Référence multimedia du sénégal
.
Google

BABA TANDIAN FACE À LA PRESSE EN MAURITANIE :«Je n’enlèverai aucune virgule de ce que j’ai dit. Nous allons prouver que nous n’avons pas menti »

Article Lu 1838 fois

M. Baba Tandian, patron du Groupe Tandian Multimédia, en présence d’un de ses avocats, Me Mohamed Lemine Ould Amar, était face à la presse mauritanienne dans l’après-midi du samedi 08 novembre à l’hôtel Halima de Nouakchott. L’homme d’affaires sénégalais, originaire de Djéol, une localité située à 18 km de Kaédi dans la région du Gorgol en Mauritanie, est poursuivi par la Fondation de l’ex-première dame de Mauritanie, Mme Khattou Mint El Boukhary pour « diffamation et injures » qui auraient porté préjudice à l’image de cette dame.



BABA TANDIAN FACE À LA PRESSE EN MAURITANIE :«Je n’enlèverai aucune virgule de ce que j’ai dit. Nous allons prouver que nous n’avons pas menti »
A l’entame de la conférence de presse, M. Baba Tandian a tenu à préciser l’objet de cette dernière. « J’organise cette conférence de presse pour expliquer quelques détails par rapport à une sortie que j’aurai effectuée dans le quotidien sénégalais « Le matin », au lendemain du coup d’Etat en Mauritanie. Mais aussi, pour camper surtout par rapport aux esprits, par rapport aux "on dit". Ce que les gens peuvent penser est peut-être un peu loin de ma pensée. Personnellement, dans ce pays, je ne regorge que des parents pour ceux qui ne savent peut-être pas, mais je suppose que tout le monde le sait. C’est vrai que je suis Sénégalais, né au Sénégal mais de parents mauritaniens, nés en Mauritanie de père et de mère de Djéol à Kaédi », précisait-il à l’assistance.

Pour éclairer la lanterne des Mauritaniens sur les raisons fondées de son interview et des propos tenus à cette occasion, le patron de presse sénégalais a trouvé mieux d’organiser ce point de presse à travers lequel il a expliqué les détails de ses déclarations. « Etant donné que je suis un acteur principal de la vie politique mauritanienne, j’ai eu à assister à un coup d’Etat, j’ai eu à apprendre beaucoup de choses de ce que j’ai lu dans la presse, d’où j’ai voulu transmettre un peu les sentiments de ce qui se passe ici à l’intention des lecteurs sénégalais. Ce que j’ai fait, c’était pour informer le lecteur sénégalais réellement sur ce qui s’est passé dans ce pays.

Et je peux vous dire que le jour du coup d’Etat, les radios les plus sérieuses telles que Walfadjri, Sud Radio, Rfm, Manoré Fm, Océan Fm, Africa … Eh bien à partir de 20h30, tout le monde faisait la bousculade à mon standard. Toutes ces radios voulaient avoir mon point de vue en direct parce qu’elles pensent que je suis un des rares Sénégalais à bien connaître la Mauritanie », devait-il déclarer. Toutefois, il a tenu à lever l’équivoque sur les suspicions relatives à un éventuel conflit d’intérêts ou tout simplement des intérêts qui auraient motivé un éventuel « acharnement » contre l’ex-première dame de Mauritanie. Et M. Tandian a été formel. « Moi, je n’ai jamais eu de marchés à la présidence, jamais. Le seul marché que j’ai eu à la présidence, c’était avant Ely Ould Mohamed Vall, avant Sidi Ould Cheikh Abdallahi.

Alors, je voudrais surtout rajouter que pendant les élections, toutes les affiches que vous avez vues ici (il exhibe les affiches de Sidi) de Zeine et de Sidi ont été imprimées chez moi. Ces affiches ont été payées pour moitié par un ami du président Sidi et l’autre moitié a été financée par moi-même et gratuitement à hauteur de 50 millions de francs Cfa. C’était ma participation et j’ai remis personnellement la facture acquittée entre les mains de Sidi dans cet hôtel-là (Hôtel Halima où se tenait le point de presse, ndlr) au premier étage. Il venait juste de terminer une conférence avec Africable. Je lui ai dit : "M. le président, ça, c’est la participation du groupe Tandian". Il n’y a rien à dire. Et toutes les affiches que vous avez vues de Zeine, ont été financées à hauteur de 100 millions de Fcfa par moi-même et aussi gratuitement.

Donc, je n’ai jamais bénéficié de marchés à la présidence, je n’ai jamais bénéficié de marchés ailleurs. Et je n’ai jamais bénéficié de largesses de qui que ce soit. J’ai estimé que ce que j’ai fait, je pouvais le faire. Et pour Sidi, un ami à lui m’a demandé de le faire, un Chef d’Etat, je l’ai fait pour le soutenir. Point final ». Répondant aux questions des journalistes relatives aux propos tenus dans l’interview, M. Tandian n’est pas parti avec le dos de la cuillère. « Tout ce que j’ai dit est vérifiable. Je n’ai pas dit plus. Comme je l’ai dit à un quotidien au Sénégal, ce que j’ai dit, je n’enlèverai pas une virgule, et je le répète ici ». Et M. Tandian d’ajouter. « En faisant cette interview, ce n’était pas une volonté de dénigrer quelqu’un. Ce n’était pas une volonté non plus de faire de la diffamation. Parce que pour faire de la diffamation envers quelqu’un, il faudrait que vous ayez un intérêt à le faire. Que vous ayez une collision d’intérêts.

Ou que vous avez des intérêts crypto-personnels. Ce n’est pas le cas ». A l’endroit de l’ex-première dame de Mauritanie, il précise : « Moi, la première dame, je ne la connais pas. Je l’ai vu une fois, c’était à Dakar. Je faisais partie des personnalités qui étaient invitées à l’aéroport pour accueillir le président (Sidi) et son épouse. Et j’ai eu le privilège de lui serrer la main. C’était la première et la dernière fois que je la voyais».

Le Matin devant les juridictions sénégalaises

Par rapport à la convocation du journal "Le Matin" devant les juridictions sénégalaises, M. Tandian a précisé que « Le Matin est un journal sérieux qui existe depuis 1997 et qui a connu d’éminents journalistes dont quatre aujourd’hui sont des patrons de grands journaux sénégalais : L’observateur, l’As, le Populaire, Rfm et l’ambassadeur du Mali en Mauritanie qui vient d’être nommé tout dernièrement, M. Souleymane Koné qui est un produit du Matin qui y a travaillé pendant 7 ans comme chef de Desk international ». Et par conséquent, ce journal qui n’a fait qu’informer ses lecteurs par rapport à un événement qui venait de se produire dans un pays voisin, continuera son travail d’informations. D’ailleurs, Le Matin, par rapport au traitement de l’évènement, a couvert toutes les manifestations réprimées du Front national pour la défense de la démocratie (Fndd), ses points de presse et a même tendu le micro à M. Ibrahima Moctar Sarr, l’un des célèbres opposants du moment pour exprimer sa position sur le putsch militaire.

Cependant, selon Tandian, les données ont changé avec cette implication du journal Le Matin. « Le Matin a été traduit en justice pour diffamation. Cela veut dire que nous avons menti. Alors, nous allons prouver que nous n’avons pas menti. Et que contrairement à ce qui est d’usage, des témoins qui refusent de témoigner ou d’être présents, nos témoins acceptent d’être présents et de témoigner. Le moment venu, vous allez voir ces témoins en face. Deuxièmement, le Matin se donne le droit d’enquêter, d’écrire par rapport à la fondation, par rapport à ses dirigeants, par rapport à ses responsables, par rapport à ses avocats ». Ce que révèlera le président Tandian en disant que : « Le Matin va faire ses investigations par rapport à l’ex-première dame

Et ces investigations se feront en Mauritanie, au Niger, au Koweït, en Espagne et partout et nous allons mettre les moyens de nos politiques ». Pour certains journalistes, il y a des « dessous » sur cette affaire qui a pris des relents politiques. Mais M. Tandian ne l'entend pas de la même oreille et soutient le contraire. « Je le dis et je le répète. Je n’ai pas de problèmes avec l’ex-première dame et je n’entends pas en avoir avec elle. Je la respecte. Je respecte les Mauritaniens et je respecte leur première dame ». S’agissant de la convocation du 06 novembre dernier et de son report, Tandian a déclaré qu’« on s’est présenté le jeudi 06 novembre. Mais à la surprise générale, les avocats de l’autre partie ont demandé le renvoi jusqu’au mois de janvier, précisément vers le 15 au motif de permettre au professeur Lô Gourmo d’être présent parce qu’il ne sera libre qu’à cette période ».

Source: Le Matin

Article Lu 1838 fois

Mardi 11 Novembre 2008





1.Posté par mana le 11/11/2008 09:07
Aulieu de parler de ton pays tu vas te mettre dans la sauce d'autrui. dou li lagnouy wakhati.

2.Posté par tiacri le 11/11/2008 11:30
Mr Tandian, tu ferais mieux de t'occuper de tes deux enfants que t'as avec ton ex femme qui vivent dans des conditions difficles en france. tu dépenses des millions dans les campagnes présidentielles, alors que tes 2 enfants agés de 3 ans et 6 ans n'ont meme pas de quoi manger en farnce et vivent de l'aide que la mairie leur octroi. Tu n'es qu'un pauvre idiot et un grand menteur, mais tout cela tu le paieras un jour!!! abandonner deux gamins innocents , espèce de sale type!!!

3.Posté par NAFI le 11/11/2008 11:39
Oui, ses 2 enfants zakaria et amina sont en France avec leur mére qui se charge seule de leur éducation, Mr Tandian ne débourse meme pas un rond pour participer à leur éducation. il va en france sans passer voir ses 2 enfants, pendant ce temps c'est leur pauvre mére qui se bat pour assurer leur survie et subvenir à leur besoin.
Ce type ne mérite meme pas qu'on porte sur lui un seul regard. Il me dégoute pour cela!!!!

4.Posté par mbakhal le 11/11/2008 19:04
de bien s'occuper aussi de son fils qu'il a avec manchitta tandian,un autre enfant livre a lui meme aussi

5.Posté par Dégouté le 11/11/2008 19:34
TANDIAN EST UN OPPORTUNISTE.
NOUS CONNAISSONS TES ACCOINTANCES ACEC LA JUNTE.
TU AS BEAUCOUP DE MARCHES DE GRE A GRE AVEC OULD VALL.
TU AS MEME EPOUSE UNE MAURESQUE POUR TROMPER TON MONDE.
AVEC LE REGIME DEMOCRATIQUEMENT ELU, TU AS PERDU CES PRIVILEGES.
C'EST POURQUOI TU FAIS FEU DE TOUT BOIS ET TU SOUTIENS TES AMIS EN UNIFORME.
COMMENT QUELQU'UN QUI A ETE BATTU COUTURE POUR LA PRESIDENCE DE LA FEDERATION SENEGALAISE DE BASKET PEUT IL AVOIR UN SEMBLANT DE CREDIBILITE.
TANJ WATAWAT

6.Posté par le sage le 12/11/2008 15:22
A lire cette declaration de Tandian on sent quelque part qu'il y a quelque chose de brûlé ! Il est senegalais et il n'est pas journaliste . Il depense gratuitement des millions pour soutenir Sidy et son epouse ! Aujourd´hui il parle de la gestion de Sidy et de l'implication de son epouse dans les affaires d'etat comme etant la source du mal de la gouvernance de l'ex pouvoir. La question que tout bon senegalais ou mauritanien se pose : pourquoi tout cela ? Tandian ne nous dira pas parcequ'il a ses parents qui sont mauritaniens. Non,tout sauf cela ! L'ex premiere dame doit le trainer en justice ! Il doit repondre avec responsabilité des actes de bienfaisance et des accusations portées à Sidy et à son epouse.

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State