Référence multimedia du sénégal
.
Google

BRUNO METSU SUR LE FUTUR SELECTIONNEUR: "Fadiga est l'homme de la situation"

Article Lu 11750 fois

Revoilà Bruno Metsu ! L’ancien sélectionneur des Lions, durant la période faste de 2001 à 2003, sort de son exil doré au Qatar pour parler de nouveau de l’Equipe nationale du Sénégal. L’actuel entraîneur du Qatar, qui a récemment fait face au niet des dirigeants sénégalais pour un match amical à Dakar, revient sur les péripéties de ce fiasco, avant de donner son avis sur le débat à la mode : la question du sélectionneur national. Comme à son habitude, le célèbre coach à la crinière blonde joue la carte de la surprise, en plaidant pour son ancien virtuose, le Gaucher Magique, Khalilou Fadiga. Entretien.



BRUNO METSU SUR LE FUTUR SELECTIONNEUR: "Fadiga est l'homme de la situation"
Metsu, que vous inspire l’état actuel du football sénégalais, par rapport à ce que vous aviez laissé en partant ?

Cela fait mal au cœur, car le Sénégal a vraiment de bons joueurs. Maintenant, il faut arriver à bâtir une équipe autour de ces joueurs et ne pas se contenter d’en avoir. Il faut qu’ils se prennent en charge, ne pas compter sur les autres. C’est bien de faire table rase et de travailler en fonction du futur autour de joueurs qui sont en maturité comme Mamadou Niang qui est vraiment au sommet de sa forme, comme Souleymane Diawara. Au niveau des joueurs, l’équipe d’aujourd’hui n’a rien à envier à celle de 2002. Maintenant, avoir de bons joueurs ne veut pas forcément dire avoir une bonne équipe. Personnellement, pour redresser ce football, il y a un nom qui me vient toujours à l’esprit, c’est Fadiga. Avec un bon staff technique, il peut jouer le rôle que Laurent Blanc joue avec Bordeaux. C’est un garçon intelligent, il a une crédibilité aux yeux de tout le monde. Il connaît bien le football sénégalais et toutes les formes du football mondial, il est libre et il pourrait exploiter les bonnes pistes. Je pense qu’il serait l’homme de la situation, avec un staff avec des gens comme Amara Traoré, Abdoulaye Sarr en manager général par exemple, qui sont de bons entraîneurs. Je pense vraiment que Khali serait un coup gagnant. C’est mon avis.



Oui, mais Fadiga n’a pas encore des diplômes d’entraîneur qui puissent faire espérer le voir sur le banc !

Ce ne sont pas forcément les diplômes qui font les bons entraîneurs. Il faut quelqu’un qui peut être un rassembleur. Fadiga a une expérience du football que certains entraîneurs peuvent ne pas avoir. Il peut beaucoup apporter. Il a un rôle à jouer au Sénégal. C'est dommage de toujours chercher ailleurs des gens de cette qualité qu'on a devant sa porte. De plus, ils ont Amara Traoré, Abdoulaye Sarr... qui ont des diplômes. En revanche, la gestion des hommes, la crédibilité, on ne l'apprend pas dans les livres où l’on peut travailler les aspects physiques, techniques, mais la qualité tactique et la gestion des hommes, on l’a ou on ne l’a pas. L’entraîneur qui a les plus grands diplômes du monde, s'il n'a pas ces connaissances, ne fera jamais rien. Khali est un leader, il a ce côté rassembleur. Je le compare à Laurent Blanc qui, si Bordeaux ne lui avait pas donné une chance, personne ne l'aurait pris. Tous les clubs ont dit qu’il n'avait pas l'expérience requise. Les Sénégalais ont des gens de valeur, mais n'exploitent pas leurs qualités. C'est dommage !



«Khali reste égal à lui-même, j'espère qu'il fera plus que Metsu. Il a le talent pour ça.»



Avec Fadiga, cela ne ressemblerait pas à ce qu'on avait eu à faire avec Bocandé (entraîneur et par la suite adjoint), sans grande réussite ?

Je ne pense pas ! Khali, c'est autre chose. Jules (Bocandé) a des qualités et Fadiga en a d'autres. Même si Jules a été au plus haut niveau, Khali a cet esprit rassembleur, curieux de tout. Fadiga parle de tout : politique, sport... Il a tout pour faire ce job. Quand je vois ce que fait Laurent Blanc, je trouve des similitudes aux personnages. Khali est, je pense, le Laurent Blanc sénégalais.



Ou le futur Metsu ?

Khali reste égal à lui-même, j'espère qu'il fera plus que Metsu. Il a le talent pour ça. En 2002, déjà au Mondial, il gérait les choses. C'est quelqu'un de très calé. Il ne faut pas attendre, mais anticiper. Et, lui, il anticipe beaucoup.



Etes-vous prêt à aider, si toutefois le choix était porté sur Fadiga ?

Ma porte est toujours grandement ouverte. Le problème, lorsque vous êtes entraîneur, vous n'appelez personne. Nous avons tous des avis différents. Maintenant, Khali, il faut qu'il ait d'abord sa propre identité. Après, s'il a besoin de conseil, nous pourrons discuter. Mes relations avec les joueurs sénégalais sont fortes.



Un projet de match amical entre les Equipes nationales du Sénégal et du Qatar que vous dirigez aurait avorté. Quels en sont les raisons ?

C’est que votre Fédération n’a pas voulu jouer contre nous. Il y a eu un désaccord d’ordre financier. Nous voulions tout prendre en charge, notre hôtel, les billets d’avions… Ils (les dirigeants sénégalais) ont demandé plus d’argent pour qu’on joue contre le Sénégal à Dakar. Je crois que c’est une affaire d’argent, car ils ont eu une offre d’Arabie Saoudite à Ryad, qu’ils ont estimée meilleure. Donc, c’est tout simplement une affaire d’argent, une fois de plus.



«Je suis déçu parce que j’aurai bien aimé revenir au Sénégal»



Mais le match contre l’Arabie Saoudite n’a pas eu lieu, finalement…

Ah bon ? On m’avait dit que le Sénégal préfère rencontrer l’Arabie Saoudite qui proposait plus d’argent que le Qatar. Ici, on était un peu fâché parce qu’ils nous ont mis dans l’embarras, vu qu’on avait tout prévu pour le séjour au Sénégal et à la dernière minute, on vient nous dire : «On ne joue pas contre vous.» On a dû, en catastrophe, jouer contre le Paraguay, en France, vendredi dernier et demain, nous allons jouer contre la Belgique, à Sedan.



La déception a dû être grande pour vous qui auriez pu revenir au Sénégal dans le cadre sportif ?

Ah oui ! C’était une grande déception. Vous ne pouvez pas imaginer. Surtout que ce match n’aurait rien coûté au Sénégal. C’est le Qatar qui devait se charger de tous les frais relatifs au match (hébergement, billets d’avion…) On ne demandait que jouer contre le Sénégal à Dakar. Mais bon, ce n’est pas la première fois que cela se passe ainsi. La première fois, c’était à l’époque d’Henryk Kasperczak, on devait faire un match amical contre le Sénégal aux Emirats Arabes Unis et on nous avait rétorqué que le Sénégal voulait jouer contre une équipe plus forte que la nôtre. C’est dommage, mais c’est comme ça. Je suis déçu parce que j’aurai bien aimé revenir au Sénégal… Je ne demande rien à personne, je ne dis pas que je mérite quoi que ce soit… Mais, je pense que ça aurait été une bonne chose sur le plan sportif parce que cela fait un moment que le Sénégal n’a pas joué à Dakar et que le Qatar est une équipe très jeune, intéressante, qui vient d’ailleurs de battre (2-0) le Paraguay. Il y avait l’intérêt sportif et sur un plan personnel, l’intérêt émotionnel. Retrouver le Sénégal, les supporteurs… J'ai toujours été sensible au Sénégal. J'aime ce côté affectif. C’est pourquoi, j’avais insisté pour ce match.

Saliou Gackou
Source L'Observateur

Article Lu 11750 fois

Lundi 16 Novembre 2009





1.Posté par ngorsi le 16/11/2009 23:04
Metsu daal mo nekh quoi, brusquement fadiga............., ils sont finis ta bande de copins, je suis désolé avec tout le respect que j'ai pour eux.

2.Posté par tapha le 17/11/2009 02:30
Il parle de Laurent Blanc moi je dirai 2 autres exemples Ciro Ferrari della Juve et Leonardo del Milan AC,ce dernier va toujours a Coverciano pour etudier parck il a jamais entrainer.

3.Posté par iba le 17/11/2009 13:12
ca serait une bonne chose pour notre equipe nationale moi je suis pour et contre les amara traore qu'on nous balance ici et par la fadiga constitue la meilleure option parsk deja c un grand leader et est aime par tt le peuple senegalais donc il est charismatique

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State