Référence multimedia du sénégal
.
Google

Avant de reçevoir samedi prochain le Burkina Faso : Kasperczak dessine le nouveau visage de l'équipe du Sénégal

Article Lu 1309 fois


Avant de reçevoir samedi prochain le Burkina Faso : Kasperczak dessine le nouveau visage de l'équipe du Sénégal
Face à la presse hier, le sélectionneur national du Sénégal, Henry Kasperczak a affiché une mine rassurante avant de recevoir, samedi prochain, le Burkina Faso, dans le cadre du dernier match des phases éliminatoires du groupe 7 de la Coupe d'Afrique des nations (Can). Selon lui, le match nul réussi face au Ghana a montré un nouveau visage de l'équipe du Sénégal qui lui permettra de bien aborder les échéances à venir. Et celles-ci ont déjà commencé, souligne-t-il, avec notamment le match décisif que les ‘Lions’ auront à livrer samedi prochain à Dakar contre les ‘Etalons’ du Burkina Faso qui ont été les seuls à battre les poulains du technicien franco-polonais au cours de cette compétition. Mais avant de parler de ce macth en vue, Kasperczak est largement revenu hier sur le match amical contre le Ghana.

Analyse du match Ghana - Sénégal
‘Le Sénégal a produit un match intense face à une bonne équipe du Ghana. C'est un bon match nul que l'équipe a réussi contre le Ghana qui possède de très bons joueurs. En entrant dans les détails de tout ce qu'on a fourni sur le terrain, on a trouvé une équipe sénégalaise entreprenante et déterminante, surtout en deuxième mi-temps où elle a réussi de très belles choses. Au cours de cette deuxième période, l'équipe a joué avec beaucoup de détermination dans la solidarité. Le jeu était collectif. Ce qui a permis à l'équipe de produire un football plaisant.

‘Avant le match, j'ai demandé aux joueurs de mettre leur qualité individuelle au service de l'équipe. Il est vrai qu'on a parlé des éléments techniques, surtout dans la récupération du ballon, la construction et la finition, mais dans ce match, j'ai voulu que chaque joueur donne le maximum de lui-même au service de l'équipe pour avoir une maîtrise collective. Une maîtrise collective que nous avons finalement réussi à avoir en deuxième mi-temps où l'équipe a été plus présente que son adversaire. C'est vrai qu'il y a eu des lacunes techniques au cours de ce match, mais il faut reconnaître que l'équipe a produit une meilleure qualité de jeu. Même si on a pris le but à la fin de la première partie, l'équipe était bien présente. On a bien démarré le match dans les 20 premières minutes avec une bonne circulation du ballon et une bonne présence dans le jeu défensif.

‘Même si on a pris le but contre le Ghana, il faut noter que, globalement, notre défense a rempli sa tâche. La défense était bien présente sur l'ensemble du match. C'est d'ailleurs, le secteur qui a donné plus de satisfaction au staff technique. Par contre, c'est au niveau du milieu du terrain, notamment dans la zone axiale, qu'on a eu des flottements au cours de la première mi-temps. Les joueurs du milieu erraient, surtout au niveau des placements et des déplacements dans la zone axiale. C'est ce qui nous a fait prendre le but en fin de première mi-temps. Au cours de laquelle, on était aussi moins présent dans les duels. Que ce soit sur le plan offensif ou défensif, on a beaucoup perdu les duels.

‘Toutefois, dans l'ensemble, l'équipe a montré de très bonnes qualités contre le Ghana. Il est vrai qu'on recherche toujours l'efficacité offensive, mais on a vu des actions intéressantes, surtout dans la construction et dans la finition. Il y avait certes des choses négatives à relever, mais l'équipe a réussi de très belles choses qui augurent un espoir meilleur pour les matches à venir’.

Apport d’El Hadji Diouf et de Pape Bouba Diop

‘La qualité de jeu produit par l'équipe du Sénégal, au cours de ce match amical contre le Ghana, a été impressionnante. Et ce jeu produit face à une très bonne équipe du Ghana nous permettra d'avoir de solides repères pour les échéances futures. Il faut, cependant, avouer que la présence de notre capitaine, El Hadji Ousseynou Diouf, de Pape Bouba Diop et de Babacar Guèye a remodelé notre qualité de jeu. On a, en effet, constaté qu'au cours de ce match, il y a eu un nouvel état d'esprit qui est né. Les joueurs ont joué avec beaucoup de solidarité et de détermination. On a vu une équipe du Sénégal qui a eu une bonne maîtrise du jeu collectif surtout au milieu du terrain où des joueurs comme Bouba Diop, Bayal Sall gagnaient tous les duels devant leurs adversaires. Ce qui nous a permis de dominer l'équipe adverse au cours de la deuxième période. Cette réussite constatée au niveau du milieu du terrain où le Sénégal a toujours peiné est une source de satisfaction pour le staff technique.

‘Ce match contre le Ghana est de loin meilleur que les deux derniers matches livrés par les ‘Lions’ contre la Tanzanie et le Mozambique. On a, en effet, noté que l'équipe du Sénégal commence à avoir un visage un peu plus sérieux. C'est-à-dire qu'elle commence à bien appliquer les consignes du staff technique. Ceci est rassurant pour les échéances à venir. Cela va beaucoup mieux par rapport à tout ce qu'on a l'habitude de constater dans le jeu souvent produit par l'équipe du Sénégal. C'est vrai qu'en face, le Ghana avait des joueurs de qualité très respectueux sur le terrain. Mais le Sénégal a démontré qu'il est capable d'imposer son jeu dans n'importe quel match. Et ceci est très positif. Dans l'ensemble, on peut être satisfait d'avoir réussi le match nul devant une bonne équipe du Ghana qui prétend gagner la Coupe d'Afrique qu'elle (l'équipe du Ghana, Ndlr) va organiser sur son sol en janvier-février 2008’.

Match amical contre les grosses pointures africaines

‘J'ai toujours souhaité de jouer contre des équipes de qualité comme le Cameroun, le Ghana, la Côte d'Ivoire, le Nigeria... C'est avec ces équipes qu'on peut mesurer les forces et les faiblesses de l'équipe du Sénégal qui prétend jouer les premiers rôles en Afrique. En se frottant à ces équipes de haute facture, le Sénégal pourra, sans aucun doute, jauger ses capacités à aller conquérir le titre continental. Par conséquent, ce match produit à Londres contre une très bonne équipe du Ghana nous a permis d'entrevoir toutes les stratégies à déployer afin de réussir le match contre le Burkina. C'est vrai qu'au cours de cette analyse, je n'ai pas parlé des stratégies développées. Il y en a eu beaucoup d'ailleurs. Mais, elles n'ont pas été déterminantes. L'équipe n'a réussi aucune balle arrêtée au cours de ce match. Je promets qu'on va travailler sur les coups francs, les corners et autres balles arrêtées afin de mettre toutes les chances de notre côté contre le Burkina Faso qui viendra jouer un match d'honneur contre nous. Que ce soit sur les phases offensives ou défensives, nous allons travailler sur toutes les stratégies technico-tactiques au cours des cinq séances d'entraînement que nous allons avoir avant de faire face au Burkina Faso. On a des joueurs de grand gabarit à même de réussir le travail des balles arrêtées qui font toujours la différence dans un match.

Rassemblés par Mamanding Nicolas SONKO
Source: Walfadjri

Article Lu 1309 fois

Samedi 1 Septembre 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State