Référence multimedia du sénégal
.
Google

Audition de l'Anoci à l'assemblée nationale: Karim Wade veut qu'elle soit filmée et diffusée à la télé

Article Lu 1748 fois

Les responsables de l’Agence nationale de l’organisation de la conférence islamique (Anoci) ont décidé de répondre à l’invitation de l’Assemblée nationale afin d’y être auditionnés. En outre, Karim Wade et compagnie, « dans un souci de transparence » et pour « la bonne information des Sénégalais », disent souhaiter que « cette séance d’audition soit filmée par la télévision » et « fasse l’objet d’une large diffusion ». C’est l’une des principales conclusions de la réunion du Conseil de surveillance de ladite structure qui s’est tenue hier.



Audition de l'Anoci à l'assemblée nationale: Karim Wade veut qu'elle soit filmée et diffusée à la télé
L’Anoci, qui a réuni hier son Conseil de surveillance, sous la présidence de son président, Karim Wade, a décidé de répondre positivement à la séance d’explication de l’Assemblée nationale. Et contrairement à ce qui a été avancé dans la presse, faisant état d’un ajournement de cette séance d’audition, les responsables de l’Anoci tiennent à se présenter devant les députés. « Les membres du Conseil ont été informés de la décision de l’Assemblée nationale d’auditionner les responsables de l’Anoci et de la volonté du président et du Directeur exécutif de l’Anoci de répondre à cette invitation de la représentation nationale. Mieux, dans un souci de transparence et pour la bonne information des Sénégalais, ils ont souhaité que cette séance d’audition soit filmée par la télévision et fasse l’objet d’une large diffusion ». Une décision qui a agréé le Conseil de surveillance qui, selon le communiqué qui a sanctionné sa réunion, a « vivement salué cette disponibilité des autorités de l’Anoci qui traduit leur attachement aux principes de transparence et de bonne gouvernance ». S’agissant d’ailleurs de bonne gouvernance, le Conseil a « examiné » et « adopté » le rapport sur les marchés passés de 2004 à 2006. Et c’est pour relever « avec satisfaction que plus de 98% des marchés de l’Anoci sont passés par appel à la concurrence ». Les membres dudit organe de contrôle se sont aussi « réjouis des dispositions arrêtées par l’Agence nationale de l’Oci en vue de se conformer au nouveau Code des marchés publics avec notamment l’élaboration d’un plan de passation des marchés transmis à la Cnca depuis le mois de juillet 2007 ». Le Conseil a aussi « examiné » et « adopté » le projet de budget de l’Agence nationale de l’Oci pour l’année 2007. Dans la même veine, il a « approuvé les comptes de l’Anoci, ainsi que le rapport d’exécution du budget pour l’année 2006, à la suite du rapport du Commissaire aux comptes attestant de la régularité et de la sincérité des comptes de l’Anoci ».

« Les hôtels de catégorie 5 étoiles luxe seront livrés dans les délais requis »

Il faut par ailleurs relever que le Conseil de surveillance de l’Anoci a « passé en revue les rapports d’activité du Directeur exécutif, Abdoulaye Baldé » et « pris connaissance de l’état d’exécution du programme de construction des infrastructures routières et hôtelières de l’Anoci ». Et c’est pour noter « avec satisfaction » que « les hôtels de catégorie 5 étoiles luxe Radisson SAS Dakar (ex-Sea Plazza), Baobab Cap Manuel et Baobab Mamelles sont déjà en phase de finition et seront livrés dans les délais requis ». De plus, ledit communiqué renseigne qu’« à la demande du Royaume d’Arabie Saoudite, le Complexe Sa Majesté King Fahd-Méridien Président fait l’objet d’une réhabilitation et d’une extension. Ces travaux financés par l’Arabie Saoudite et confiés à la société saoudienne Saudi Binladin Groupe (SBG) ont pour objectif de faire de ce réceptif de référence un complexe hôtelier 5 étoiles ». Les membres du Conseil de surveillance estiment en outre que « la construction de nouveaux hôtels permettra d’une part l’arrivée de nouvelles enseignes hôtelières au Sénégal (Sheraton, Radisson, SAS, NH Hôtels) et d’autre part, de donner une nouvelle orientation au secteur du tourisme. En plus du tourisme balnéaire, le programme hôtelier de l’Anoci dont la réalisation se poursuivra au-delà du Sommet de l’Oci, favorisera le développement d’un tourisme d’affaires et le positionnement du Sénégal comme une destination privilégiée entre le Maroc et l’Afrique du Sud », peut-on également lire dans le communiqué signe par le porte-parole, Baïdy Agne, président du Conseil national du patronat. Dans la même lancée, l’Anoci, « en vue de répondre à la forte demande et à l’instar de ce qui se fait à l’occasion de l’organisation des grandes rencontres internationales comme le G8 », révèle que « le Sénégal mettra également à la disposition de ses hôtes un bateau de croisière de 1275 chambres ». Une décision qui a rencontré l’assentiment des membres dudit Conseil, estimant que cela « témoigne du sens de l’anticipation des autorités de l’Anoci ». Pour ce qui concerne les infrastructures routières, le Directeur exécutif de l’Anoci a, toujours selon le communiqué signé par Baïdy Agne, « fait le point sur l’état d’avancement des travaux d’extension et d’embellissement de la Corniche Ouest et de la Voie de dégagement Nord ». Abdoulaye Baldé a également informé ledit Conseil de la décision du Fonds saoudien de « financer les travaux d’extension et d’aménagement des routes de Ouakam et de l’aéroport ». Il a toutefois tenu à préciser que « compte tenu des délais très courts, ces travaux ne seront entamés qu’à la suite du Sommet de l’Oci ». Aussi le Conseil a « approuvé la décision de la Commission des marchés de l’Anoci de déclarer infructueux l’avis d’appel relatif à ce marché ». Le Conseil de surveillance de l’Anoci n’a pas manqué de se féliciter « du niveau de réalisation des travaux routiers et hôteliers qui ont déjà permis la création de milliers d’emplois et l’amélioration de la mobilité urbaine, notamment sur la Corniche Ouest et la Voie de dégagement Nord ». Il a également exhorté la Direction exécutive à « redoubler d’efforts pour une bonne exécution desdits chantiers ». Avant d’appeler à « l’observation rigoureuse des chronogrammes d’exécution des travaux pour une livraison à bonne date des infrastructures hôtelières et routières ». À cet effet, le Conseil a « salué la décision des autorités de l’Agence de l’Oci de s’attacher, par appel d’offres international, les services du cabinet SECPI/SGI en qualité d’Assistant à Maître d’Ouvrage ».

Source: le Populaire / Nettali

Article Lu 1748 fois

Jeudi 18 Octobre 2007





1.Posté par sai s le 18/10/2007 11:13
QUE DU CINEMA AU PAYS DE KOCC

2.Posté par Astou le 18/10/2007 13:13
Je pense qu’un regard sur le rétroviseur s’impose. Il y a environ 2 années que, les quotidiens L’observateur et le courrier du jour recevait une sévère réplique du juge suite aux accusations porter a la personne de Karim Wade. Auparavant, le directeur du journal Le Quotidien, dans une de ses livraisons quotidiennes, avait fait état du « business état de Karim Wade ». Un autre procès l’opposa à Madiambal, directeur du dit journal qui finalement s’est rétracté et avait présenté ses excuses au Président de l’Anoci. L'affaire des "calls center", pour ne citer que cela.

En définitive, le sieur Karim est victime de sa double casquette que sont, fils d’un Président et Président de l’Anoci. Ainsi, au regard des faits évoqués plus haut, il va s’en dire quant est-ce que le Sénégal sortira t-il de ce chaos dont les socialistes ont plongé le pays ? Si des individus pour des raisons inavoués, décident par jalousie ou dans la volonté de nuire, de combattre ceux là qui, ont la mission de conduire les destinées d’un peuple, d’une entreprise …. Etc.

3.Posté par zaou le 18/10/2007 13:33
Chez Karim, la transparence est de rigueur. La preuve, il vient de solliciter la télévision nationale pour la diffusion de l'audition de l'ANOCI par l'assemblée Nationale.
Ces adversaires essayeront toujours de ternir son image de marque, mais ils peuvent aller roupiller car les Sénégalais savent désormais distinguer l'ombre dans l'obscurité.

4.Posté par raul mendy le 18/10/2007 13:31
Cette audition fera taire à jamais ces malintentionnés qui passent tout leur temps à verser dans la critique sans fondement. Il est clair qu’aujourd’hui que le peuple sénégalais est largement satisfait des réalisations de la Génération du Concret dans le cadre de l’ANOCI. Ceci ne fait malheureusement pas le bonheur de tous car certains politicards mal inspirés cherchent toujours à jeter le discrédit dans la gestion de ces responsables de l’ANOCI. Ils ont toujours fait fausse route car le véritable itinéraire pour conquérir le pouvoir ne saurait être une vaste œuvre de démagogie et de médisance mais plutôt l’instauration d’un véritable débat démocratique riche et enrichissant. C’est seulement à l’issu de ce dernier que le peuple aura plus de visibilité sur leur projet de société mais malheureusement ils sont dépourvus de programme.

5.Posté par salif dath le 18/10/2007 13:33
C’est triste qu’il existe certains individus encore réticents à la transparence. Heureusement qu’à la Génération du Concret que celle – ci soit le principe essentiel sur lequel se fonde son fonctionnement. Une large diffusion à la télé de cette audition demandée par les responsables de l’ANOCI traduit de manière assez éloquente la volonté de ces derniers de rétablir la vérité des faits sur les éternelles conjectures sur leur gestion.
En tout cas les sénégalais sont aujourd’hui édifiés de la perspicacité et de la diligence de ces jeunes qui ne reculent devant rien pour installer définitivement le pays sur les rails de l’émergence.

6.Posté par Cheikh le 18/10/2007 23:40
Vous (tous les intervenants precedents ainsi que Wade et son egime) prenez les gens pour des ecerveles. Toute cette manipulation de l'opinion, les gens l'ont vu venir. Des eventuels problemes inventes entre Karim et Macky, de la nomination de ce dernier a L'Assemblee Nationale pour ensuite faire croire aux gens que Macky veut coincer Karim en le soummettant a une soit-disant obligation de preuve de transparence...Tout cela pour donner a Karim une possiblite de se blanchir et de marquer ainsi des points dans la tentative de monarchisation du pouvoir au Senegal. Le coup est dejoue; quelle maladresse!!!

7.Posté par mansour le 19/10/2007 11:36
Cheikh vous avez parfaitement raison j'ai honte d'etre senegalais quand je vois ces manoeuvres apres les radios " wakh sa khalatt " ces laudateurs envahissent le net
ou est la dignite dans tout ca

le dernier des individus est capable de faire mieux que karim qui n'a aucun merite que d'etre le fils de wade et encore ! ! !

pourquoi devrait on lui accorder d'autres faveurs apres le gachis financier des chantiers ANOCI : cout excessif voire exhorbitant , delais non respectes , absence d'esthetique et j'en passe .......
il devrait plutot demissionner

est il au dessus des lois pour ne pas etre audite comme tous les managers SOYONS SERIEUX

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State