Référence multimedia du sénégal
.
Google

Awadi et Ouza évoquent l’engagement artistique

Article Lu 1957 fois

L’Association de la Presse Culturelle a organisé samedi dernier une conférence au Just 4 U. Cette rencontre qui entre dans le cadre de la redynamisation des activités de l’entité a vu la participation d'un nombreux public. Le thème central qui portait sur l’engagement de l’artiste était introduit par Didier Awadi et Ouza Diallo. Birame Ndeck Ndiaye était le modérateur. Malgré l’absence notable des artistes, les débats ont été riches et les échanges ont permis de dégager un certain nombre d’idées sur ce thème d’une importance avérée.



Awadi et Ouza évoquent l’engagement artistique
Les deux conférenciers ont exprimé des points de vue très proches même si les approches ont différé par moments. Didier Awadi qui est issu du rap qui est un mouvement par essence contestataire est largement revenu sur son engagement personnel. A son avis il n’a pas le droit de se taire. Même s’il affirme tenir en compte parfois de certains paramètres sociaux, il a le droit de dire franchement ce qu’il a sur le cœur. Paraphrasant Nobert Zongo il dit se désoler du silence des gens biens qui donnent la voix libre à la méchanceté des gens mauvais. Pourtant Awadi n’a pas manqué de souligner avec force qu’il refuse d’être le porte-parole de qui que ce soit . Par contre il voudrait toujours exprimer ses opinions dans son intime conviction.

Le père Ouza qui a pris le relais a affirmé que l’engagement est une affaire personnelle et chacun choisit sa manière. Malgré le poids des âges il affirme qu’il continuera son combat au service du peuple. Il s’est dit rassuré par les propos de son fils spirituel Awadi qui n’a plus le droit à la reculade car il est devenu un avocat du peuple.

Par la suite les débats ont porté sur le sens de cet engagement qui ne doit pas rester l’apanage des artistes mais bien de l’ensemble des citoyens. Birame Ndeck Ndiaye a affirmé qu’il ne s’agit pas de s’ériger encenseur mais bien de dire la vérité au nom du peuple et de dénoncer à toutes sortes de dérives. Il ne s’agit pas de se battre contre le Roi mais bien de prendre son destin en mains. Pour une première les protégés du président Massamba Mbaye ont réussi le pari de l’organisation et le niveau relevé des débats a permis de mesurer à sa juste valeur la pertinence d’une telle démarche qu’il faudrait pérenniser.

Fadel LO
Source Sununews.com

Article Lu 1957 fois

Dimanche 25 Octobre 2009





1.Posté par sare le 25/10/2009 20:22
http://www.zig-info.com/1.aspx
RADIO DE CASAMANCE ZIGUINCHOR.

2.Posté par PAPE le 26/10/2009 00:44
CES DARADJI coalition pour l’entre-aide et la solidarité daradji.
Visitez le site : HTTP://CESDARADJI.NET et participez à la construction de la zawiyya SEYDI ELADJ MALICK SY à Paris.

3.Posté par MOLACK le 26/10/2009 10:53
Ce n'est un secret pour personne que Awadi, Ouza, le groupe de rap de Kaolack sont des artistes engagés pour la bonne cause du peuple.Quant à Yousou Ndour, il utilise le peuple de son pays comme un bouclier pour ses propres intérêts " légui gnéne doffa - toul"

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State