la rue de Fribourg à Genève.
L’ambassadeur Carlos Mbaye à qui nous avons demandé au téléphone, hier, tard dans la soirée, quelles étaient les actions entreprises par le gouvernement sénégalais en faveur de la famille de la disparue, a souligné : ‘J’ai parlé à la maman, ce vendredi 18 septembre, pour lui témoigner le soutien du gouvernement du Sénégal. J’ai par ailleurs assuré la famille que les autorités sénégalaises sont à leurs côtés afin que justice soit rendue’. Saisissant au vol les propos du Représentant permanent du Sénégal auprès des Nations-Unies et Ambassadeur plénipotentiaire auprès de la Confédération helvétique, la maman de la victime, Mme Triponez née Amy Dione, a également fait état de sa détermination à aller jusqu’au bout pour que le droit soit dit. ’Elle m’a affirmé, nous confie l’ambassadeur, qu’elle ira jusqu’au bout’. L’autre information est que Mme Triponez a communiqué aux diplomates sénégalais qu’’elle avait donné son accord pour un don d’organes de sa fille’.

En outre, le même jour, Babacar Carlos Mbaye a dépêché une délégation de la Mission sénégalaise auprès de la Police de Genève pour s’informer de la situation. ‘On leur a dit que le dossier était auprès de Mme la Juge d’instruction (Ndlr, Mme Gaëlle Van Hove)’. Les diplomates sénégalais ont ainsi demandé que ‘la procédure soit conduite avec diligence et que les sanctions suivent’. L’ambassadeur du Sénégal a loué, en outre, la pleine coopération de la Police de Genève qui a aidé notre mission permanente ‘à entrer en contact avec la mère’ de la victime.

En fait, dans l’affaire Fatou Diop, il y a deux aspects : un aspect civil et un aspect pénal. Mme la Juge Gaëlle Van Hove à qui nous avons parlé avant-hier (lire notre édition du 18 septembre) nous a certifié que la justice sera dite. En effet, c’est à la fin du procès qui devrait se tenir en Cour d’assises, dans un an au minimum, que le meurtrier ou l’assassin (deux termes que définit clairement le Code pénal suisse dans son article 112) connaîtra son sort. L’acte criminel sera déterminé juridiquement. Et le prévenu qui a avoué les faits qui lui sont reprochés, sera condamné à une peine d’emprisonnement qui devrait aller de 5 ans (meurtre) à 10 ans (assassinat). Dans ce dernier cas, il pourrait écoper d’une perpétuité qui est la peine maximale.

El Hadji Gorgui Wade NDOYE (ContinentPremier.Com)
Source Walfadjri

Article Lu 13518 fois

Samedi 19 Septembre 2009





1.Posté par professeur le 19/09/2009 17:16
Je ne vois pas qu'est ce que le sénégal peut faire, rien du tout.
En suisse il ya une justice libre et des magistrats intégres, donc le travail se fera normalement.
Pour le reste je ne comprend pas ce que cherche à expliquer cet ambassadeur de wade, au sénégal est crime sont non élucidés, commencez par l'affaire du journal qui a été saccagé par un minsitre, ou l'histoire de l'assassinat d'un magistrat ou la tentative d'assassinat de talla sylla.
Vraiment si vous voulez éclairer quelque chose votre pays à du boulot.
Pour cette sénégalaise ne vous inquietez pas la suisse ne laisse jamais des crimes impunis.

2.Posté par tial-tial le 05/12/2010 23:13
Professeur, tu n'as rien compris. L'ambassadeur fait son job. Il représente notre pays. Arrêtes tes complexes et tes conneries à 2 CHF. Réfléchis avant d'écrire. Le gouvernement, la famille et la justice feront tout pour que justice soit rendue. Tu n'es qu'un mec haineux.
Wa salam

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 23:56 En Allemagne, la police roule... en Ford Mustang

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State