Référence multimedia du sénégal
.
Google

BAGARRES LORS DE LA CEREMONIE DE DON A DIAMAGUEUNE-SICAP MBAO: Des tendances Pds se donnent en spectacle

Article Lu 1394 fois

La guéguerre entre Aminata Lô Dieng, ministre du tourisme et des Sénégalais de l’extérieur et Daour Niang Ndiaye, maire de la ville de Pikine, continue de faire rage. La cérémonie de remise de don organisée hier, lundi 7 juillet, devant la mairie de Dimagueune-Sicap Mbao, a été perturbée par des scènes de violence, de bandeaux rouges et autres formes de protestations.



BAGARRES LORS DE LA CEREMONIE DE DON A DIAMAGUEUNE-SICAP MBAO: Des tendances Pds se donnent en spectacle
La violence a encore fait surface dans les rangs des militants libéraux de Pikine. Même les cérémonies à caractère social ne sont pas épargnées. Des bagarres ont éclaté lors de la cérémonie de remise de don que le ministère de la famille et de l’entreprenariat féminin a organisé hier, lundi 7 juillet, devant la mairie de Dimaguène-Sicap Mbao. Deux tendances de la zone se sont encore illustrées : celle de Daour Niang Ndiaye et celle de Aminata Lô Dieng. La cérémonie qui a débuté aux environs de 17 heures passées s’est ouverte sur un air de protestation. Des jeunes, en majorité des filles, ont attendu que le maire de la ville de Pikine débute son discours pour l’abreuver de hués.

Munis de bandeaux et brassards de couleur rouge, ces jeunes ont scandé pendant une vingtaine de minutes des propos hostiles à Daour Niang Ndiaye. Ce qui a obligé ce dernier à écourter son adresse au public. Apparemment très remonté contre cette scène qui n’était pas prévue dans le programme, Daour Niang Ndiaye, en guise réponse lancée aux manifestants : « On sait de qui ça vient. C’est indigne d’un ministre de la République que l’on connaît d’ailleurs. Je pense que le Président de la république, Me Abdoulaye Wade doit prendre des mesures… » Ce climat tendu s’est finalement traduit par des échauffourées en présence du ministre de la femme, de la famille, de l’entreprenariat féminin et de la microfinance, Mme Awa Ndiaye.

Les jeunes qui avaient des bandeaux rouges ont été attaqués par des nervis armés de machettes et gourdins. Ce qui a causé une situation de désordre total où chacun cherchait à sauver sa tête. Mais ce jeune vêtu d’un tee-shirt noir et d’un pantalon jean bleu et qui s’est retrouvé au milieu des nervis a, lui, manqué de chance. Il a été violenté par une bande de jeunes, munie d’armes blanches, qui l’a violemment tabassé, avant de le poursuivre en direction du foirail. Tout cela sous le regard impuissant de quelques policiers apparemment dépassés par les événements. Avant ces incidents, le maire de la ville de Pikine, Daour Ndiang Ndiaye a failli venir aux mains avec le reporter de WalfTv, Ndajib Sagna pour une histoire de chaise.

50 millions de F Cfa à cinq communes d’arrondissement

Après une bonne demi-heure de brouille, la situation est revenue au calme mais sur un air de méfiance. D’ailleurs, plusieurs « militants », en partie des femmes, ont vite fait de regagner les cars rapides et Ndiaga Ndiaye qui les avaient transportés.

Le ministre de la femme, de la famille, de l’entreprenariat et de la microfinance, Awa Ndiaye, profita de l’accalmie pour revenir sur le sens de la rencontre. A l’en croire, cet acte de solidarité a été organisé sur instruction du président de la République en cette période hivernale et qui consistait à des dons à cinq communes d’arrondissement dont Keur Momar Sarr, Sicap Mbao Djamagueune, Keur Mbaye Fall, Thiaroye Sur Mer, Tivaouane Diaksao. En plus de cela, les communes auront à se partager 20 tonnes de riz avant de recevoir chacune 10 ventilateurs, 20 râteaux, 20 pèles, cinq moulins, dix télévisions, 20 nattes et 10 bouilloires.

Selon le ministre de la femme, de la famille, de l’entreprenariat féminin et de la microfinance, les enfants n’ont pas été occultés en apportant un appui à un daara par commune d’arrondissement à qui recevra cinq matelas, cinq draps, deux canaris et un coffret médical. « Nous avons ciblé des associations qui s’occupent d’enfants vulnérables et des orphelinats », a fait savoir Awa Ndiaye.

En dehors de cela, un financement d’une valeur de 50 millions de F Cfa a été accordé. Il est destiné aux femmes dont 10 millions de F Cfa par commune d’arrondissement. A en croire Awa Ndiaye, 120 femmes seront formées à partir du 14 juillet en technique de gestion de projet. D’après elle, « l’instruction présidentielle touchait trois communes d’arrondissement et nous l’avons étendu à cinq ».

Avant de faire savoir que : « après avoir rendu compte au Chef de l’État et au Premier ministre, nous avons l’intention de continuer cette opération pour pouvoir toucher toute la banlieue ». Interpellée sur l’incident qui a précédé la manifestation, le ministre de la femme, de la famille, de l’entreprenariat féminin et de la microfinance a préféré ne pas s’avancer là-dessus.

Source: Sud Quotidien

Article Lu 1394 fois

Mardi 8 Juillet 2008





1.Posté par Militant le 09/07/2008 02:26
Mme la Ministre LO Dieng, say khoulo ak kheekh mou ngui beugue barri nak. Etre militante et politiicienne ne veut pas dire se battre a tout bout de champ mais bon, encore une fois vous montrez vos limites. A bas niak classe ak niak kilifa. Tchimm


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 13:42 « Khalifa Sall n’est plus dans le Ps »

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State