Référence multimedia du sénégal
.
Google

Attendu sur les gradins de Demba Diop : Le président Abdoulaye Wade fait faux bond

Article Lu 11660 fois

Le promoteur du combat Serigne Modou Niang avait annoncé sa présence sur les gradins du stade Demba Diop, mais Abdoulaye Wade a finalement faux bond au monde de la lutte samedi. Pourtant, la veille comme le matin du combat, les services de sécurité du palais étaient visibles au stade Demba Diop où ils procédaient à l’inspection des lieux.



Attendu sur les gradins de Demba Diop : Le président Abdoulaye Wade fait faux bond
La présence du président de la République sur les gradins de Demba Diop était annoncée en grande pompe par le promoteur Serigne Modou Niang, organisateur du combat qui a opposé Elton de l’Ecole de lutte Balla Gaye à Boy Nar de l’écurie Fass. Selon certaines indiscrétions, les services de la garde rapprochée de la présidence seraient même descendus au stade la veille et le samedi matin, jour du combat, pour inspecter les lieux. A l’arrivée, Demba Diop ne verra même pas l’ombre de la première personnalité de l’Etat du Sénégal. Pourquoi ? Personne n’a voulu répondre à cette question. Même le promoteur qui avait annoncé cette présence du président Abdoulaye Wade, ne pouvait trouver les explications à ce faux bond de dernière minute. Serigne Modou Niang se contentera juste de dire que la présence du Pape du Sopi était bien attendue.
Comme en politique, Wade a dribblé le monde sportif sénégalais. A sa place, c’est le président du Sénat, Pape Diop, dont le drapeau de l’affiche porte le nom, qui honorera de sa présence. Deuxième personnalité de l’Etat et non moins homme fort du régime en place, l’ancien maire de Dakar était accompagné d’un parterre de personnalités politiques. Parmi lesquelles, le ministre de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs, Mamadou Lamine Keïta. Les sénateurs et députés s’étaient aussi déplacés en masse. La loge officielle de Demba Diop sera d’ailleurs très étroite pour accueillir les pontes du régime. Mais, les organisateurs se débrouilleront à bien pour les installer. Habillés de beaux boubous traditionnels, ces derniers allaient de leurs petits sourires et de leurs gestes dont eux seuls ont le secret, pour faire remarquer à la deuxième personnalité de l’Etat qu’ils étaient bien de la fête. Ils étaient aidés en cela par les griots qui n’ont cessé de vanter leurs ‘mérites’. Les rangs étaient bien serrés. Mais, il fallait faire avec. C’est ça aussi la cohabitation, à la sénégalaise, du sport et de la politique.

M. N. SONKO
Source Walfadjri

Article Lu 11660 fois

Lundi 7 Décembre 2009





1.Posté par bla le 07/12/2009 16:56
BOU DEMONE KHAM!!!!!!!!!!!!!!!

2.Posté par bidew le 07/12/2009 17:38
bilahi bo demone kham. tu te fous de la population. attends rek yow le bon dieu t'attend.tu verse ta rancune sur le peuple , si le peuple avait rêve de ça.
tu nous a causé trop de tord et de mal , on ne te pardonnera jamais de la vie.

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State