Référence multimedia du sénégal
.
Google

BALLON D’OR AFRICAIN: Les incohérences des choix

Article Lu 12043 fois

Le ballon d’Or récompense une performance individuelle. Il répond à un certain nombre de critères clairement établis par les Organisateurs. Seulement en Afrique et notamment au niveau de la Caf, les incohérences sur les choix se multiplient à une allure qui risque de dévaloriser davantage ce trophée et par ricochet l’instance suprême du football africain. La dernière en date est celle d’Adébayor au détriment de Aboutreika.



BALLON D’OR AFRICAIN: Les incohérences des choix
La Ballon d’Or récompense-t-il le meilleur joueur ? A priori oui. En tout cas chez nos confrères de France Football qui l’ont initié depuis 1970, telle est la raison d’être de trophée tant convoité par les footballeurs du monde entier. Surtout depuis 1995, date de son internationalisation. A niveau de la Fifa également, c’est aussi, l’objectif visé.

Seulement, il est difficile de répondre par l’affirmative quand il s’agit du ballon d’Or africain où la Caf dirigée depuis plus d’une décennie par Issa Hayatou, il vient encore d’être reconduit pour quatre ans, ne cesse d’étonner les observateurs.

L’étonnement a atteint son paroxysme avec la consécration d’Emmanuel Shéyi Adébayor. L’international Togolais fait certes partie des plus grands attaquants au monde. Mais l’année 2008 était sans conteste celle de Mohamed Aboutreika. L’Egyptien a survolé non seulement la Can 2008 au Ghana avec les Pharaons mais il a aussi surclassé l’Afrique en Ligue des champions avec son club Al Ahly. Et au moment où la Caf tente de revaloriser davantage le football africain, avec le Championnat d’Afrique des nations exclusivement réservé aux joueurs locaux, l’idéale aurait été de faire un tel choix. Et surtout que Aboutreika, grâce à son talent a pour la première fois éclipsé toutes les stars du football africain évoluant dans les différents championnats européens.

Emmanuel Shéyi Adébayor reste certes un grand attaquant. Toutefois, il est difficile de faire comprendre aux observateurs que ce sont les 24 buts qu’il a inscrit avec Arsenal la saison dernière qui ont pesé sur la balance. Pour rappel, Adébayor n’a pas terminé meilleur buteur de la Premier League ; Arsenal n’a gagné aucun titre non plus. Pis, la Togo n’était même pas qualifié à la phase finale de la Can 2008.

Sur quels critères se fondent-ils alors serait-on tenté de demander pour décerner ce trophée ? Parce que s’ils sont sportifs, Aboutreika allait sortir du lot. A moins que son soutien manifeste pour le Gaza en pleine Coupe d’Afrique ne l’est causé préjudice ?

Pour rappel, l’Egyptien avait arboré un tee-shirt avec un message saluant la bande de Gaza, en Palestine, en marquant son premier but lors d’un match contre le Soudan, à Kumasi.

En marquant le deuxième but de son équipe à la 77ème minute (il a réussi le doublé quelques instants plus tard à la 83ème) de ce match du groupe C, Aboutreika avait soulevé son maillot rouge, le passant devant derrière son cou, pour montrer un tee-shirt blanc où était écrit en vert « Sympathy for Gaza », en anglais, ainsi qu’une inscription en arabe.

Seulement les incohérences sur les choix de la Caf ne se limitent en 2008. En 2004, le sacré de Samuel Eto’o Fils avait créé un tollé au Nigeria. Cette année aussi, tous les observateurs donnaient Austine “Jay Jay“ Okocha vainqueur. Le capitaine et meneur de jeu des Green Eagles avait éclaboussé de son talent la Can tunisienne, en terminant meilleur joueur, meilleur buteur avec 5 réalisations, parmi lesquels le 1000ème but de l’histoire de la Can. Symbolique !

Mais contre toute attente, Eto’o sort du lot.

Mais la plus grande bourde est intervenue dans le sacre de Frédéric Oumar Kanouté. Le Malien a tout simplement hérité d’un ballon d’Or de Didier Drogba, son deuxième d’affilée. Le capitaine des Eléphants s’est vu destituer pour un simple refus de se rendre à Lomé alors qu’on était en pleine compétition de la Can 2008.

Pourtant, Samuel Eto’o a eu à faire la même chose en envoyant plutôt son épouse lui récupérait un de ses trois ballon d’Or. Mais à l’époque, la CAF avait préféré fermer curieusement les yeux.

Mais rien ne devrait plus nous étonner avec la Caf où six des huit membres du Comité Exécutif (CE) ont été élus à Lagos (Nigeria) sans passer par les urnes.

Source: Sud Quotidien

Article Lu 12043 fois

Vendredi 13 Février 2009





1.Posté par TEUSS le 13/02/2009 09:54
Je le savais et franchmenet j'ai toujours dit que le meilleur été l'egyptien aboutreika et rien d'autre mais puis nous sommes dans un monde non sérieux alors tout est possible et on fait avec et c'est fini pour aboutreika sauf si la caf voudrait réparer l'erreur l'année prochaine car il y'en auras d'autres joueurs qui vont se tirer du lot c'est sur car ya tjrs de grands joueurs en afrique et chak année k dieu fait vous allez voir vous meme

2.Posté par Alioune le 13/02/2009 11:06
Monsieur le journaliste
Le fort d'un journaliste, c'est d'abord s'informer soi mêdme avant de se donner le droit ou l'outrecuidance d'informer les autres. Il ne s'agit pas fondamentalement pour un journaliste d'être objectif, mais d'être rigoureusement honnête en reconnaissant les faits (sacrés en journalisme) tels qu'ils se sont produits. Mais malheureusement cette vertu semble s'éloigner des journalistes sénégalais qui ne sont (à l'exception notoire de quelques rares personnes dans ce domaine) hélas ni objectifs ni honnêtes. Ils sont d'une méchanceté et d'un égocentrisme maladifs qui ne laissent de place à personne d'autre qu'aux Sénégalais eux mêmes.
Il faut rappeler à ce journaliste et tous ceux qui commentent cet article sur le ballon d'or pour Adebayor que l'attribution de ce trophée ne se limitent pas aux performances d'un joueur au cours d'une compétition comme il semble le dire en évoqaunt le cas de Okocha en 2004 qui a été meilleur joueur de la CAN e meilleur butteur. Il faut également lui rappeler que ce n'est pas la CAF qui décerne le trophée. C'est l'ensemble des 53 entraineurs (sélectionneurs) qui votent à bulletins secrets les joeurs. Donc ce n'est pas une nomination mais une élection comme on en voit en politique. Je ne vois pas donc pourquoi on incriminerait la CAF et son président avec des insunuations malfondées parce qu'il est camerounais. Mais il serait sénégalais qu'il n'aurait pu rien changer à cette donne.
Ainsi pour en revenir au titre du ballon d'or africain, il est calir que Adebayor, plus que les deux autres concurrents (Essien et Aboutreika) mérite entièrement son sacre. Il a marquéz 34 buts (toutes compétitions confondues) et non 24 avec son club Arsenal qui, il est vrai n'a rien gagné en 2008 comme titre mais l'apport de Adebayor après le départ de Thierry Henry a été très déterminant pour que le club ne dégringole au bas du classement. Le titre du ballon est donc la somme des performances du joueurs tant en club qu'en sélection. Et c'est suivant l'appréciation des entraineurs des 53 sélections nationales que le lauréat est choisi.
En 2002, ElHadj Diouf a eu le ballon d'or et pourtant ni Lens le club auquel il appartenait ni le Sénégal sa sélection nationale n'avaient rien gagné. Il ne faut pas oublié que cette année (2002) les performances du Sénégal (finaliste en coupe d'Afrique et quart de finaliste au mondial) n'étaient pas tenus en compte puisque le vote des entraineur avaité été déjà fait. En 2003, ElHadj Diouf encore lui a été sacré ballon d'or africain et pourtant le sénégal n'avait rien obtenu et Liverpool où Diouf a joué cette saison n'avait rien non plus. Alors si on suit votre logique, sur quel critère Diouf a été élu? Soyons serieux. Quand Essien avait son ballon d'or, son pays le Ghana n'avait rien, même chose pour Drogba où la C. Ivoire n'était rien du tout. Samuel Eto'o qui est à, ce joueur et depuis lo,gtemps le meilleur attaqaunt africain, a eu trois fois le ballon d'or et personne n'ignore son apport avec les Lions indomptables et le FC Barcelone. Pour le malien Kanouté, je suis sûr que ce journaliste est animé d'une haine viscérale et d'une cecité intellectuelle à nulle autre pareille pour dire que Drogba a été spolié de son trophée pour le donner à Kanouté. En 2008, au niveau des sélections, la C.Ivoire n'était en rien meilleure que le Mali acr si le Mali a été éliminé dès le 1er tour de la CAN au Ghana, la C. Ivoire a attendu d'être en demi finale pour être ridiculisée : 7 buts encaissés en deux matches et aucune place au podium. Au niveau des clubs, Chelsea aussi ne valiat pas mieux que le FC Séville. Au contraire. Grace à Kanouté, FC Séville a obtenu la Coupe du roi, la Coupe d'Europe, 3ème à la Liga et Kanouté était 3ème meilleur butteur. Il a été l'un des artisans de la qualification du Mali à la CAN. Alors pourquoi il ne mériterait-il pas ce trophée.
Soyons realiste et moins chauvin. Chaque joueur qui a été sacré ballon d'or,, mérite vraiment le titre. Mais ses performances au cours de l'année tant en club qu'en séléction peuvent ne pas être suffisantes pour faire balancer la tendance de son côté. La CAF n'y est pour rien encore moins Hayatou.
Ce journaliste comme beaucoup d'Africains est du genre complexé qui voit le mal partout chaque fois que c'est un leader africain qui est au devant de la scène. Je suis sûr que si c'est France football qui avait fait ce choix, notre journaliste n'aurait rien trouvé à dire. Complexe de blanc quand tu nous tiens. La méthode de sélection du ballon d'or africain est exactement la même chose que celle en cours à France foot pour le ballon d'or européen.

3.Posté par elton le 13/02/2009 12:13
Merci Alioune! Cet article manque vraiment d'honnêteté.

4.Posté par ny le 13/02/2009 12:19
Des ignorants, il y en aura toujours... C'est plutot la faute de Xibar de publier du n'importe quoi.

5.Posté par Alioune le 13/02/2009 13:31
Ce n'est pas étonnant que cet article émane de Sud Quotidien. Ce journal qui était avant la vitrine de la presse écrite en Afrique de l'ouest sombre dans un piteux état de connaissance, de compréhension et de baisse de niveau qu'on ne rencontre dans aucun autre média. Par ailleurs depuis quelques années il se singularise par un nihilisme abérrant et un négationisme choquant et détruit tout ce que les autres ont contruit.
Ce texte dans Sud Quotidien aurait été impensable avant 2000 où tout ce qui était se faisait avec sérieux et les articles étaient soumis à une correction même un rewriting (réécriture) sans complaisance. Mais maintenant, c'est le sauve qui peut. Tout est permis, pourvu que les journalistes ne demandent pas de salaire.
Ce journaliste reproche à Hayatou d'être à la tête de la CAF depuis une decennie. Je lui rappelle que cela fait 22 ans qu'il dirige la CAF et il s'apprête à la diriger pour quatre autres années. Mais où est le problème s'il est élu donc s'il bénéficie de la confiance des 53 fédérations africaines. Pour le cas de cette année, il va rempiler puisqu'il n'a aucun concurrent.Qu'est ce que vous voulez donc? Tiens pendant qu'on y est, pourquoi votre directeur de publication Ndiaga Sylla ne se présente pas à ce poste puisqu'il aime le foot ball? Le combat devrait être mené du côté des indécis plutôt que de ceux qui ont eu le courage d'aller au front.
Mais puisque vous nêtes pas courageux au moins soignez votre texte. J'ai rarement vu un texte aussi truffé de fautes d'orthographes, de grammaire, de syntaxe, etc. Tout ce que la langue française interdit se retrouve dans ce texte. Morceaux choisis : "telle est la raison d’être de trophée tant convoité", "A niveau de la Fifa également, c’est aussi, l’objectif visé", "Pis, la Togo n’était même pas qualifié à la phase finale de la Can 2008", "A moins que son soutien manifeste pour le Gaza en pleine Coupe d’Afrique ne l’est causé préjudice ?", etc. Je vous épargne la lecture du reste du charabia. Vous avez été suffisamment affecté par le mauvais français de ce journaliste que nous croisons le plus souvent dans les stades avec sa casquette et son tee shirt sur un Jean mal fichu et des basket d'un autre genre. Pour lui et tous ceux qui lui ressemblent c'est dans cette tenue qu'on devient journaliste sportif. Mais si seulement il parlait français.

6.Posté par elton le 13/02/2009 14:05
Alioune, baal ko nak. Doye na. Mais qu'est ce qu'il est nul ce journaleux!

7.Posté par sss le 13/02/2009 14:38
il me semble k vs avez un compte à rendre entre vous puisque vs le connaissez apparemment bien.
cela dit, sur le fond je pense que adebayor a été qd mem meilleur en 2008 eu égard au niveau de jeu anglais, la league des champions...derniere chose, il a certes marqué 24 buts, mais surtout deuxième co-meilleur buteur avec torres et surtout juste après c. ronaldo, ce qui n'est pas rien.
ce joueur dont il nous parle, bcp seraient bien embarrassés si on leur demandé s'ils le connaissaient...

8.Posté par sss le 13/02/2009 14:40
c'est aussi sans compter k les buts kil a marqués avaient été décisifs surtout en league des champions contre milan...

9.Posté par abs le 13/02/2009 20:47
En fait, je pense que c bien chacun donne son point de vu. C une excellente chose mais cela n'empêche pas d'apprécier le travail du journaliste.

Quel est le rôle d'un jounaliste? vous me direz informer et j'ajouterai pour pourquoi informer?

Je ne dirai pas que suis pas d'accord avec Alioune, au contraire Alioune a raison sur les informations qu'il a donné cependant je veux quil valorise le travail du journalise. Le journaliste a osé ouvrir un débat sur le fonctionnement de la CAF. Bravo journaliste, continue comme ça, nous avons besoin de savoir.

10.Posté par Laye le 14/02/2009 10:25 (depuis mobile)
Hey Alioune shut a f....., up! Peut etre que c'est Alioune arrogant Ndiaye de l'obs future dg de tfm. Quelle haine as tu envers le quotidien? C'est journaliste qui n'a fait qu'un constat. Il n'est pas le fils de moliere Mon cher banlieusard. Rappelle toi French teacher wanna be; nous avons ete colonise p'tit demeure!

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State