Référence multimedia du sénégal
.
Google

BAZAR DU BOULEVARD DU GENERAL DE GAULLE DE DAKAR: Bataille rangée entre marchands chinois et sénégalais

Article Lu 12215 fois

Assiste-t-on à la fin d’une entente cordiale entre les commerçants chinois et les marchands ambulants du Boulevard du Général De Gaulle (ex-allées du Centenaire) ? Hier, les deux parties se sont livrées à une véritable Intifada. Où des rafales de pierres et des matraques électriques ont servi de défenses aux uns et aux autres.



Hausse de tension entre les Chinois installés sur le Boulevard du Général De Gaulle et les marchands ambulants qui ont occupé les devantures des boutiques. Hier, une bataille rangée digne d’une Intifada a opposé ces deux communautés. De grosses pierres échangées gisaient par terre, à notre arrivée sur les lieux, vers 11 heures. Des hommes tout en sueur discutent et vocifèrent à tout rompre. Selon les témoignages recueillis, c’est une querelle de voisinage qui a dégénéré en règlement de comptes à coups de couteaux, de matraques et de grosses pierres, entre une cinquantaine de marchands ambulants et autant d’immigrés chinois. Une Chinoise, qui détient deux boutiques sur les ex-Allées du Centenaire, était en train de transférer des marchandises dans l’une de ses échoppes. Avec son chariot, la dame chinoise passe sur les chaussures du nommé Abdou Diop, un marchand ambulant, qui s’était installé devant la boutique de la Chinoise. C’est ainsi que M. Diop lui fait remarquer son geste. Une remontrance qui n’a pas plu à la Chinoise qui a répliqué en administrant une gifle au commerçant, tout en lui balançant des insultes. Mais, avant que celui-ci ne réagisse, les autres compatriotes Chinois sont arrivés en renfort avec des matraques électriques. Ils se sont rués sur le commerçant sénégalais, lui assénant des coups de matraques jusqu’à ce qu’il tombe.

En réaction, les autres marchands ambulants sont entrés dans la danse. Une rixe s’en est suivie, avec, d’un côté les marchands sénégalais munis de pierres, de l’autre, des Chinois armées de matraques électriques, de couteaux et autres armes blanches. Deux Chinois ont été blessés à la tête, avant que la police de Médina n’intervienne pour ramener le calme et embarquer les deux protagonistes en cause.

Pour Binta Diop, commerçante de son état, la police doit perquisitionner dans les boutiques des Chinois afin de saisir les armes qu’ils détiennent par devers eux. «Ce sont des gens qui, derrières leurs comptoirs, possèdent toutes sortes d’armes, des couteaux, des pistolets, des matraques électriques…», accuse Khadim, un marchand ambulant. Après l’incident, la sécurité a été renforcée et les boutiques chinoises ont rouvert après quelques heures de fermeture.

FATOU BINTOU K NDIAYE
Source L'Observateur

Article Lu 12215 fois

Mercredi 18 Novembre 2009





1.Posté par garmi le 18/11/2009 15:25
du n'importe quoi ! Au senegal tt est permi,car des etrangers avec des matraques electriques c'est du jamais vu ! En chine il y a une fille metisse d'un pere africain qui anime un programme sur une chaine de télé: elle recoit chaque jour que dieu fait des menaces ,elle est d'ailleurs surnommée la fille chocolat ! Je ne prends pas ma plume pardon mon clavier pour atiser des tensions inter-raciales car je vis dans un peu etranger et je souffre chaque instant que dieu fait du racisme ,mais j'encaisse p.c.q je dois faire vivre ma famille,eduquer mes enfants ect...,mais au senegal l'etranger est roi ! Pays de la teranga d'accord ,mais quant à laisser passer certaines choses je ne suis pas du tt d'accord..Le plus demunis (sur le plan intellectuel,financier,sanitaire ect..) des europeens qui debarque ici est courtisé,respecté ,ecouté....ect..Même certaines de nos soeurs refusent de sortir avec des senegalais de souche! Misere quand tu nous tiens !Mais la pple responsabilité incombe à ce gvment d'incapables pour ce qui est des chinois..

2.Posté par tao le 18/11/2009 15:46
les sénégalais font le bazar aussi à l'étranger

3.Posté par valer le 18/11/2009 16:20
Les chinois n'ont pas de droit de détenir autant d'armes derrière leurs échoppes!
Faites quelques chose svp. Téranga c' est bien mais trop c trop lou eup tourou !
perquisitionner dans les boutiques et essayer de trouver un terrain d'entente entre chinois et senegalais et chacun respecte autrui et nous vivons tous en paix.

Peace and love

4.Posté par diop le 18/11/2009 16:46
les chinois ne font que gater l senegal .l'avenir ou edifiera.

5.Posté par vérité le 18/11/2009 17:36
sénégalais calmez vous !ce n'est pas comme ça , vous devenez trop raciste et trés indisciplinés !

6.Posté par thiey le 18/11/2009 17:44
on se demande que font les autorités: ceci est tout simplement le résultat d'un exés de laisser aller qui refléte une des réalités de sunugaaal

7.Posté par aligator le 18/11/2009 19:16
il faut pas laisser ces enfoires de chinois vous maltraiter, ils sont pas meilleurs que vous. les immigres africains ne peuvent pas souffrir en chine et les senegalais se faire insulter par ces derniers chez soi. s'ils sont la pour le business ils doivent etre courtois et respectueux sinon qu'ils fichent le camp. faut pas accepter la nouvelle forme de colonisation que les chinois sont entrain de preparer sur les africains.

8.Posté par jarno Fuuta le 18/11/2009 19:39
Si seulement on changeait les noms des arteres et se serait cru a Canal Street a New York! Les chinois dans les boutiques et les senegalais aux devantures de celles-ci. C'est dommage que le senegalais se voit tjrs relegue a la peripherie du formel et du legal.. meme au Senegal qui est le seul pays au monde ou l'etranger est tjrs au dessus des natifs.

9.Posté par Debolo le 18/11/2009 20:21
Le problème n'est ni les commerçants chinois, encore moins les ambulants autochtones. La vèrité est que ce dit boulevard, matèrialise clairement la mèdiocrité de l'etat sénégalais, de la municipalité et des populations. Une mèdiocrité tentaculaire et envahissante, qui est entrain d'asphyxier irèmèdiabilement, le peu de bon, qu'on avait encore dans ce pays. Pour ceux qui connaissaient ce boulevard il y a quelques années en arrière, y retourner aujourd'hui, fait terriblement honte. On ne meurt pas que de faim ou soif, on meurt aussi de nullité esthètique.

10.Posté par toubab le 18/11/2009 23:55
Je ne sais pas combien de personnes ont vu ce reportage télévisé dans lequel on voyait des Sénégalais à Paris vendre des "souvenirs".

On voyait des propriétaires de magasins qui étaient outrés et excédés par le comportement des vendeurs "à la sauvette" Sénégalais qui menaçaient les vendeurs d'autres nationnaltés s'aventurant sur leurs lieux de chasse.

Votre teranga c'est juste pour les touristes toubabs. Ceux qui vivent sur place et dans votre pays sont insultés du matin au soir. Vous êtes un peuple de haine.

11.Posté par lebou le 19/11/2009 03:04
toubab ta reson je sui senegalais est je sui dacor avec toi

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State