Référence multimedia du sénégal
.
Google


hh



BANLIEUE DE DAKAR: Des mineures qui se prostituent en toute liberté

« Saf b. », « Chez A. », « T. Night club »….des endroits bien connus dans la banlieue dakaroise. En plus d’être des débits de boissons alcoolisées, ils sont aussi des havres de la prostitution de mineures. Proies très recherchées, les jeunes filles s’offrent dans ces milieux facilement et à bas prix. Bien que proscrite par la loi, la prostitution des mineures est devenue banale.



BANLIEUE DE DAKAR: Des mineures qui se prostituent en toute liberté
Il est 23 heures à Pikine dans la banlieue Dakaroise. « Sap bar » situé à quelles encablures de la station essence sur la route tally bou mak, grouille de monde. Les clandos se garent devant l’entrée principale. Des hommes et des femmes, tous marqués par leur jeune âge, ont déjà pris d’assaut les lieux. Deux colosses armés de gourdins sont postés à l’entrée pour dissuader les fauteurs de trouble et les racoleurs qui gravitent autour du bar. A chaque coin sombre, des hommes guettent attentivement leurs proies. Dés que l’on franchit le portail, l’odeur de bière mélangée à la fumée de cigarettes pollue l’atmosphère et pique vos narines. Le seul plafonnier qui brasse difficilement l’air n’y change pas grand-chose.

Sous l’œil complaisant des cabaretiers et des videurs, des jeunes filles mineures défilent à l’intérieur du bar pour séduire les clients. Des mômes à la chair fraîche et au corps gracieux qui se déhanchent d’un bout à l’autre de la salle. Elles sont prostituées et exercent leur métier sans complexe à coté de leurs aînées plus expérimentées qui les couvent. La plupart des mineures arborent presque toutes le même style vestimentaire. De grosses boucles d’oreille pendantes, le crâne rasé à la femme Massaï, un bling-bling autour du cou. Leurs tenues extravagantes et ostentatoires mettent en valeur leur corps bien sculpté qui attire les hommes friands de bonne chair.

Une cigarette au coin des lèvres, elles sirotent langoureusement leurs bières pour certaines, alors que d’autres préfèrent les boissons sucrées. Dans un coin juste à l’entrée, elles s’organisent en meute et discutent entre elles, le temps qu’un homme leur fasse un clin d’œil en guise d’invite. Ces jeunes filles candides, sont pour la plupart des produits du lumpun prolétariat, sans éducation, et analphabètes. Dans ce milieu, interlope et mesquin, les jeunes prostituées trouvent des protecteurs bien « respectés ». « Chacune d’elle a un copain, bandit ou videur, qui lui sert de protecteur », confie un vieux routier qui les appelle par leurs noms. Interrogé sur la dangerosité du milieu, l’une d’elle se défend : « je n’accepte jamais qu’un homme me batte. Si je constate que tu es incorrect, je ne te parle plus. Quand je ne trouve pas de client, je prends mon sandwich et je rentre chez moi ». Elles utilisent un jargon que seuls les initiés peuvent comprendre. Pour négocier une passe, « Y. Fall me demande : passe temps wala zéré ? (Un coup ou la nuit). Cette question est l’entrée en matière pour la négociation. La passe se situe entre 5.000 et 10.000 f CFA, alors que la nuitée peut aller jusqu’à 50.000F cfa. Filles soumises, elles sont prêtes à tout pour rendre la nuit rentable.

Mais, ce métier, elles ne le font pas sans la pression policière. Elles jouent à cache-cache avec les policiers qui viennent régulièrement pour une vérification de carnets sanitaires. Après une discussion, N. Amy, jeune thiessoise de 16 ans, au teint noir, avec des yeux qui brillent de candeur, révèle qu’elle fréquente le milieu depuis plus d’un an déjà. « Pour échapper aux policiers, mes amies et moi préférons rester dans la boîte de nuit qui jouxte le bar. Nous nous sentons plus en sécurité là-bas, et quand nous avons des clients, nous prenons discrètement un taxi pour aller à l’hôtel », nous confie t-elle. Parfois, quand elles sont prises par la police, ce sont les videurs qui jouent les bons offices. Avec un petit 5.000 f, les prostituées parviennent parfois à faire changer d’avis les policiers. Mais, il arrive aussi qu’elles soient amenées au commissariat central avant d’être présentées au juge. Ainsi, avec le délit de prostitution clandestine, elles encourent une peine de 2 à 6 mois. Certaines, ont même purgé des peines au centre de détention du camp pénal de liberté 6.

Comme elles attirent la clientèle, les gérants du bar les protégent contre certains bandits qui les menacent ou les violentent. Pour toute altercation, les fauteurs de trouble sont chassés mani mulitari, dans les propos salaces des prostituées. C’est sous ce train-train que « saf b. » fonctionne durant toute la nuit. Jusqu’aux coups de 4 heures, heure où les gens se rendent « chez André » pour y passer le reste de la soirée. Là également, les minettes vaquent allégrement à leur métier sans contraintes majeures. En dépit de l’âge pour pratiquer ce métier, ces minettes sont exposées à des risques élevés d’attraper des maladies sexuellement transmissibles. Elles s’adonnent à la prostitution, en ignorant les règles élémentaires de prévention, en plus d’être des proies facile de pervers friands d’expériences sexuelles dégradantes. Leurs parents, sous les affres de la pauvreté, ferment les yeux et laissent faire. Devant l’impuissance coupable de la société, le phénomène prend de l’ampleur sans choquer personne.

Source: African Global News

Samedi 26 Juillet 2008




1.Posté par amina le 26/07/2008 17:00
seule le manque d'argent qui leur pousse a le fair

2.Posté par kame leup le 26/07/2008 17:09
tous des mensonge arrété decrire tou temp ces article a chaque foi

3.Posté par lia le 26/07/2008 17:39
c juste la pauvretè ki exite la bas
et la manque dèducation ki vie au sein de mon pauvrete

4.Posté par filso le 26/07/2008 18:56
idiot de journaliste pas sap bar mais saf bar tu bandais autant jusqu'a ne pas bien faire ton taf ou tu t'es branle apres

5.Posté par BEE BOP le 26/07/2008 22:04
QUE DIRE DE TOUT CELA C LE REGIME DE WADE SOPI

6.Posté par doudou wade le 26/07/2008 23:38
kame leup khana dangaa demone saf bar dii outii thiagaa ndeketer touss dara nekoufaa?

7.Posté par jaguar le 27/07/2008 12:00
que voulais vous que les filles fassent ?car un gouvernement qui bastone des travailleur comme Cambel Dieng ,Kara Thione ,Souleymane jules Diop et limoge des ministres et des homme politique .

8.Posté par ndiaye le 27/07/2008 13:27
en tant que habitant de ce quartier je peux vous assurer que les filles n'ont pas de choix,elles ne veulent pas cela mais sont obligees autrement vont mourir de faim.le senegal n'est pas pour les liberos on a besoin des actions sociale pour trouver des solutions a tout ces blemes

9.Posté par LG le 27/07/2008 16:20
A quoi penser quand on lit cet article, grand défenseur de la liberté je ne peux rester sensible à ce phénoméne de la prostitution des mineures même si chacun est libre et à sa conscience pour juger de ce qui est bien ou ne l'est pas pour lui. Mais on ne peut cautionner la prostitution des mineures. ces jeunes filles quelque soit l'état de la misére dans lequel elles vivent on ne peut laisser faire ces choses là car elles ont besoin d'être protégé contre tous ces prédateurs males avides de chaires fraiches. Ouvrons grand les yeux et refusons que ces gamines soient des proies faciles en leur trouvant d'autres centres d'intérêt et d'autres perspectives d'avenir au lieu de les laisser sombrer dans la prostitution , en les inculquant des valeurs de vertû et de refuser l'argent facile. Ces mineures sont avant tout des enfants, laissont les grandir et une fois qu'elles auront atteint un âge raisonnable, libre à elle de faire ce que bon leur semble.
Ce n'est que mon avis et je vous laisse méditer dessus.

10.Posté par cool le 27/07/2008 21:06
c pourquoi les garçons font imigrassion clandestine rewme tothe bilay walay talay way gorgui nafi diok


11.Posté par maimouna le 28/07/2008 09:02
il n'y aurait pas de prostituees si les hommes restaient chez eux avec leurs epouses et enfants .au lieu d'aller au putes et de depenser leurs argent .aller plutot acheter de quoi nourrir la famille.idem pour les celibataires ,je crois qu'il ya assez de femmes au senegal sans pour autant aller aux putes.et pourquoi c'est filles n'iraient -elles pas faire des menages? non bien sur trop fatiguant ! alors il ne faut pas dire qu'elles n'ont pas le choix .c'est plus simple et ça rapporte plus d' ouvrir les cuisses !!!!!!!!!!

12.Posté par TEUSS le 28/07/2008 11:10
-------Maimouna------- Oui tu as raison si les mariés restaient avec leurs femmes et les célibatiare comment faire pour aller au 7éme etage si il en a besoin (car peut etre c'est ce qui leur pousse à cela ) alor je me pose la kestion mais tous ne sont pas sur la meme longueur d'onde et coté fille aussi elles sont les plus ciblés car une bonne fille doit rester devant sa maman au lieu de sortir à pareil heure et sais que l'homme restera tjrs l'homme surtout les mauvais je veux dire les imbéciles ils sont là pour détruire la vie des autres et ce sont ces hommes là que tu trouvent dans les bars et ils ne changeront jamais wasalam

13.Posté par TEUSS le 28/07/2008 11:14
Mais écouter ce probleme de putes il ne faut pas le referer à la mal gestion du gouvernement je ne comprend pas le senegalais pkoi il ne fait jamais une analyse parfaite alors la preuve en est les putes existent partout dans le monde et d'ailleur dans les pays les plus riches comme les usa,la france tec... alors ne mélanger pas des moutons et des chevres si c''est politik parlais politik et si c'est apolotik parler apolitik et ce n'est pas par la grande que vous faites que WADE quittera le pouvoir mais par des des analyses , reflexion et faits pour le bouter du pouvoir et wasalam

14.Posté par TEUSS le 28/07/2008 11:19
Mais écouter ce probleme de putes il ne faut pas le referer à la mal gestion du gouvernement je ne comprend pas le senegalais pkoi il ne fait jamais une analyse parfaite alors la preuve en est les putes existent partout dans le monde et d'ailleur dans les pays les plus riches comme les usa,la france tec... alors ne mélanger pas des moutons et des chevres si c''est politik parlais politik et si c'est apolotik parler apolitik et ce n'est pas par la grande GUEULE que vous faites que WADE quittera le pouvoir mais par des des analyses , reflexion et faits pour le bouter du pouvoir et wasalam

15.Posté par TEUSS le 28/07/2008 11:27
---jaguar-- et ---ndiaye--- ne vous encourager pas les filles avec vos conneries en disant que elles n'ont pas le choix et c'est aussi la faute des libéraux alor depui quant ya la protitution dans le monde et ce n'est pour rien que c'est appelé le plus vieux métier tout ce que vous dites c'est faux alor vaux mieu de dire aux filles là d'aller faiere les menages(BINDANE) que de faire ceci et si vous voulez faire la politik descendez sur le terrain au lieu de conrompre les filles ici et de les conseiller sur n'importe koi là soyon sérieu ce probleme n'a rien avoir avec WADE et ca existe mem jusqu'aux pays les plus riches alors ce n'est que les mauvaises filles qui le font et il faut le dire haut et fort

16.Posté par Talla le 28/07/2008 12:07
Bonjour,
J'habite à 200 m de Saf Bar, mais on ne peut pas tout décrire ce cette ambiance. Je ne peux pas comprendre que l'ambiance et la fête est pour toujours pour ces gens là. Ont ils autre chose à faire. On peut pas tout dire la situation est catasrophique, les autorités ne disent rien ils sont à la merci de la rue, sans géne sans scrupule. L'Etat doit faire un effort pour au moins réguler cette situation. Ils ont le droit de faire la fête à leur guise mais pas comme cette mamiére. Nous lançons un appel aux autorités pour qu'elles nous aident à trouver une solution ou un jour les habitants prendront la situation en main.
Merci et je pense que mon appel sera considérer.

17.Posté par khadija le 28/07/2008 13:52
J'admire vraiment TEUSS .ici au senegal la vie est dure d'acord , mais une jeune fille qui sait ses valeurs ne doit jamais se prostutier car c'est le metier le plus vieux du monde . nous les filles allons travailler dignement et durement pour devenir quelqu'une de tres importantes et de bien respecter dans le pays

18.Posté par TEUSS le 28/07/2008 13:59
Merci --khadija--- c'est erxactement com ca k je le pense et voilà merci encor

19.Posté par galsen le 28/07/2008 14:00
mainouna ta raison sista

20.Posté par deroots le 04/08/2008 13:33
Bon je pense que la prostitution,si elle etait bien organisée a un peu un coté positif.Imaginons un mec qui a les couilles bien pleines et sans petite amie,celui là peut devenir un violeur potentiel.Mais avec les prostituées,il peut satisfaire sa libido sans probléme avec la justice;je vous jure que sans elles le taux de viol aurait triplé.Mais pour le cas des mineures il faut que les proprietaires des bars soient sanctionnés s'ils laissent ces dernières pénétrer dans leurs millieux c'est le seul moyen de combattre ce phénomène.Il faut que la police fasse son boulot en poussant les barmen à agir

21.Posté par deroots le 04/08/2008 13:52
TEUSS suis pas d'accord avec toi. C sur que t'as jamais fait le test du sida donc tu connais pas ton état sérologique.,alors que les prostituées légales le savent donc t'es plus dangereuses qu'elles.Ensuite Est ce que étiquement t'es plus apte que ces dernières?? j'ai plus peur des filles de maison que les prostituées car ces filles là couchent avec n'importe qui pour une maudite somme j'en sait qq chose.Donc de grace faut pas les blamer mais essayer de voir le pourquoi elles le font.

22.Posté par maguou dembe le 07/08/2008 00:39
ce quié sur é ke sé jeunes filles on dé familles é si chacun s'occupé de sa fiile de soin education de ses frékentations é méme de sé désir je pense a mon avis kon auré pas le temps de parlé d'elles parce kil yairé pas de filles de se genres mais a causes des mauvais chefs de famille é de sé voyeu ki font des enfants a tort é a travers le sénégal ne sortira jamais de se catastrphe" yalla na niouyalla mouseul thi seytané"

23.Posté par baye le 07/08/2008 01:38
le pays a deja des problemes aller faire recherche pour trouver des solutions a la cherte de la vie ua lieu decrier cest malheureux

24.Posté par lil wayne le 26/01/2009 15:55
mw je voi que c est normale et puis c est bon mais avec des condom

25.Posté par Natalia le 13/06/2009 07:11
moi je suis une pute de Saly à mbour et je gagne ma vie en me faisant baisé par des blancs


Dans la même rubrique :
< >







Plateforme d’information et d’intéraction a temps réel
Optimisé pour être vu en 1024x768 I.E. 6.0 ou plus récent

Info sur Xibar.net | Conditions d'utilisation | Données personnelles | Publicité | Aide / Contacts |
Copyright © 2007 Xibar multimedia Tous droits réservés