Référence multimedia du sénégal
.
Google

BALLA BÈYE TOMBE AVEC LES HONNEURS : YÉKINI SORT LE GRAND ART

Article Lu 1399 fois

Yahya Diop Yékini, en venant à bout de Balla Bèye, hier, au stade Demba Diop en 19 secondes , a préservé son invincibilité mais également confirmé la victoire acquise face à son adversaire, le 1ere janvier 2002. Ainsi, après 16 combats, il totalise désormais 15 victoires et un nul. Ce combat organisé par Luc Nicolai pour honorer El Hadj Vieux Sing Faye, grand tambou-major parrain de la manifestation, a été précédé d’une ambiance faite de chants, de danses et de play-back, notamment avec Youssou Ndour et Mbaye Dièye Faye .



BALLA BÈYE TOMBE AVEC LES HONNEURS : YÉKINI SORT LE GRAND ART
Beaucoup d’amateurs n’avaient pas voulu se prononcer sur l’issue de ce combat compte tenu de la valeur des deux champions. Certes de l’avis de nombre d’entre eux, la différence de poids pouvait peser sur la balance ; mais instruits par la victoire de Balla Bèye sur Bombardier, ils se sont ravisés. Ils ont raison de le faire car hier, Yékini a été sauvé par sa maîtrise de la lutte simple et gréco-romaine, aidé il est vrai par Balla Bèye qui n’a pu conclure sa prise parce que gêné aux entournures par la masse athlétique de son adversaire. Le vainqueur mettra à profit ce handicap pour peser de tout son poids sur son adversaire qui a touché le sol le premier avant de le basculer.

17h 10 : Les envolées lyriques de Mayé Ndeb Ngom de Fatick annoncent l’entrée de Yékini dans le stade à bord d’une Pajero noire. Escorté par les membres de l’écurie Ndakaru dont Yékini Jr, Youssou Ndour, Môle 1, Gabriel Ndour et autres Limamou, le “ Roi des arènes ”, sous la conduite de son manager Mbaye Diagne, fera une prestation très appréciée par ses nombreux supporters. Après une très belle chorégraphie, il rejoindra l’enceinte pour les préparations mystiques avant de regagner son camp adossé à l’avenue Bourguiba.

17h 20, Un brouhaha envahit le stade : l’ ”Ouragan ” de Pikine est arrivé. A bord d’un minicar blanc, il sera précédé dans le terrain par son homonyme Balla Bèye 1. Comme à son habitude, l’enfant de Darou (Pikine) a fait une entrée fracassante sous les ovations de ses nombreux supporters. Ce furent ainsi quelque trente minutes d’un show animé par Yékini et Balla Bèye, notamment durant leur échauffement au grand bonheur des amateurs, des supporters et du très nombreux public qui a pris d’assaut le stade Demba Diop. Le ton était donné. Le reste ne sera que spectacle, ambiance avec comme bouquet final un combat où la technique et la force ont prévalu, sous les yeux de Souleymane Mbaye, champion du monde de boxe qui, durant le temps qu’a duré l’échauffement était aux côtés de son ami Yékini.

19h 20 : L’arbitre convoque les deux champions au milieu de l’enceinte pour la présentation au public et au parrain avant le début des hostilités. Ceux qui croyaient que Balla Bèye 2 allait changer de stratégie pour ce combat, ont vite déchanté. A peine le maître de la partie a-t-il sifflé qu’il va à l’abordage pour prendre de vitesse son adversaire. Ce dernier ne tombera pas dans le piège. Il parviendra à enrayer l’action en pivotant sur lui-même. Balla Bèye reviendra à la charge en ceinturant son adversaire. A partir de cet instant, Yékini utilisera sa maîtrise technique pour se tirer de cette mauvaise passe en contrant son adversaire avec son pied avant d’utiliser sa force, mais surtout son poids. Balla Bèye touchera le premier le sol avant de basculer son adversaire. Yékini venait de signer une 15e victoire en 16 combats.

Ce combat a valu par son registre technique et son engagement. Bien que battu, Balla Bèye n’a pas démérité et grâce à sa bravoure légendaire, il a encore émerveillé le public. Son encadrement qui a contesté le verdict de l’arbitre a décidé de déposer une réserve. Une affaire à suivre...

En combats préliminaires, Gaïndé est venu bout de Body RFM ; alors que Zoss 2 d Ndkaru a terrassé Djiby Mboté. Falaye Baldé N°2 fait honneur à son homonyme en venant à bout de Gallo (Ngoundiane) ; alors que Mohamed Ali N°2 du Walo n’a pu contenirL’énergie de Abdou Lahad de Rock Energie.


Babacar Simon FAYE
Source: Le Soleil

Article Lu 1399 fois

Lundi 11 Juin 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State