Référence multimedia du sénégal
.
Google

Arnaques financières sur le web: «N’ouvrez surtout pas ces mails…»

Article Lu 1751 fois

La toile électronique planétaire, plus connue sous le nom « web », est devenue un domaine de prédilection du banditisme financier. Des personnes difficilement identifiables s’en servent pour déplacer des fonds en trompant des victimes un peu trop naïves. Un spécialiste du multimédia conseille toutefois de ne pas ouvrir ces messages naïfs qui pullulent dans le web.



Arnaques financières sur le web: «N’ouvrez surtout pas ces mails…»
« N’ouvrez surtout pas ces mails électroniques, non seulement ils ne sont pas sérieux et dangereux, mais ils peuvent contenir des virus qui détruisent vos appareils », a conseillé M. Boiro, spécialiste du Multimédia. En ouvrant sa boite électronique, l’internaute est assez souvent surpris de recevoir la correspondance d’un expéditeur inconnu. L’objet du message peut être divers et varié, mais il est dans tous les cas relatifs à l’argent, au gain facile. C’est le procédé usité à grande échelle ces temps qui courent.

Si la bande à Sanchez est récemment arrêtée à Dakar par les services de sécurité, de nombreux adeptes de ce nouveau type de banditisme financier courent encore. Selon M. Boiro, ces arnaqueurs procèdent par ce qu’on appelle « email selection system (ess). Les escrocs auraient alors une manière de capter des adresses électroniques de sites non sécurisés en lançant certains moteurs de recherche. Ce procédé malsain est appelé « fishing », c’est-à-dire la pêche.

Ainsi, après avoir péché le maximum d’adresses à travers la toile (web), les arnaqueurs se proposent alors d’envoyer des correspondances alléchantes aux malheureux sélectionnés. Les messages diffèrent mais se ressemblent presque dans bon nombres de cas. « Je suis l’administrateur de 65.000.000 US Dollars, le fond d’héritage d’un client décédé dans un crash aérien survenu en décembre 2006. Dans la mesure où je fus son conseiller juridique, je ne peux pas mettre la main sur l’argent. Je te propose de te présenter comme son parent et de réclamer l’argent qui sera transférée dans ton compte bancaire. Après la transaction, les 60 % me reviendront et les 40% seront pour toi », indique une des nombreuses correspondances en anglais reçues par un collègue.

Dans d’autres cas, ce sont des notifications de gain au loto que l’internaute peut recevoir avec surprise, alors qu’il n’y a jamais joué. « Tu es l’heureux gagnant ce mois-ci parmi des milliers d’adresses électroniques tirées du web à travers le monde entier… », indique une correspondance du même genre qui requiert en sus la confidentialité totale dans le processus de transaction. Par ailleurs, il est aussi fréquent en entrant dans un site web de tomber sur un bandeau qui annonce à l’internaute qu’il est le 999e visiteur, et par conséquent, il est l’heureux gagnant.

En poursuivant toutes les indications, l’internaute peut découvrir facilement que c’est un piège ; il lui est demandé de fournir le numéro de sa carte bancaire.

Source: Sud Quotidien

Article Lu 1751 fois

Samedi 1 Septembre 2007





1.Posté par barou le 01/09/2007 17:57
Les gerants de cyber n' ont qu' a denoncer a la police toute activite souspicieuse des internautes surtout etrangers.

2.Posté par boulbi le 01/09/2007 18:23
sisi man surtout les ....... louche han !!!!

3.Posté par malick le 02/09/2007 01:52
wahléne ko té dé gnak yi la rék bou léne si ragal dara

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State