Référence multimedia du sénégal
.
Google

BATTUE APRÈS AVOIR ÉTÉ ACCUSÉE D’ÊTRE UN VOLEUR DE SEXE La victime porte plainte contre ses bourreaux

Article Lu 1624 fois


Encore une histoire de vol de sexe qui se termine par une bastonnade du présumé voleur. Cela s’est passé à Bargny, il y a quelques jours. L’accusé, D. N., qui s’en est sorti avec une incapacité temporaire de travail de 21 jours, déclare l’avoir été à tort. Il a porté plainte pour coups et blessures volontaires. Quant à la prétendue victime, elle a soutenu mordicus qu’il lui a bel et bien volé son sexe même si elle nie l’avoir roué de coups.
« C’est grâce à l’intervention des voisins qui sont venus à la rescousse que je m’en suis sorti », raconte D. N., un habitant de Bargny qui a été pris à partie par un homme du nom de Serigne Mbacké Diop qui l’accusait de lui avoir volé son sexe, aidé en cela par des membres de sa famille. Le pauvre explique qu’il était en train de marcher dans la rue lorsque le nommé Serigne Mbacké, qui venait de le croiser, l’interpelle. « Surpris, je me suis quand même arrêté, d’autant plus que je n’avais rien à me reprocher, poursuit-il. Cependant, à son grand étonnement, celui-ci, après être retourné sur ses pas, l’empoigne en lui ordonnant de lui rendre son sexe. Avant même qu’il ait le temps de placer un mot, il le traîne jusque chez lui, où, aidé de membres de sa famille, ils le rouent sauvagement de coups. Sauvé par les voisins qui sont venus le sortir des griffes de cette « meute d’enragés », il se procure une attestation et se dirige vers le commissariat de police pour porter plainte contre Serigne Mbacké Diop pour coups et blessures ayant entraîné une incapacité temporaire de travail de 21 jours. Ce dernier interpellé a nié avoir battu le plaignant. Toutefois, il soutient mordicus que D.N. lui avait bel et bien volé son sexe. D’ailleurs, a-t-il affirmé, il a dû se rendre à leur village pour y recevoir des soins, afin de récupérer son « bijou de famille ». D’après sa version des faits, il retournait chez lui, après s’être rendu à la boutique, lorsque D. N., qu’il ne connaît pas, lui a subitement tendu la main en lui demandant comment il allait. C’est juste après l’avoir salué qu’il a senti des frissons dans tout son corps et est resté cloué sur place, inerte. Il a fallu qu’une connaissance lui demande ce qu’il avait pour qu’il reprenne conscience. C’est alors que, se rendant compte qu’il venait de perdre son sexe, il a hélé le mis en cause. Serigne Mbacké Diop ainsi que deux membres de sa famille qui auraient participé à la bastonnade ont été présentés au délégué du procureur de la république du tribunal départemental de Rufisque.

Source: L'observateur

Article Lu 1624 fois

Jeudi 28 Février 2008





1.Posté par reussguine le 29/02/2008 09:48
si ce voleur de sexe est compétent, il peut être engagé pour régler le cas des violeurs. comme ça il joindra l'utile à "l'agréable".

2.Posté par adis le 02/03/2008 11:51
Du n'importe quoi!Qu'il assume s'il est impuissant au leu de trouver un bouc émissaire.Yomb na daal!

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State