Référence multimedia du sénégal
.
Google

BRADAGE DES TERRES SUR LE LITTORAL : Les riverains de la corniche des Almadies sonnent l’alerte

Article Lu 11542 fois


BRADAGE DES TERRES SUR LE LITTORAL : Les riverains de la corniche des Almadies sonnent l’alerte


Les riverains de la corniche des Almadies ont dénoncé avec vigueur, le samedi dernier, les constructions irrégulières sur le littoral. Le maire de la ville de Dakar, Khalifa Babacar Sall, a relevé la légitimité de leur combat et promis de demander une audience au président de la République pour le sensibiliser sur la question.



La plage Diéguène est bondée de monde en cette après-midi du samedi. Un peu plus haut, des riverains se mobilisent. Les femmes, les hommes, les jeunes ont tenu un sit-in non loin de la plage. « Non à la construction sur la corniche », « La vue et l’accès à la mer sont un droit », « La constitution du Sénégal garantit le libre accès au littoral » sont les messages forts inscrits sur les pancartes portés par les adultes, les jeunes garçons et les filles. La plupart sont debout. Une posture de lutte. Contre les constructions irrégulières le long de la corniche. Telles ces vagues qui viennent s’échouer sur le rivage ou harceler les rochers noirs, les habitats morcellent chaque année, cette corniche. Les belles villas s’élèvent sur plusieurs dizaines de mètres réduisant la vue panoramique sur la mer pour la plupart des riverains. « Nous voulons que l’on arrête la construction tout au long du littoral. Il y a des constructions irrégulières. Nous attendons de l’Etat une destruction de ces maisons parce que leur emplacement ne respecte pas les dispositions en vigueur », argumente le président de l’Association pour la protection des Almadies, Mamadou Samba Ndaw.

Les intervenants se relaient. Le discours ne change pas. La protection du littoral est la préoccupation commune. Les riverains craignent la construction des villas sur cette bande de terre où ils projettent de construire des ouvrages d’utilité publique. Les riverains de la corniche des Almadies refusent de rester les bras croisés face aux constructions irrégulières. « Cette large bande de terre, anarchiquement occupée par ceux que nous appelons grossièrement « les privilégiés » du pays, présente une face hideuse des politiques qui ont été menées depuis les années 80, démontrant ainsi l’absence réelle d’un plan directeur d’urbanisme global et singulièrement pour littoral », lit-on dans le mémorandum remis aux journalistes.

Le maire de la ville, Khalifa Sall, prend la porale et félicite les initiateurs. « Votre démarche est légitime, il faut rester mobilisés. Je vais demander une audience au président de la République pour le sensibiliser sur les problèmes de constructions le long du littoral », s’est exprimé le maire de la ville, Khalifa Sall. Le sit-in a pris fin aux environs de 18 heures

Idrissa Sane
Source Walfadjri

Article Lu 11542 fois

Lundi 3 Août 2009





1.Posté par cercle des intellectuels de Louga le 03/08/2009 16:04
Sous le règne de Wade la mal gouvernance est la règle d'or. Dans cette politique,
Sous le régime de Wade la mal gouvernance est la règle d'or . On promeut les bandits, les médiocres et ceux qui n'ont pas d'ethique et de moralité. Avec Wade on banalise les institutions de la république. Imaginer ce qui se passe à Louga, une institution comme le conseil régional, on la confie à quelqu'un qui n'a pas de bfem et pire sans aucune moralité, Samba Khairy Cissé fait la une à Louga, parceque il vient d'engrosser une fille.
Benno unissez vous pour chasser le président et alii dehors.


2.Posté par lerral le 03/08/2009 17:15
cercle des intellectuels vous etes amnesique sache que benno c tanor niasse dansokho bathyli des dinausores qui ont manges a toutes les sauces ils etaient au pouvoir ils ont occupes des postes mais qu ont t il apportes au senegal rien tous ils ne sont pas meilleurs que wade ils etaient pire pendant leur regne il n y avait pas internet ni radio prive ni presse prive au pire des cas la presse etait muselee vous croyez que le senegal a change que non on etait mal informe c tout des samba khairy cisse y en avait

3.Posté par Karim le 03/08/2009 18:02
ne baissez pas vos bras

4.Posté par mbaye le 03/08/2009 23:00
Bagne brekk. quitte a ce que cette bande de terre devienne la bande de gaza. merci aux poulations de ngor et almadies...Felicitations

5.Posté par sambou le 04/08/2009 10:14
lerral arrete de raçonter des histoires khana tu es de la gc

6.Posté par leboungor le 04/08/2009 20:36
mane
en veant de l'aeroport allant au casino WADE ET MARCEL DU SUNUGAL ON PRIVATISE TOUTE CETTE ZONE LE MUR DE WADE FAIT PRESQUE 900 METRE

7.Posté par leboungor le 04/08/2009 20:36
mane
en veNant de l'aeroport allant au casino WADE ET MARCEL DU SUNUGAL ON PRIVATISE TOUTE CETTE ZONE LE MUR DE WADE FAIT PRESQUE 900 METRE

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State