Référence multimedia du sénégal
.
Google

BROUILLE ENTRE LE MAROC ET LE SENEGAL: Doudou Wade renvoie Me Baudin et le Maroc dos à dos

Article Lu 1765 fois

Dans la brouille entre le Maroc et le Sénégal, suite aux propos de Me Jacques Baudin, responsable du Parti socialiste, prononcés su le Sahara Occidental lors du congrès du Front Polisario, le gouvernement dégage toute sa responsabilité tout en déplorant le geste inamical du Maroc. Selon Doudou Wade, président du groupe parlementaire « Libéral et démocratique », charge Jacques Baudin à qui il reproche de n’avoir pas tenu compte de la position officielle du gouvernement sénégalais mais n’épargne pas non plus le Royaume chérifien qui serait allé allé trop vite en besogne, selon Doudou Wade interrogé par Sud Fm.



BROUILLE ENTRE LE MAROC ET LE SENEGAL: Doudou Wade renvoie Me Baudin et le Maroc dos à dos
« Jacques Baudin, juriste de son état, magistrat, dernier ministre des Affaires étrangères de Abdou Diouf, a dégagé des positions qui n’étaient pas les positions officielles du Sénégal », a dit M. Doudou Wade, président du groupe de la majorité libérale à l’Assemblée nationale. A la question de savoir pourquoi une position non officielle a-t-elle pu créer autant de difficultés, Doudou Wade répond : « Je ne le sais pas. Il faut demander ça à Jacques Baudin d’abord parce que ça a été inamical de sa part. Les Sénégalais et le monde entier savent que ça n’a jamais été la position du Sénégal. Et même, au-delà, le Sénégal a eu à organiser une réunion de l’Oua ici et jamais une invitation n’est parvenue à la République arabe sahraouie. Aujourd’hui, les Sénégalais que vous entendez, responsables et qui font partie de l’Etat et du gouvernement du Sénégal, parlent de la supposée République arabe sahraouie. C’est-à-dire que là il (Jacques Baudin) le fait sciemment, c’est très grave". Et Doudou Wade d’ajouter : "s’il le fait par ignorance, c’est plus grave pour un ex-ministre des Affaires étrangères".

A en croire le président Doudou Wade, « le Maroc a aussi pris une décision qui n’est pas une décision réfléchie. Nos amis marocains sont allés trop vite en besogne, parce que la déclaration de Jacques Baudin de l’autre jour, une déclaration d’un ancien homme d’Etat politique, dont le régime a disparu par voie démocratique, le Maroc ne devait pas prendre les dispositions qu’il a prises, d’autant que les relations du Sénégal avec le Maroc dépassent le présent détail, dépassent les Etats. C’est des relations séculaires qui ont été bâties dans la confiance mutuelle, dans le respect et principalement dans la religion islamique et la Tarikha tidiane ».

A propos des supputations concernant des raisons cachées à la réaction marocaine, le chef de file des libéraux à l’Assemblée nationale donne sa langue au chat : « Je ne peux pas le dire, je me réfère simplement, je ne suis pas un devin. Je condamne ce que Jacques Baudin a dit et que je le condamne énergiquement. De deux, je condamne aussi ce que le Maroc a fait à cause de la déclaration de jacques Baudin. Mais la déclaration de Jacques Baudin n’aurait pas dû entraîner le rappel ».

Source: Nettali

Article Lu 1765 fois

Lundi 24 Décembre 2007


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 19 Octobre 2016 - 12:30 Convocation de Barhelemy Dias: le Ps divisé

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State