Référence multimedia du sénégal
.
Google

Augmentation du prix de la farine : Les boulangers privent les consommteurs de pain A partir de ce matin

Article Lu 1676 fois

La fédération des boulangeries du Sénégal (Fbs) a décidé de ne plus produire du pain sur tout le Sénégal tant que le prix de la farine qui est actuellement de 20.900 FCFA n’est pas revu à la baisse et le prix de la miche de pain vendu au pire des cas à 200 f CFA.



Augmentation du prix de la farine : Les boulangers privent les consommteurs de pain A partir de ce matin
A partir de ce matin, mardi 16 octobre 2007, le pain ne fera pas partie du menu du petit déjeuner. La fédération des boulangeries du Sénégal (FBS), qui tenait un point de presse pour concilier sa position sur l’augmentation du prix du pain, en a décidé ainsi. Pour Amadou Gaye, président de ladite fédération, cette mesure sera appliquée sur l’ensemble du territoire national. « Nous avons décidé à partir de maintenant de ne plus produire du pain sur l’ensemble du territoire national tant que le prix du sac de farine continue de coûter 2O 900 f CFA et le prix de la miche de pain est maintenu à 150 f CFA », dit - il. A l’en croire ils comptent même augmenter le prix du pain si la situation ne se décante dans les plus brefs délais. Seulement les boulangers ont réussi tailler bavette avec les autorités étatiques pour trouvent une solution mais leurs discussions ont achoppé sur le prix de la baguette du pain. En effet, Alioune Thiam, chargé de la communication de cette structure, estime que l’Etat veut leur imposer 175 FCFA pour le prix du pain alors qu’eux tablent sur 200 f. M. Thiam fonde son argumentaire sur les augmentations du gasoil et de l’électricité pour camper sur leurs positions. « C’est une crise grave qui risque de se produire car les meuniers ont décidé d’augmenter de 40% le prix de la farine. Et à cette hausse vertigineuse viennent s’ajouter le gasoil (603fca) et l’électricité » soutient - il. Avant d’ajouter, « nous n’acceptons pas de vendre à perte car nous avons des familles et des ouvriers ».


MAMADOU SAMBA GACKO
Source: le Soleil

Article Lu 1676 fois

Mardi 16 Octobre 2007





1.Posté par Ngouri le 16/10/2007 10:58
Senegalais mom, mbourou ak tiep rek.

2.Posté par Halguong le 16/10/2007 12:04
Achetez vos sacs de mil et faites du fondé, thiacry, ... à base de mil. Changez un peu le mbourou et laissez les boulangers régler leur problème avec le Goornement Wadien

3.Posté par arame le 16/10/2007 12:08
On s'en fou de leur grève, contentez vous de beignets, fondé ou biscuits pour les petit dejeuner et montrons leur que leur pain n'est pas indispensable. Au Sénégal tout le monde se croit intéressant niak mbourou dou niou takha dé;

4.Posté par za le 16/10/2007 17:50
Khalé bii ci portalé bi wang na deh!

5.Posté par Auteur: Moytou leen rouboulement yi Posté le : 2007-10-02 le 16/10/2007 18:11
il faut faire du fonde moo gueuna neex Mbourou foouf.

6.Posté par opsss! le 16/10/2007 20:08
ZA... ON PARLE DE MBOUROU, TOI TU REGARDE LES WANG...
POURTANT WAKH NGA DEUG DèèH..LOL

7.Posté par khad le 16/10/2007 21:57
LAYE DOLILENE BAMOU DOY.TRES BIEN

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State