Référence multimedia du sénégal
.
Google

Autosuffisance financière et alimentaire: Wade se trompe de pays

Article Lu 11300 fois

XIBAR.NET (Dakar, 21 Janvier 2010) - Coupé des réalités de notre pays, où il ne peut rester pendant plus dix jours, le président Wade refuse d’entendre qu’au Sénégal, la déche est la chose la plus partagée.



Autosuffisance financière et alimentaire: Wade se trompe de pays
« Le Sénégal s’est définitivement arraché des affres de la faim et de la dépendance alimentaire ». L’avis est du président Wade. Privé des bains de foule, qu’il aimait, il s’est si barricadé dans son palais au point où il semble ignorer que la majorité des Sénégalais ne trouve plus les trois repas quotidiens. Il parle d’autosuffisance alimentaire au moment où les riziculteurs de la Vallée du Fleuve peinent à trouver acquéreur, faute de revenus des Sénégalais. Il a laissé entendre que les besoins en riz seront comblés en 2012. C’est une manière de tenir en haleine l’électorat sénégalais pour rempiler à la tête du pays, le scrutin présidentiel devant se tenir à cette date.

Le Sénégal aurait atteint l’autosuffisance alimentaire après deux ans du lancement, en grande pompe, de la Grande offensive agricole pour la nourriture et l’abondance. Sa trouvaille a, en fait, enrichi ses ministres, parlementaires et proches. Il les a transformés en paysans du dimanche, en arrachant les terres des vrais agriculteurs, transformés en ouvriers agricoles.

Comment le Sénégal peut atteindre l’autosuffisance alimentaire en étant tout le temps délesté par la Senelec, en manquant de pistes de productions et même de bras valides ? Car, outre l’exode rural qui s’est intensifié, les jeunes ne pensent qu’à sortir du pays, au prix de leur vie. La Goana a permis à Wade de lancer ses opérateurs économiques, pour étouffer certains entrepreneurs sénégalais. Il est revenu sur le projet des vallées fossiles, il ne parle plus du Canal du Cayor et agite moins ses bassins de rétention et autres canaux latéraux.

Le président Wade surfe sur un nuage. Il ne semble pas savoir que le monde rural est constamment confronté à la disette. Pour atteindre l’autosuffisance alimentaire il faut des bras valides et saints, or les hôpitaux du pays se meurent. Dakar est assaillie par les mendiants, de tous âges et sexes. Faute d’emplois les sans domicile fixe, squattent les rues, pendant que les travailleurs du pays peinent chaque mois à s’acquitter de leurs factures de location, de courant, d’eau et de la scolarité de leurs enfants.

Dans de telles conditions l’autosuffisance est un vain mot, surtout que l’insécurité qui gangrène le pays ne la favorise pas, également.

La Redaction

Article Lu 11300 fois

Jeudi 21 Janvier 2010





1.Posté par PUAL le 21/01/2010 22:39
VAIN A LA PLACE DE VIN ( ALCOOL)

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State