Référence multimedia du sénégal
.
Google

Assises Nationales: Général Mansour Seck appellé à battre le rappel des troupes

Article Lu 12091 fois


Assises Nationales: Général Mansour Seck appellé à battre le rappel des troupes
Lepeuple-sn.com (DAKAR)-Coucou revoilà les assises nationales…Après 18 mois de d’études et de prospection, c'est un général qui bat le rappel des troupes ! Mamadou Seck nommé vice président chargé des comités départementaux de pilotage est appelé à redynamiser les structures locales. Le général a reçu sa feuille de route et sa mission consiste à « mettre sur pied un comité chargé des Comités Départementaux de pilotage et Comité de Pilotage de la Diaspora ; Elaborer et conduire une stratégie de dynamisation de ces mêmes structures ; Elaborer et mettre en œuvre une stratégie d’appropriation de la charte de gouvernance au niveau des CDP et CPD; Prendre, après consultation avec la Présidence des Assises Nationales, toute mesure propre à lui permettre de mener à bien sa mission ». Amadou Mactar Mbow a procédé à la mise sur pied d’un comité provisoire de gestion des CDP et CPD dont la Présidence est assurée par le Général Mamadou Mansour Seck,assisté de Maria Diatta. Docteur Dialo Diop et Kader Gueye sont nommés respectivement Coordinateur chargé Cpd et des CDP. Selon le général Mamadou Seck, « les Comités Départementaux de Pilotage (CDP) et les Comité de Pilotage de la Diaspora (CPD) jouent un rôle de premier plan, particulièrement dans la dissémination et l’appropriation des travaux des Assises Nationales ». Une correspondance est envoyée aux présidents des structures locales et celles de la diaspora qui ont reçu l’ordre de mettre à niveau les membres des dites organisations.

Bassirou A. Ndiaye
Source Le Peuple-sn.com

Article Lu 12091 fois

Lundi 12 Octobre 2009





1.Posté par Tomorrowisanotherday@hotmail.fr le 12/10/2009 14:03
Tres bonne decision.

Et la surprise viendra des assises.

Qui l'appliquera les recommendations des AN gagnera.

2.Posté par UN PASSANT le 12/10/2009 14:36
BANDE D IMBECILES UN POLITOLOGUE ABDOU LO VIENT DE DEMONTRER QUE LA CANDIDATURE DE WADE EST ANTI CONSTITUTIONNELLE AU LIEU DE SE SAISIR DE LA QUESTION L OPPOSITION QUI NE S EST JAMAIS POSE LA QUESTION VA NOUS DIVERTIR AVEC DES QUESTIONS COMME CA QUELLE MANQUE DE COURAGE.

3.Posté par diop le 12/10/2009 14:40
A la place de wade j'aimerai voir un MBOW.SI l pays devait etre gouverner par un vieux j dirai vive Amadou Moctar mbow.

4.Posté par le citoyen le 12/10/2009 19:51
NOUS DE LA DIASPORA ON ATTEND QUE L'OPPOSITION POUR COMMENCER LE COMBAT POUR FOUTRE DEHORS DU SENEGAL WAD E ET COMPAGNIE VIVE LE SENEGAL LIBRE

5.Posté par Louis XIII le 22/07/2010 17:03
Le Général Mamadou Mansour Seck est un officier général sénégalais ayant exercé les fonctions de Chef d'État-Major Général des Armées (CEMGA) de la République du Sénégal et ancien ambassadeur du Sénégal aux États-Unis.

Sommaire
1 Formation
2 Carrière
3 Décorations
4 Divers
5 Voir aussi
5.1 Articles connexes
5.2 Bibliographie
5.3 Liens externes

Formation
Le Général Seck a obtenu le baccalauréat en Mathématiques Élémentaires en 1957 au Lycée Van Vollenhoven de Dakar ;

1958-1959 Préparation aux Grandes Écoles à l’Académie de Strasbourg ;

1959 Admission à l’École spéciale militaire de Saint-Cyr (concours direct) ;

1959-1961 il est élève-officier appartenant à la promotion no 146 de l'École spéciale militaire de Saint-Cyr. Il a comme ancien le général Jean Gomis. Comme camarade promotion on peut citer le général ivoirien Émile Blehouan.

1961 1962 Admission à École de l'air à Salon de Provence pour être pilote ;

Il est diplômé de l’École d’État-major de l’Air (France), de l’École Supérieure de Guerre Aérienne (France 1974) et de l’Institut des Hautes Études de la Défense Nationale (France 1981) ;

Le Général Mamadou Mansour Seck a aussi fait une partie de sa formation militaire aux États-Unis d'Amérique.

Diplômé de la prestigieuse école de l’air de France, il est expert en gestion des opérations aéronautiques et des opérations militaires. Le Général Seck est aussi diplômé de l'université de Dakar (Sénégal).




Carrière
1962-1966 Pilote ;

1966-1970 Commandant du Premier Groupement Aérien Sénégalais (1er GAS) ;

1970-1971 Chef du 3e Bureau de l’État-Major Général des Armées ;

1971-1972 Adjoint au Chef d’État Major de l’Armée de l’Air ;

1972-1980 Chef d’État Major de l’Armée de l’Air. Il est le premier pilote à occuper cette fonction

1980-1984 Colonel Sous-Chef d’Etat Major des Armées sous le commandement du Général Idrissa Fall.

1984-1988 Général de Brigade Aérienne, puis Général de Division Aérienne; Il est ensuite nommé Chef d’État-major particulier du Président de la République Abdou Diouf et de la Sénégambie. Il sera remplacé à ce poste par le Général Doudou Diop.

1988-1993 Le 31 mai 1988, élevé au grade de général de division et de Corps Aérien, il devient Chef d'État-Major Général des Armées (CEMGA). Ce fut la première fois dans l'histoire de l'Armée Sénégalaise qu'un aviateur occupe de telle fonction. Durant son commandement la pratique du sport fut imposée aux officiers supérieurs. Il remplace à ce poste le Général Joseph Louis Tavarez de Souza qui ira occuper les fonctions d'ambassadeur du Sénégal en République Fédérale d'Allemagne.

1993-2002 En 1993, sa période de commandement pris fin, il fut remplacé par le général Mouhamadou Lamine Keita. Le général Mamadou Mansour Seck fut nommé ambassadeur du Sénégal aux États-Unis d'Amérique, au Mexique, en Argentine, en Jamaïque, en Haïti, à Trinité-et-Tobago et aux Barbades avec résidence à Washington poste qu'il occupera jusqu'en 2002.

2002-2008 Il devient Ambassadeur itinérant ;

2001-ce jour. Il devient cimentier : sur proposition de Jacques Merceron-Vicat, PDG du groupe Vicat, le Général Seck devient membre du Conseil d'administration de la Sococim (filiale du groupe Vicat). Le Général Seck prend alors en charge les relations politiques locales(avec Jean-Martin JAMPY), en particulier celles avec la famille Wade : il s'illustre dans l'obtention par la Sococim d'une convention fiscale minière particulièrement favorable aux intérêts de la filiale du groupe Vicat. A la demande de Jacques Merceron-Vicat, le Général Seck agit à la fois comme bouclier relationnel et comme agent d'influence souterrain de la Sococim. Jacques Merceron-Vicat a récemment décidé d'augmenter les émoluments du Général Seck pour le remercier de sa redoutable efficacité managériale(muselage des syndicats, économies d'impôts, obtention d'affaires, contacts facilités avec Abdoulaye et Karim Wade...).




Décorations
Le Général Mamadou Mansour Seck est titulaire de plusieurs décorations nationales et étrangères dont celle de:

Grand-croix de l’ordre national du Lion et de l’ordre du Mérite pour le Sénégal,
Commandeur de la Légion d'honneur et de l’ordre du Mérite (France) et de la Médaille de l'Aéronautique Française
Divers
Le Général Seck compte 7000 heures de vol sur une quinzaine d’aéronefs dont le Douglas DC-3, le Fokker F27, le Fouga Magister, le Jaguar, le Mirage 3, le Mirage 2000, le Broussard, le Push-Pull etc.

Il est le premier sénégalais admis à l’École de St-Cyr (concours direct) , à l’École de l’Air, premier diplômé de l’École d’Etat Major de l’Air, de l’École Supérieure de Guerre Aérienne et premier sénégalais chef d'état major de l'armée de l'air, premier pilote Chef d’État-Major Général des Armées, entre autres , d’où son surnom de « NUMBER ONE ».

Il a rencontré Sadam Hussein en 1989 juste avant la 1ère Guerre du Golfe lorsqu’il inspectait des officiers sénégalais chargés du monitoring du cessez-le-feu entre l’Irak et l’Iran après la Guerre de 1980 à 1988.

Pendant son mandat de Cemga, le premier contingent d'africains au sud du Sahara a été sélectionné. En 1991, il a envoyé à la première guerre du golfe ("desert storm") un contingent sénégalais de 500 hommes commandé par Mouhamadou Lamine Keita et avec comme chef de corps Babacar Gaye. C'est à cette occasion qu'il a connu le général Colin Powell, Chef d'état Major Général des Armées Américaines. Leurs relations amicales ont pu être approfondies lorsque plus tard le général Powell est devenu secrétaire d'état Américain (ministre des affaires étrangères). Le général Seck représentait alors le Sénégal comme ambassadeur à Washington de 1993 à 2002.

En 2005, le Général Seck a été chef de la commission mixte Cameroun/Nigéria pour la rectification de la frontière entre les 2 pays avec positionnement à Ndjamena au Tchad. Pendant cette période, il a mené l'enquête sur l'incident de la péninsule de Bakassi entre le Cameroun et le Nigeria.

En 2006, il devient Président du Conseil d'Administration de l'Organisation Africaine de l'Intelligence Économique OAIE (http://www.oaie-aoci.org), Organisation dont Joseph Bayehe (Consultant et Enseignant Universitaire d'origine Camerounaise) est l'initiateur-fondateur.

En 2008, il participe aux Assises nationales du Sénégal, malgré les pressions du parti au pouvoir.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 11:54 Macky Sall à Versailles chez Abdoulaye Wade

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State