Référence multimedia du sénégal
.
Google

BIZARRERIES DANS L’AUDIT DU PERSONNEL ENSEIGNANT: Un maître-tailleur percevait son salaire tous les mois

Article Lu 11660 fois

L’audit du personnel enseignant vient d’être bouclé sur l’ensemble du territoire national. Il concerne les maîtres contractuels, les professeurs contractuels ainsi que les vacataires et volontaires. Et des irrégularités incroyables ont été notées surtout dans les régions de Matam et de Diourbel où un tailleur percevait son salaire tous les mois.



BIZARRERIES DANS L’AUDIT DU PERSONNEL ENSEIGNANT: Un maître-tailleur percevait son salaire tous les mois
Invraisemblable ! Un tailleur, le plus grand, dit-on, de la région de Diourbel percevait tous les mois son salaire de vacataire sans pour autant connaître la couleur d’une craie, ni le chemin des salles de classe. C’est ce qu’a révélé, hier, le ministre de l’Education chargé du Préscolaire, de l’Elémentaire et du Moyen- Secondaire, Kalidou Diallo. Dans cette même région, le gestionnaire «touchait» le salaire de sa fille en classe de Première, inscrite comme volontaire, a relevé le ministre lors d’un point de presse dans les locaux de son département sis sur l’Avenue Lamine Guèye à Dakar. D’ailleurs, cette région a, avec celle de Matam, fait l’objet d’un rapport spécial dans le cadre de l’audit lancé par M. Diallo.

Pour la région de Matam, 17 professeurs vacataires et 6 professeurs contractuels encaissaient leurs soldes alors qu’ils n’existaient nulle part, poursuit le ministre de tutelle. Mais aussi des échanges de volontaires entre Inspections d’académie, souligne encore le ministre. Autant d’irrégularités notées dans le système scolaire, qui ont amené le ministre de l’Education à lancer cet audit que Kalidou Diallo justifie par le souci de disposer d’un fichier fiable. «L’objectif est d’avoir un fichier fiable et que les états de paiement correspondent au nombre d’enseignants sur le terrain», a-t-il dit. Mais aussi de mobiliser les effectifs, de localiser et d’identifier les tâches, en un mot : «Pour savoir qui est qui, qui est où et qui fait quoi ?» Cet état des lieux du corps enseignant va permettre une meilleure sécurisation de l’emploi des nouveaux corps et leur identification pour une utilisation efficiente des ressources financières, espère Kalidou Diallo. Toutefois, des mesures ont été prises face à ces irrégularités. Et, les salaires doublement payés vont être restitués par ordre de recettes. Des reversements seront faits immédiatement pour les salaires qui étaient engagés pour les absents non encore identifiés, a assuré M. Diallo. Et ceux qui ne sont pas identifiés dans les établissements et qui figurent sur des états de paiement seront «rayés immédiatement» des listes même s’ils sont des maîtres contractuels, des professeurs contractuels, des volontaires ou vacataires. Les agents absents lors de l’audit et qui figurent sur les listes des chefs d’établissement ou des directeurs d’école devraient justifier leur absence auprès des autorités régionales et départementales. De même, les fonctionnaires dont les absences ont été signalées (souvent une longue absence) devraient recevoir une demande d’explications pour permettre à l’administration de déclencher la procédure d’abandon de poste qui conduit à la radiation, si les raisons avancées ne sont pas recevables. Par ailleurs, des ordres de recette seront immédiatement opérés auprès de ces derniers. Cet audit a démarré en mars dernier par des missions de collecte de données au niveau des Inspections d’académie (IA) et Inspections départementale de l’éducation (IDEN), et s’est poursuivi du 18 au 27 mai dernier dans les régions, ensuite à Dakar du 10 au 13 juin 2009. L’opération a pu permettre d’identifier 65 000 enseignants sur les 70 000 environ qui émargent au budget de l’Etat. Le travail de vérification a coûté 6 millions de FCfa à l’Etat du Sénégal. «C’est presque gratuit, vu l’envergure de ce travail, et cela grâce à la mobilisation de tout un chacun», s’est réjouit le ministre Kalidou Diallo.

Fatou K. Ndiaye
Source L'Observateur

Article Lu 11660 fois

Dimanche 21 Juin 2009





1.Posté par Marietou le 21/06/2009 11:54
peut etre qu'il y en a plus

2.Posté par senegal le 21/06/2009 13:33
senegal mo nkh

3.Posté par khalil le 21/06/2009 18:02
je suis au regret de constater avec tous les sénégalais que ces audits n'ont fait que révéler une partie de la gestion politichienne d'un secteur aussi vital que celui de l'éducation. Nous savons tous que chaque responsable politique PDS, de la base au sommet, bénéficie du "quota sécuritaire" surtout en période de joug électoral. Les marabouts et autres personnes influentes aussi y trouvent leur compte; c'est dire simplement que ces audits ne rendent pas compte de l'empleur des dégats et que si réellement l'Etat est sérieux, il faudra qu'il mette fin à ce recrutement et que le test de volontariat soit organisé au niveau national. C'est du bluff!!!!!!!!!!!!



4.Posté par abc le 22/06/2009 13:21
les inspecteur d' académiesont responsables de cette situation. car ce sont pour la plupart des magouilleurs qui ne cherchent qu ' à s'enrichir sur le dos de l'école senegalaise en detournant et en trafiquant au niveau des recrutements. le ministre gagnerait beaucoup a auditer urgement tous les ia et iden du senegal

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State