Référence multimedia du sénégal
.
Google

BARTHELEMY DIAS (MAIRE DE MERMOZ-SACRE-CŒUR) : 'JE NE VAIS PAS M'ASSEOIR SUR LA CHAISE DU MAIRE SORTANT'

Article Lu 11614 fois

*J’invite le président Wade à m'envoyer l'Ige

Le maire de Mermoz-Sacré-Cœur entreprend, depuis quelques jours, en France, une visite de travail auprès des communes françaises pour décrocher, dans le cadre de la coopération décentralisée, des moyens pour embellir son bilan final. Dans cette interview, Barthélémy Dias est revenu sur le manque de moyens de sa commune, sur la fameuse 4X4 que le Conseil municipal a décidé d’acheter. Apparemment superstitieux, il est résolu à ne pas occuper le bureau du maire sortant si l'on ne renouvelle pas le mobilier.



BARTHELEMY DIAS (MAIRE DE MERMOZ-SACRE-CŒUR) : 'JE NE VAIS PAS M'ASSEOIR SUR LA CHAISE DU MAIRE SORTANT'
Wal fadjri : Vous êtes en visite de travail à Paris. Quel en est l'objet ?

Barthélémy Dias : Cette visite entre le cadre d'une prise de contact avec les partenaires au développement aussi bien des collectivités locales françaises que des Ong. Pour l'instant, cette visite se passe de façon excellente. Je suis venu avec un plan de développement local qui présente, de façon générale, la commune d'arrondissement de Mermoz-Sacré-Cœur et qui recense les problèmes auxquels la commune est confrontée en termes d'éducation, d'assainissement, de loisirs, etc. Pour l'instant, nous pouvons dire que nous sommes très optimistes, plus particulièrement en ce qui concerne l'assainissement. Il y a aussi de quoi espérer pour la santé et l'éducation. C'est une prise de contact, mais d'ici quelques semaines, nous avons une collectivité locale française qui doit envoyer un membre de son conseil municipal pour qu'on puisse, ensemble, discuter, échanger et réfléchir sur les canaux à ciel ouvert qui doivent impérativement être fermés dans la commune de Mermoz-Sacré-Cœur parce que c'est l'une des communes qui détiennent l'un des taux les plus élevés de paludisme. Je salue, au passage, l'esprit d'ouverture et de compréhension de cette commune française qui a compris que la coopération décentralisée est, aujourd'hui, un moyen de communication et de nouer des partenariat sur le long terme, particulièrement dans le cadre de la coopération durable. (…)

Wal fadjri : Quelle est cette commune française ?

Barthélémy Dias : Je suis désolé de taire le nom de cette collectivité locale parce que, malheureusement, il y a des personnes qui me veulent du mal et qui ont décidé de me faire la guerre en s'appuyant sur la méchanceté gratuite. Je ne leur ferai pas le plaisir de donner le nom de cette collectivité locale. Car vous savez qu'avec les nouvelles technologies de la communication, on peut entrer en contact à partir de n'importe où dans le monde pour distiller de fausses informations. (…)

Wal fadjri : Mais vous allez quand même rendre compte au Conseil municipal…

Barthélémy Dias : Ah oui ! Je vous rappelle que le Conseil municipal est un organe délibérant. On lui soumet des dossiers qu'il examine, entérine et le maire exécute. Je rendrai compte aux différentes coalitions. Maintenant ceux qui veulent liquider Barthélémy Dias, je leur souhaite bonne chance. Moi, je suis là pour travailler. L'heure de se battre est, pour moi, dépassée. Maintenant, c'est l'heure de servir les populations de Mermoz-Sacré-Coeur. C'est dans cette dynamique que je me trouve. (…). Nous ne nous sommes pas battus pour venir faire de la figuration. Nous nous sommes battus pour faire des résultats. On n’a pas droit à l’erreur. Aujourd’hui, il n’y a plus de place pour des excuses.

Wal fadjri : Quels sont les principaux problèmes auxquels sont confrontées les populations de Mermoz-Sacré-Cœur ?

Barthélémy Dias : Le plan de développement local recense ces problèmes. Il y a d’abord des canaux à ciel ouvert. En matière de santé, il y a la réfection et l’équipement des deux postes de santé de la commune. Il a aussi la construction d’un centre de santé qui puisse offrir un plateau technique respectable. Avec 40 000 âmes, la commune de Mermoz-Sacré-Cœur doit disposer d’un centre de santé. Nous avons un projet de pharmacie municipale pour accompagner et aider les couches les plus défavorisées en nous appuyant sur des collectivités locales, les Ong, des bonnes volontés qui peuvent mettre à la disposition de la commune des médicaments gratuitement ou à prix réduit. En matière d’éducation, nous envisageons la construction d’une bibliothèque cyber municipale pour familiariser les populations qui n’ont pas les moyens aux nouvelles technologies de l’information et de la communication, accompagner les cinq écoles de la commune en les équipant d’ordinateurs, en les connectant à l’Internet, en mettant en place, à travers des jumelages, des colonies de vacances pour les élèves les plus méritants. Nous voulons également les doter de toilettes fonctionnelles, de cantines pour que les enfants les plus démunis puissent suivre les cours correctement et produire des résultats parce qu’ils sont les futurs cadres de la commune.

En matière de loisirs, il y a des espaces de jeu qu’on n’aurait souhaité aménager, moderniser, équiper pour nos Asc. Aujourd’hui, force est de reconnaître que les Asc ne sont que les clubs de football. (…).

Wal fadjri : Est-ce que vous avez l’espace nécessaire pour construire toutes ces infrastructures de loisir quand on sait que Dakar manquerait de terre ?

Barthélémy Dias : C’est vrai que l’espace fait défaut. Mais, la commune de Mermoz-Sacré-Cœur est l’une des rares communes d’arrondissement dans la ville de Dakar qui dispose encore d’espace. Je ne le dis pas pour vexer qui que soit, mais nous ne sommes pas des vendeurs de terrains. Nous n’en vendrons pas. Cela dit, il y a déjà des terrains de football. Nous allons essayer d’en trouver d’autres. (…). D’ailleurs, j’ai pris l’engagement de mettre à la disposition des jeunes 5 % du budget municipal, soit 10 millions de francs Cfa. Nous avons trouvé une enveloppe de 3 millions, nous avons décidé de la tripler. Nous en avons les moyens et je remercie toute l’équipe de la commune qui a abattu un boulot extraordinaire. Aujourd’hui, la trésorerie tourne autour de 100 millions pour une commune qui n’a jamais dépassé la vingtaine de millions. Je pense que c’est à saluer et c’est encourageant. Nous pensons qu’au sortir de notre mandature, nous présenterons un des bilans les plus positifs des communes du pays.

Wal fadjri : Avez-vous chiffré tous les projets contenus dans votre plan de développement local. Si oui, quel en est le budget ?

Barthélémy Dias : Pour la couverture des canaux, nous tournons autour de 88 millions. La commune dispose de trois canaux à ciel ouvert. Nous voulons en fermer deux sur les trois. Pour ce qui est du volet santé, éducation, sport, je préfère taire les chiffres parce qu’il n’y aurait qu’une ligne à franchir pour dire que Barthélémy Dias veut s’acheter un jet privé. Si j’ai donné les chiffres pour les canaux, c’est parce que c’est déjà fait en Conseil municipal.

Wal fadjri : Parlons du problème de la 4X4. Qu’est-ce qui s’est passé réellement ?

Barthélémy Dias : Je n’ai aucune idée. J’ai donné mon point de vue sur la Rfm. J’ai dit que j’ai voté contre par solidarité. Il y a peut-être des gens qui ont été mal informés. Je leur présente mes sincères excuses au nom du conseil municipal. Mais, je reste convaincu que le Conseil municipal particulièrement la commission des finances a voulu agir dans le bon sens. Cela veut dire que nous sommes arrivés dans une mairie où nous n’avons rien trouvé. Pour cette année 2009, nous avons trouvé que nous allons encaisser des redevances de la Senelec de 2005, de 2006, de 2007 et du premier trimestre de 2008. L’écrasante majorité - plus de deux tiers - a pensé bien faire en utilisant cet argent pour l’équipement et la modernisation de l’hôtel de ville pour servir les populations. Je vous donne un exemple : je suis à Paris, incapable de donner un site Internet aux partenaires pour qu’ils puissent voir à quoi ressemblent les écoles, les postes de santé ou les canaux à ciel ouvert parce qu’on n’en a pas. (…).

Dans notre bilan, nous serons forcés de présenter un hôtel de ville digne de ce nom, en réseau, connecté à Internet, équipé, dans lequel le maire disposerait d’un bureau ainsi que tous ses adjoints, une salle de délibération équipée qui contient 46 conseillers, que les services de la voirie, de l’état civil, des recettes soient mis en réseau pour qu’il n’y ait plus de fuite de recettes. Cela demandera des moyens. Malheureusement, nous ne pouvons pas trouver ces moyens en nous appuyant sur la coopération décentralisée à moins que cela soit inclus dans un projet ou un programme. Peut-être que le prix du véhicule a choqué des Sénégalais, mais si c’est le cas, je leur demande de se poser cette question : est-ce qu’il est raisonnable qu’un ministre du gouvernement reçoive un bon de dix millions pour s’équiper avec une chambre à coucher et salon et qu’un maire ne puisse pas disposer d’un bureau pour travailler et servir les populations. C'est ce qui est démagogique.

Wal fadjri : N'avez-vous pas de bureau ?

Barthélémy Dias : Nous sommes des Africains. Si on décide de ne pas acheter de bureau, nous n'allons pas le faire, mais je ne vais jamais m'asseoir sur la chaise de la mairesse sortante. Je ne le ferai jamais de ma vie. Je suis Africain. Personne ne le fait au Sénégal. Je ne le ferai pour personne. (…). Bien avant Abdoulaye Wade, il y avait un bon d'équipement pour un ministre. Alors, pourquoi le contribuable sénégalais doit accepter pour un ministre - de façon temporaire - et refuser d'équiper des maires d'arrondissement pour servir les populations ? Et le cas de Barthélémy est valable pour tous les maires des communes. C'est déplorable. Il ne faut pas que les gens pensent que nous allons travailler dans une mairie sans véhicule. Nous ne le ferons pour personne. Le président de la République est une institution ; il a un véhicule. Un ambassadeur représente le pays ; il a un véhicule. Un député est véhiculé et un maire sera véhiculé. Je ne verse pas dans la démagogie. Je vous dis que je ne suis pas obnubilé par le matériel. Le Conseil municipal a voulu bien faire. Je ne fais pas partie des gens qui veulent ériger le misérabilisme en mode de gestion ou de fonctionnement. Je dis que nous devons avoir les moyens de servir les populations de nos communes respectives. (…). Nous sommes supposés accueillir des partenaires au développement dans des conditions inadmissibles. Ce n'est pas sérieux.

Wal fadjri : Si je comprends bien, vous allez renoncer à l'achat de la 4X4…

Barthélémy Dias : Je ne renonce à rien du tout parce que je ne décide de rien du tout. Moi, j'ai voté contre l'achat du véhicule. Dès le début, j'ai dit que je voterai contre. Que ce soit une 4X4, un scooter, une trottinette, cela ne me dérange pas. Mais, il faut un moyen de locomotion dans une mairie. Demain, si nous recevons des partenaires au développement, nous n'allons pas les mettre dans une charrette. (…)

Wal fadjri : Le Conseil municipal a-t-il renoncé ou non à l'achat de la 4X4 ?

Barthélémy Dias : L'écrasante majorité a décidé d'acheter le véhicule -lequel ne m'intéresse pas. Je leur ai simplement dit que nous avons remplacé quelqu'un qui ne nous a rien laissé. Maintenant, faisons en sorte que ceux qui vont nous remplacer puissent trouver une mairie digne de ce nom pour continuer à servir les populations de Mermoz-Sacré-Coeur parce que l'Etat, c'est la continuité et les collectivités locales font partie de l'Etat. Donc, que ce soit cette année ou l'année prochaine, ce n'est pas mon problème. Et puis, la 4X4, ce n'est pas un véhicule de luxe. C'est le plus utilisé dans l'administration sénégalaise. Si ce véhicule choque les gens, ils doivent être choqués par tous les véhicules que l'on trouve dans l'administration. Je rappelle que l'Etat n'achète pas d'occasion. Il achète du neuf.

Wal fadjri : Peut-être que c'est le prix (35 millions) qui dérange…

Barthélémy Dias : Ce n'est pas de ma faute si la Sénégalaise de l'automobile vend un véhicule à 35 millions. Je pense que le Conseil municipal avait des ambitions à la hauteur de ses objectifs. Il y a des collectivités locales de Dakar où l'on ne trouve pas une 4X4 mais des 4 X 4. Cela ne frustre personne et ne change pas le quotidien des Sénégalais. (…). Imaginez-vous une mairie où chaque fois que le conseil municipal doit se réunir, on va louer des chaises à 100 francs. C'est comme si le Conseil des ministres doit se réunir et qu'Abdoulaye Wade doit louer des chaises.

Wal fadjri : Est-ce le cas à Mermoz-Sacré-Coeur ?

Barthélémy Dias : Bien sûr que c'est le cas à Mermoz-Sacré-Coeur. Nous ne disposons de rien du tout.

Wal fadjri : Qu'est-ce que l'équipe sortante vous a-t-elle laissé ?

Barthélémy Dias : Elle n'a pas eu de bilan. C'est pourquoi elle a été liquidée. L'équipe sortante nous a laissé une permanence municipale. C'est tout ! Et des scandales dans le domaine du foncier. Rien de plus !

Wal fadjri : N'avez-vous pas fait un audit ?

Barthélémy Dias : Nous n'avons pas le pouvoir de faire un audit. Nous n'avons, à la limite, que le pouvoir de faire un état des lieux. Et puis, nous savons tous qu’au Sénégal, avec la soutoura (discrétion, Ndlr), on ne peut pas tout dénoncer. Mais, il ne faut que les gens comptent sur nous pour verser dans la démagogie.

Wal fadjri : Mais on peut faire un signalement à la justice

Barthélémy Dias : Vous savez que la justice sénégalaise, depuis 2000, a été amputée d'un pied. Les cas les plus palpants sont là : l'affaire Talla Sylla et tant d'autres. Cette justice a les mains liées. Si Abdoulaye Wade voulait nous rendre service, il devait auditer les communes d'arrondissement. Et je profite de l'occasion pour inviter le président Abdoulaye Wade à bien vouloir m'envoyer l'Ige (Inspection générale d'Etat) pour que ceux qui cherchent des poux sur la tête de Barthélémy Dias se calment et aillent faire autre chose. J'ai d'autres choses à faire par rapport à ma carrière politique, par rapport aux populations de ma commune, par rapport à l'image de mon parti politique et de ma coalition que de verser dans des choses illégales. (…)

Propos recueillis à Paris par Moustapha BARRY

Source: Walfadjri

Article Lu 11614 fois

Samedi 20 Juin 2009





1.Posté par musa le 20/06/2009 20:41
Mais donnez lui les outils necessaires pour faire son job,les critiques et les appreciation il faut les garder jusqu'au jour ou Mr le maire et son equipe vont presenter leur bilan

2.Posté par yaya le 20/06/2009 21:14
En tant qu'habitant de Sicap Mermoz Sacré coeur, et ayant tout fait pour chasser l'ancienne mairesse, je suis le premier surpris par le comportement de notre nouveau maire. A mon avis la seule chose qu'il sait faire pour le moment, c'est de parler. Il ne faut pas oublier que le Parti Socialiste dispose d'une école où on apprend aux gens de convaincre sans avoir raison. Il n'accépte pas les critiques, tout le monde doit être forcément avec lui, au point de passer pour un mécontent. Je crois que l'heure est au travail comme il le dit lui même. Il faut aussi être imaginatif, chercher d'autres moyens pour faire fonctionner la commune. Mais Monsieur Dias est entrain de transformer la Mairie à un Night Club. Depuis qu'il est là, chaque samedi une soirée dansante est organisée, indisposant tous les habitants du quartier: jeunes, vieux, les bébés, les malades, etc... A partir de trois heures du matin, les bagarres réveillent les populations, et les jeunes souls comme il n'est pas permis d'imaginer font peur à tout le monde. Le dimanche matin, le sang est visible avant que la mairie ne nettoie le lundi.
Tous les dimanches,, des khawarés sont organisés. Le malheur dans tout ça, est que ce ne sont pas les habitants de Baobabs les organisateurs la plupart du temps.
Nous demandons solennellement à Monsieur le Maire, d'écouter les populations qui l'ont élues et qui ont tant espéré de sa jeunesse, de son intélligence supposée et de sa fougue.
Parce que les populations ne laisseront pas faire. EN attendant, une pétitions circule, qui sera déposée. Aprés quoi une autre forme de lutte sera portée à sa connaissance pour que la Mairie trvaille et les populations la soutiennent. Le reste n'est que de la pure diversion. AChéte même un jet privé si c'est pour l'intérêt des populations à ton avis.
SANS RANCUNE


3.Posté par Marietou le 20/06/2009 21:18
bonne chance mister dias!

4.Posté par baba le 20/06/2009 21:41
bon , laissons le travailler, apres on verra le reste , je pense qu'ils viennent de commencer, laissons les travailler, qu'il achete une voiture ou pas c' est le resultat qui compte au bout de 2 ans , c' est bon de prendre les devants mais n'oublions pas que c' est l' union qui fait la force..il faut l'epauler si c' est neccessaire
, lui faire des critiques , quand il le faut..... on tous des habitants de mermoz, J,aime mon quartier comme tout le monde,,, et surveillons surtout notre case merci......

5.Posté par mouvement j'aime karim meissa wade(MSJKMW) le 20/06/2009 23:22
karim un grand monsieur avec un grand coeur que les politicards ont sali pour des raisons falacieuses.Ce monsieur est vraiment bon. pour notre avenir .
Les senegalais doivent le soutenir parce qu'il est mésuré,ponderé et à l'expertise pour avance la jeunesse .nous savons qui peut faire en sorte que demain et l'avenir chacune et chacun d’entre nous puisse s’épanouir ,rien ne nous arrêtera.
La politique est une guerre d’idées. Nous allons contribuer au changement des mentalités.
Notre mouvement s' investira enfin que le monde la verite .
Que la jeunesse se reveille adherer pleinement a notre mouverment j'aime karim . l'email msjkmw@yahoo.fr

6.Posté par mouvement j'aime karim meissa wade(MSJKMW) le 20/06/2009 23:23
karim un grand monsieur avec un grand coeur que les politicards ont sali pour des raisons falacieuses.Ce monsieur est vraiment bon. pour notre avenir .
Les senegalais doivent le soutenir parce qu'il est mésuré,ponderé et à l'expertise pour avance la jeunesse .nous savons qui peut faire en sorte que demain et l'avenir chacune et chacun d’entre nous puisse s’épanouir ,rien ne nous arrêtera.
La politique est une guerre d’idées. Nous allons contribuer au changement des mentalités.
Notre mouvement s' investira enfin que le monde sache la verite .
Que la jeunesse se reveille adherer pleinement a notre mouverment j'aime karim . l'email msjkmw@yahoo.fr

7.Posté par BOY BOU REW. le 21/06/2009 01:49
CE PETIT DIAZ SE LA PETE TROP HEUREUSEMENT QUE VOUS NAVEZ PAS GAGNE AUX PRESIDENTIELLES VOUS SOCIALISTES OU BENNOVOUS ETES TELLEMENT OBNUBILES PAR LE CONFORT QUE VOUS REPROCHEZ AUX AUTRES VOUS ETES TOUS PAREILS DOUL MOY DAY REK

8.Posté par jolofman le 21/06/2009 05:50
ce gars la il me fait rire koi, ils sont tous pareils Karimo, Diazo, tous.

9.Posté par mo9 le 21/06/2009 19:28
ce n'est pas de sa faute le pauvre,ce n'est que le reflet de notre societé,l'africain aime le pouvoir ,l'argent ,les femmes,les voitures, la frime etc.....
le developpement de l'afrique est impossible tans qu'ont aura cette mentalité d'egoiste (de badola),je me demande meme si c'etait une bonne idées d'avoir pris notre independance vu comment notre pays est mal geré .

10.Posté par Jop le 22/06/2009 05:03
Franchement les senegalais excusez moi biensur y'a des exceptions ils ne savent ke parler mais Mr Dias a bel et bien raison comment travailler dans ces conditions là????pr travailler on a besoin de moyen et aussi de trankilité mais pas comme ça c vraiment honteux en allant louer des chaises pr tenir une reunion c pas du tt serieux ça c le chiffre ki chok mais voyez les milliards k les dirigeants volent on dit rien or Mr Dias veut juste rendre service aux populations de Sacre Coeur.je connais pas ce garçon mais je le soutiendrai Inschallah a ma façon je le connais pas mais il fait tt sn possible pr soutenir les senegalais de l'injustice kils subissent il a ete a Tamba dans le chaud enfermé rien ke pr defendre le plus petit de nous tandiske en ce moment on degusté du bon thé et manger du bon thiébou dieun soyons serieux aidons a realiser sn souhait au lieu de lui mettre les batons...Courage Barth et Ke Dieu te protege du fond du Coeur...ziza de bruxelles

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State