Référence multimedia du sénégal
.
Google

BATHILY sur le message du chef de l'Etat aux députés : ‘Wade était le champion des absentéistes à l'Assemblée’.

Article Lu 1268 fois

‘C’est ridicule’. Telle a été la réaction du secrétaire général de la Ld/Mpt, Abdoulaye Bathily, sur les recommandations formulées, avant-hier, par le président de la République, par le biais de son Premier ministre, Hadjibou Soumaré, à l’endroit des parlementaires. Un sentiment partagé par tous les leaders du front ‘Siggil Sénégal’ qui rencontraient, hier, les responsables de l’Unacois.



BATHILY sur le message du chef de l'Etat aux députés : ‘Wade était le champion des absentéistes à l'Assemblée’.
Abdoulaye Bathily trouve absurde l'initiative du président Wade consistant à donner des leçons de civisme au député. ‘Si réellement nous sommes dans un régime démocratique, l’Exécutif ne peut donner des ordres au législatif’. Mais constate-t-il, ‘Pour Abdoulaye Wade, l’Assemblée nationale ne vaut rien’. C'est pourquoi, poursuit Abdoulaye Bathily, ‘il (Abdoulaye Wade : Ndlr) peut donner des ordres comme il le veut à cette Assemblée, parce que c’est son Assemblée à lui, ce n’est pas une Assemblée nationale. Et cela ne nous a pas surpris’. Le leader de la Ld/Mpt trouve, également, anormal que le chef de l’Etat ait décidé ‘maintenant d’obliger les députés à être présents’. Parce que, rapelle Abdoulaye Bathily, ‘comme l'a une fois souligné Iba Der Thiam au cours d’un discours, Abdoulaye Wade était le champion du monde de l’absentéisme au parlement’.
Ces arguments suffisent, selon lui, pour montrer ‘le ridicule et le manque de sérieux’ du message du chef de l’Etat à l’endroit des députés. Mieux, souligne le Jallarbiste, ‘Wade s’amuse avec le pays et il faut que les citoyens sénégalais se ressaisissent et mettent fin à ce système qui détruit et ridiculise notre pays’. En outre, Bathily ne comprend pas que ‘Abdoulaye Wade qui, incapable de mettre en place un gouvernement qui fonctionne dans son propre pays, veuille proposer un gouvernement continental’.

Interpellé sur la recapitalisation des Industries chimiques du Sénégal (Ics), le secrétaire général de la Ld/Mpt, rappelle que ‘c’est ceux-là même qui ont mis à genoux les Ics qui veulent aujourd’hui la sauver : Le gouvernement de Abdoulaye Wade’. Selon Abdoulaye Bathily, cela toujours été le procédé du gouvernement, ‘mettre en ruine un secteur pour après faire venir des gens à eux et prendre ledit secteur en main pour des intérêts privés’. Le Jallarbiste soutient que c’est le cas avec les Ics. ‘On nous dit que les indiens vont prendre 90 % du capital des Ics, mais on ne dit pas comment ? Que les 10 % restant seront gérés par des Sénégalais. Mais qui sont ces Sénégalais ?’, telles sont entre autres interrogations soulevées par Abdoulaye Bathily. Selon lui, l’Unacois qui ‘constituent un secteur important dans notre économie’ n’est pas informée de la possibilité de participer au capital des Ics. Et c’est pourquoi, le leader de la Ld/Mpt se dit convaincu qu’il ‘y a des gens du régime qui sont entrain de travailler en dessous dans cette affaire. Et comme ils ont pris à l’époque la Sonacos et d’autres secteurs de l’économie, ils veulent prendre encore les Ics à travers cette recapitalisation’ accuse-t-il. Non sans appeler les travailleurs des Ics et les citoyens à la vigilance.

Pour sa part, Ousmane Tanor Dieng du Parti socialiste parle ‘d’effet d’annonce’. Parce que, renseigne t-il, ‘en réalité la mesure définitive sera prise, à Paris, en Septembre’. Selon le socialiste, le gouvernement annonce la recapitalisation comme si tout était réglé. Selon Ousmane Tanor Dieng, il y a d’abord ’la détermination de ceux qui ont participé à la constitution de ce capital pour la recapitalisation, d’une part et, d’autre, il faudra aussi que les conditionnalités qui seront fixées par ceux qui participent au capital soient acceptées par le gouvernement pour qu’on trouve une solution’. Pour autant, le socialiste ne semble pas optimiste quant à l’avenir des Ics. Pour lui, ‘trouver 40 milliards ne me parait pas suffisant pour régler l’ensemble des problèmes des Ics qui ont un déficit de 200 milliards’.

Yakhya MASSALY
Source: Walfadji

Article Lu 1268 fois

Jeudi 19 Juillet 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State