Référence multimedia du sénégal
.
Google

Arame Thioye: ''Que les gens arrêtent de parler de mon physique''

Article Lu 16687 fois

L'ancienne basketteuse devenue chanteuse vient de se rappeler au bon souvenir des mélomanes en mettant sa seconde cassette sur le marché. "louko Fi Diar", le titre de cet opus, devrait être celui de la confirmation. Arame se livre sans détours ni tabous, et nous fait découvrir une fille de son temps avec ses doutes, ses attentes et ses envies. Entretien avec la plantureuse créature qui ne cesse de surprendre son monde...



Arame Thioye: ''Que les gens arrêtent de parler de mon physique''
Pouvez-vous vous présenter brièvement et surtout, revenir sur les raisons de votre silence de trois ans entre la sortie de vos deux cassettes ?
Je dirais que Arame Thioye est une jeune Sénégalaise qui a arrêté ses études en classe de 3éme secondaire au CEM Malick Sy.
Après les études, j'ai eu à pratiquer le basket en République Islamique de Mauritanie, entre 1998et 2000. C'est après cet intermède sportif que j'ai embrassé une carrière musicale en 2001. J'ai sorti mon premier album en 2004 et mon second vient tout juste d'être mis sur le marché en juillet 2007. Mais au début, ma mère ne voulait pas que je fasse de la musique, mais c'est grâce à ma soeur Ndèye Thioye, qui est intervenue que j'ai pu continuer à faire de la musique. II est vrai que quand mon père est décédé, c'est ma mère et ma grande soeur Ndèye Thioye qui nous pris en charge mes frères et moi et ont tout fait pour nous assurer une bonne éducation. J'ai embrassé la carrière musicale en 2001 sous l'instiga­tion de Doudou Diop qui était au studio 2000. En ce qui concerne la longue attente de trois ans comme vous dites, je dirais que le premier album était lancé comme un ballon de sonde. Je me devais donc de relever le niveau ou bien de confirmer pour le deuxième. Il fallait surtout éviter certaines erreurs. C'est pourquoi j'ai pris tout mon temps. Comme il y avait une nouvelle stratégie visant à lancer l'idée de la tombola musicale avec de nombreux lots gagnants, il fallait mettre tout au point avant de sortir mon nouvel album. Tout cela a dû forcé­ment prendre du temps et nous avons attendu jusqu'au 25 juillet pour enfin sortir le produit qui a été produit par Africa Ambiance et Africa Production.

Arame aborde souvent des thèmes de société. Pouvez vous nous parler de vos principales sour­ces d'inspiration ?

Je dois vous dire que j'écris moi-même les textes de mes chansons. Je m'inspire toujours des faits de société et je me considère comme une observatrice avertie de la société sénégalaise. Quand j'estime qu'il y a une chose à dénoncer, je n'hésite pas à user de ma voix pour inviter à la réflexion et au changement de comporte­ments.

En dehors de sa musi­que. Arame attire par son physique, on en parle beau­coup. Quel effet cela vous fait et quel est votre avis par rapport à cet aspect si particulier de votre personne ?

Le fait que les gens parlent toujours de mon physique est fait insolite qui m'énerve particulièrement. ça commence vraiment à me taper sur les nerfs (elle insiste visiblement courroucée). A chaque fois qu'on évoque le nom de Arame cela tourne inévitablement autour de mon physique.
A mon avis ce n'est pas ce côté physique qui doit inté­resser le publique car ce n'est pas du tout ce que je veux imposer , mais plutôt mon art et ma musique .Il s'agit tout simplement de ma taille normale et c'est le bon Dieu qui en a décidé ainsi et cela doit en rester là. Je suis une personne normalement constituée comme toutes les autres. Je veux que les gens s'attardent un peu plus sur mon message en lieu et place de mon physique. Encore une fois, cela m'énerve et il est vraiment temps que cela cesse une bonne fois pour toute ! (elle insiste encore).

Après votre physique, il faut dire que votre façon de s'habiller agresse aussi beaucoup et tout récemment encore, cela a suscité un débat. Qu'est ce vous avez envie de dire à ce propos et peut on s'atten­dre à ce que Arame change sa manière de s'habiller ?

Je m'habillais comme ça avant d'être artiste. Donc je ne changerai rien du tout (elle le martèle deux fois) je n'ai absolument rien à changer ! Il faut que les gens com­prennent qu'il y a des habits appropriés pour certaines circonstances. I1 y a des accoutrements pour animer une soirée. Ce qui est totalement différent des tenues pour aller à une émission télévisuelle ou encore pour aller en ville par exemple. Il faut un habit adapté à chaque situation­. Je dois dire que le photographe qui prend la décision de publier la photo d'une artiste ne doit pas seule­ment songer à vendre son journal. Il doit aussi penser aux intérêts de l' artiste. Je crois que cela procède de la règle la plus élémentaire du journalisme. Je parlerais d'une manque criard de professionnalisme. Cette fameuse photo, qui a été publiée par un journal de la place, est vraiment moche. Je ne connais pas les moti­vations qui l'ont poussé à le faire mais je n'ai pas du tout aimé cette manière peu cavalière de procéder.
En tout état de cause, à l'avenir, je serais plus regardante sur les photos de Arame que la presse devra publier. Je crois que désormais, je vais exiger que l'on me montre la photo qui doit illustrer un article me concernant avant sa publication dans un journal. C'est une ferme décision que je viens de prendre.

Trois ans après votre première production, vous avez effectué votre baptême de «l'air» en bou­clant la première tournée internationale de votre car­rière. Pouvez- vous revenir sur les enseignements de cette première expérience ?

Je dirais qu'il s'agissait d'une tournée européenne qui a duré deux semaines. Elle a démarré à Paris où j'étais allée en compagnie de Assane Ndiaye et Fallou Dieng. Par la suite, nous avons été en Italie et en Angleterre. J'ai joué au niveau de différentes boîtes que j'avais l'occasion de découvrir pour la première fois et j'ai beaucoup aimé, car il s'agit de milieux prestigieux comme l'Elysée Montmartre où il n'est pas donné à n'importe qui de s'y produire. J'ai eu la chance d'y évoluer et c'est un plus pour moi. En somme, c'était une belle tournée et tout s'est bien passé. Nous avons été bien encadrés et il n y a eu aucun problème. J'ai vu que les gens ont bien apprécié­ et c'est cela l'essentiel.

Quelle a été la perception du public étranger par rapport à deux Arame Thioye . Je veux dire par là : l'artiste, et celle qui est bien dotée par la nature, la vendeuse de rêve ?

(Elle éclate de rire avant de répondre). C'était autre chose quand même ! Ah oui ! (elle s'esclaffe de plus belle).

Mais dites nous en quoi c'était si extraordi­naire ?

C'était une chose ! Les gars sont venus en masse et ils ont beaucoup aimé. Il y avait l'ambiance et surtout à Toronto, c'était carrément le délire. II y avait du feu dans la salle et puis voilà (elle hésite un peu et s'interrompt).

Combien de demandes de mariage recevez vous ?

Ah la, la, il y en a beaucoup (rires). A Torino il y en avait vraiment beaucoup parce que j'étais attendue et en un moment donné les choses ont vraiment débordé. Le public voulait me rejoindre sur la scène et c'était vraiment le délire !­ Du jamais vu quoi ! J'ai beaucoup apprécié. Il faut aussi que les gens fassent la part des cho­ses, il y a une grande différence entre la Arame Thioye que l'on voit à la télé et celle qui évolue en scène. Une fois au travail, je donne tout ce qu'ils ont envie de voir et cela s'arrête là.


Habituellement les déclara­tions de Arame Thioye font beau­coup d'effets comme le fait de dire que vous faites fantasmer les hom­mes ou encore que votre numéro de téléphone est vendu à 50 OOOf etc. Expliquez nous cette tendance et pourquoi cette propension à faire ce genre de sorties fracassantes ?

Je vous répondrais tout simplement que je suis trop modeste dans mes actions de tous les jours. Même si toutes ces choses, que vous venez d'énumérer, existaient réellement, je n'allais jamais le dire de manière si crûe. Vraiment, il arrive que les journaux me prêtent des propos que je n'ai jamais tenus. Je pense à mon humble avis qu'un journaliste ne doit pas travestir les faits dans le seul but de vendre son organe. Cela me fait mal, mais je n'ai pas le temps de toujours m'attarder sur ces détails ou bien de faire des démentis qui ne servi­ront à rien du tout. Tout ce que je peux faire, c'est de répondre correctement aux questions que l'on me pose. C'est dommage que les gens ne songent qu'à bien ven­dre leur produit et cela dénote d'un manque de profes­sionnalisme quelque part. C'est d'autant plus regrettable que nous sommes condamnés à évoluer ensemble. Il devrait y avoir une certaine complexité. Mes propos sont souvent dénaturés. S'agissant de cette histoire de 50 OOOf. On m'a demandé comment je faisais avec les immigrés qui me harcèlent souvent. J'ai simplement répondu qu'ils ne reculent devant rien et qu'ils vont jusqu'à acheter mon numéro de téléphone. Je m'en suis arrêté là, je n'ai jamais prononcé de chiffre. Je suis obli­gée d'accepter tous ces désagréments parce que je suis une artiste et je ne peux pas me permettre de régir à cha­que fois. Je suis d'avis qu'il arrivera un moment où per­sonne n'acceptera de donner des interviews surtout si on change tout le temps tes propos. Et si cela continue, je serais obligée de refuser ou bien d'y regarder de plus prêt avant de m'adresser à la presse.

Maintenant parlez nous de la vraie personna­lité de Arame Thioye ?

Je dirais que Arame Thioye est une fille casanière qui sort très rarement et qui est un peu réservée. Si je ne joue pas, je reste chez moi ou bien je suis aux HLM pour me dis­traire. J'ai deux maisons en réalité. Là ou j'habite et la grande demeure familiale. En ce qui concerne mes dis­tractions, il m'arrive de faire du sport et de regarder tran­quillement la télé. A vrai dire, je ne mène pas une vie compliquée, je suis tranquille, je reste chez moi et voilà.

Comment vivez vous le harcèlement dont vous faites souvent l'objet ?

Je dirais que je vis naturellement cette situation. Cela ne me dérange nullement. Il s'agit pour la plupart du temps de rumeurs sauf si ce sont des journalistes qui écrivent certaines choses sur moi sans pour autant m'aviser. C'est la vie qui est ainsi faite et j'arrive à gérer.

Vous êtes une proche parente du président Abdoulaye Wade. Pourquoi vous n'en parlez jamais ?

Je n'ai aucunement honte d'en parler. Ma mère est une Wadéne et elle est une proche parente du Président de la République. Me Wade est donc un grand père pour moi et je ne m'en cache pas.

Et vous n'avez jamais demandé une audience ?

Ah non, je n'ai jamais essayé. Une fois, j'ai eu à lui lan­cer un message au cours d'une émission à la 2SY TV On m'avait fait savoir qu'il suivait l'émission et j'ai sauté sur l'occasion pour lui demander de me recevoir. C'est mon grand père quand même. J'ai demandé à ce qu'il me reçoive en ma qualité de simple citoyenne mais pas en ma qualité de proche parente. Je n'ai pas utilisé ce moyen. Si je voulais mettre en avant ce statut, j'aurais certainement utilisé d'autres moyens pour accéder à lui.

Est-ce que Arame est amoureuse ? Si Oui de qui ?

Walahi , vous voulez me faire parler. Oui, Arame est amoureuse, mais je ne peux pas vous dire de qui.

A quand le mariage alors,

Cela dépend uniquement de Dieu. Arame est amoureuse d'un seul homme, mais je ne vous dirais pas son nom. Encore une fois, je n'ai donné aucune indication le concernant malgré les écrits de certains. J'ai seulement parlé de son âge sans rien ajouter. Je suis bien amoureux d'un homme et cela s'arrête là. Après tout, il s'agit de ma vie privée et Arame est amoureuse comme toutes les autres personnes.

Comment perçoit il le métier de Arame ?

Il me comprend et il n y a pas de problèmes. Que je chante ou bien que je fasse autre chose, il ne s'en offusque pas car c'est la personne d'Arame qui l'intéresse et rien d'au­tre.

Quelle perception faites-vous de l'amour ?

L'amour, c'est la compréhension, la tolérance et la confiance. Il faut réunir ces quatre conditions pour réus­sir en amour. Il faut que les gens prennent l'habitude de dialoguer et de communiquer en couple.

Quel est l'homme idéal pour Arame ?

A mon avis, un homme doit être très naturel, très sym­pathique. C'est parce que je n'ai pas de problèmes et j'aime chahuter et m'amuser avec mon homme. Je déteste les types guindés et trop imbus de leur personne, je veux un gars avec qui je peux lutter et m'amuser à tout instant. Je veux cultiver la complexité avec mon homme et j'ai la chance d'avoir un homme qui répond à tous ces critères. Je suis amoureuse et mon homme me le rend bien.

Comment appréciez vous le divorce des artis­tes ?

Je ne peux pas trop me prononcer là dessus parce que je suis une artiste comme elles. C'est un phénomène de sociétés et il n' y a pas que chez les artistes qu'on divorce. C'est parce qu'elles sont connues qu'on en parle autant. Je n'ai pas de commen­taires à faire car chacune gère sa vie comme elle l'entend d'autant plus que le divorce est permis par la religion et il ne sert à rien de se mettre des bâtons dans les roues. Si deux personnes n'arrivent plus à s'entendre, il est préfé­rable qu'elles se quittent en de bons termes car il ne sert à rien de se voiler la face et de nier l'évidence. Je suis une femme et je suis appelée à me marier donc je ne peux pas trop m'avancer sur ce sujet.

Cela ne vous fait-il pas peur ?

Pas du tout ! Je suis une femme et je suis appelée à me marier un jour ou l'autre et je mettrais tout en oeuvre pour réussir à bien gérer mon ménage. Cependant, tout dépend de la volonté divine.

Que pensez vous de la parité ?

Ecoutez, la femme ne sera jamais l'égale de l'homme. C'est le bon Dieu qui a mis les hommes devant, et per­sonne n'y peut rien changer. La Femme ne peut même pas être Imam. La femme est obligée de se mettre der­rière l'homme et c'est tout !

Le mot de la fin ?

Je voudrais que les gens arrêtent de parler de mon phy­sique. C'est une habitude que les gens ont prise et cela me dérange énormément. Je ne suis pas la plus belle et je ne dispose pas de la plus belle plastique. Peut- être que je suis connue mais de grâce qu'on arrête de parler de mon aspect physique et qu'on s'intéresse pour une fois à mon art.


Recueillis par Tapha Lô. (Source Icone)


Article Lu 16687 fois

Dimanche 19 Août 2007





1.Posté par Karim le 19/08/2007 06:14
ON NE PEUT PAS ARRETER DE PARLER DE TON PHISIK CAR TU ES SEXY ET TU PORTE DES TENU SEXY, ALORS CALCULAIL, CORP SEXY + TENUE SEXY = SUJET DE DISCUSSION. C LA REALITE DES CHOZ. LE JOUR OU TU COMMENCERA A PORTER DES GRAN BOUBOU TU VERA PERSONNE NE PARLERA PLUS DE TON PHISIK

2.Posté par SA NDIOUM le 19/08/2007 10:28
tu es vraiment sexy pour ceux qui aiment les DRIANKEES ou les DIEEKS?mais je te sugere de faire un regime pour eliminer le ventre et en ce moment tu sera vraiment dans le mouvement DES SEXYS

3.Posté par djily le 19/08/2007 12:53

ya gniake fayeda.

4.Posté par hassane cisse kouta le 19/08/2007 14:23
aram mane lii ngay wax nii si loolou la daccore par se que nit yi leegi dou niou douggou lou sene yoone nek mouk affairou jambour rek moo leene nex mai aram yaw bouleene falle senegalai yi daf ci am nioo xamne danioo niak fayda trop yaw man yaw la andak aram te say music neex na ma lool surtou way bi nge weyel xaley senegal yal na la yalla jappale ba nge yegg fou nge jeum ci sa music mai aram boul fatte bene affaire yaw joulit nge danga wara nek joulit mane loo lou la lay digele comme sa rak tay bi nek sene biire keur wagnile solou bou sexy si bi par se que si non nit sene lammine lang yor rek nioom di wax ndax te waxou lammine baxoule si bant waxatoumalaak nit ndiaye ((mane nak bene etudiant la bou nek fii ci caire ((capitalou ((( egypte )))) souma sanioon dana la giss bess e bouma nie wee senegal vaccance in cha allah aout 2008 mai je sui kaoolackoui pa dakaroui par se que les dakaroui son com sa hannnnnn merci d'avoire recu mon et lir mon message mon'addrese:asbef2006@hotmail.com et hassane2005k

5.Posté par hassane cisse kouta le 19/08/2007 14:26
aram sama tele phone fii ci egypte moo nek nii ((+20125175339))
et ancor merci eseyer de me regoindre tu ne le regrete aram car je sui musilman comme toi comme ton petit frrere merci ..................................................................jam ak jam aram boul tiit dara

6.Posté par malick le 19/08/2007 14:36
Arame nak dimalignou so beugué gnou bayi sa phisique da ngay yiwal sa phisique ba kéne dou ko guiss carément .Boul gnou fonto kou bindo ni tama gnou teugue la ni tama

7.Posté par aissatangaide@yahoo.fr le 19/08/2007 17:35
aram si tu veux pas quon parle de tes rondeurs ne les expose pas portes un melhafa comme tes grands meres

8.Posté par leila le 19/08/2007 19:36
tu es une hypocrite car tu ne veux pas qu'on parle de ton corps mais tu fais tout pour le montrer alors ne nous emmerdes pas

9.Posté par moustapha le 19/08/2007 21:46
taate you reye ay dokhote rek la.taate daye yam.

10.Posté par leuz le 19/08/2007 23:56
wagnil fondè biay naan

11.Posté par DIEYEU le 20/08/2007 00:35
WA Arame yakodef si tu ne veux pas qu'on parle de ton physique alors ma chere il faut s'habillier correctement

12.Posté par ami le 01/09/2007 19:43
b[i[arame nak boul niou sonal ya ko sol niou wahco maeldiam

13.Posté par Khady Diouf le 19/11/2007 14:10
A VRAI DIRE ARAME TU EST SEXY MAIS JE T'ADORE


14.Posté par adama mbengue le 01/12/2007 19:42
je m'appelle adama mbengue arame que la paix soit sur toi evites sexy c'est pour les yeux des gent vraiment je taime tu es tres belle merci bisou

15.Posté par moise le 13/02/2009 14:28
je demande si arame et la seule au senegal qui a cette physique si c'est qui interessent les gents ou autres choses cez les chanteurses ou chanteurs paarlez nous plutot des chansons que d'autre chose non moins importantes je vie en france je suis franco senegalais donc aimerai me documenter sur l'evolution de la musique senegalaise et souhaiterai un grand changement de nos rythme et notre facon de faire de la music pour nous melomane et nos amis qui ne son pas des senegalais aimerai endiscuter avec des artistes si possible leur donner mon mail a commencer par arame

16.Posté par un senegalais le 13/02/2009 16:06
Bonjour Arame
Les gens arreterons de parler de ton physique le jour que vous arretera de mettre des habilles qui qui te serrent le corps. Désolé mais c'est mon avis.

17.Posté par Hanoune Diallo le 03/03/2009 19:50
Je veus te rencontrés, je suis le premier de tes fanes,j'avoue que je t'aime du fond de mon coeur, à bientot anoune 77.359.23.12, contacte moi bizzz !!!

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State