Référence multimedia du sénégal
.
Google

BOXE: Pape Sow en procès à Nancy

Article Lu 1751 fois


Le boxeur sénégalais Pape Sow sera devant le tribunal de grande instance de Nancy le 11 décembre prochain. Il reproche à la mairie de Nancy ainsi qu'à son ancien club un manque d'assistance.

"Non-assistance", voilà ce que le boxeur Sénégalais Pape Sow reproche à son ancien club ainsi qu'à la mairie de Nancy. Motif assez suffisant pour que le pugiliste traîne ces deux structures en justice. Ainsi, « Pape Sow sera devant la barre du tribunal de grande instance de Nancy le 11 décembre prochain », nous apprend un communiqué émanant de Me Latif Mbaye, coordonnateur du Collectif des formateurs et assistants culturels et sportifs (Cofacs). Selon la même source, les mésaventures du Pape Sow ont débuté dans les années 90 au moment où le Sénégalais était un boxeur espoir. Contre toute attente, ce dernier sera expulsé en Italie sans autre forme de procès.
Pire, il vit toujours dans ce pays dans un grand dénuement. Pape Sow reproche à son club et à la mairie de Nancy son manque d'assistance. Aussi, souhaite-t-il que justice soit rendue. Afin de donner toutes ses chances à Pape Sow dans l'optique d'un procès juste et équitable, le Cofacs appelle à la mobilisation. C'est pourquoi, « le Cofacs lance ainsi un appel à tous les pratiquants sénégalais d'arts martiaux en général et à tous les sportifs en particulier de se mobiliser devant le tribunal de grande instance de Nancy pour soutenir un des leurs ». Le Cofacs n'entend pas se limiter aux seuls sportifs. Il compte mettre à contribution les organisations qui luttent pour le respect des droits humains.
Aussi, la Fédération internationale des droits de l'homme (Fidh), la Rencontre africaine pour la défense des droits de l'homme (Raddho), l'Organisation nationale de défense des droits de l'homme (Ondh) entre autres seront-elles associées à cette initiative. Et ce, afin d'offrir à Pape Sow tout le soutien dont il aura besoin. L'implication du Cofacs dans "cette situation révoltante" s'explique par le fait que « c'est nous qui avons guidé les premiers pas de ce sportif de haut niveau », déclare Me Latif Mbaye. Rendez-vous est donc pris pour le 11 décembre « pour que Pape Sow ne soit pas une victime de plus », conclut-il.

Source: Le Matin

Article Lu 1751 fois

Mercredi 5 Décembre 2007


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 11:15 Ligue 1 16ème journée : Nice reste leader

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State