Référence multimedia du sénégal
.
Google

Après une main basse réussie sur le port : Les Arabes vont-ils lancer une Opa sur l'hôtel Méridien ?

Article Lu 1453 fois

Fin de gestion pour le Groupe Méridien. En effet, c’est le 31 décembre 2007 que la filiale de Starwoodhotels devrait enlever son enseigne. Le contrat qui liait l’Etat au Groupe Méridien arrivant à expiration en fin d’année, les autorités sénégalaises ne veulent pas entendre parler d’un renouvellement.



Après une main basse réussie sur le port : Les Arabes vont-ils lancer une Opa sur l'hôtel Méridien ?
L’hôtel Méridien Président va changer d’enseigne à la fin de l’année en cours. La direction du palace a déjà reçu une note lui intimant l’ordre de rendre les clés à la date du 31 décembre 2007. Le contrat liant les deux parties arrivera à échéance dans six mois.
Prétextant d’une reprise de l’hôtel, les autorités sénégalaises seraient en train de rechercher d’autres partenaires stratégiques de renommée internationale pour la gestion de cet hôtel, fruit de la coopération avec le Royaume d’Arabie Saoudite.

Il faut rappeler que le Complexe King Fahd a été construit dans le cadre du Sommet de l’Organisation de la Conférence islamique de 1992, avant que l’exploitation ne soit confiée à la filiale de Starwoodhotels, une multinationale anglaise.

Une source étatique proche du comité de gestion soutient que l’Etat ne veut pas revenir sur la décision, malgré toutes les démarches entreprises par les employés de l’hôtel pour que l’enseigne de la multinationale reste. ‘Même l’ancien ministre du Tourisme (Ousmane Masseck Ndiaye, Ndlr) a confirmé à la direction de l’hôtel la volonté de l’Etat de céder la gestion à un autre partenaire, sans aucune autre précision. En outre, des délégués des travailleurs ont eu à soumettre le problème au chef de l’Etat, en vain. En définitive, le Groupe Méridien devra céder les lieux si une solution n’est pas trouvée d’ici le 31 décembre 2007. Et ce qui est encore regrettable’, déplore ce haut fonctionnaire membre du comité de gestion.

Après donc 15 ans de présence au Sénégal, le Groupe Méridien, qui souhaitait continuer la collaboration, va devoir lever les couverts. La question qui se pose actuellement du côté du comité de gestion, dont les membres sont composés de la direction de l’hôtel, du ministère du Tourisme, du ministère de l’Economie des Finances et de la présidence de la République, etc., est de savoir qui va gérer l’exploitation de l’établissement à partir du1er janvier 2008. ‘La direction de l’hôtel s’étant pliée à la décision de l’Etat, elle ne va donc pas continuer à gérer pour assurer le prochain Sommet de l’Oci prévu du 8 au 15 mars 2008’, croit savoir notre source.

Du côté de la direction de l’hôtel, c’est un silence de cathédrale. A cause du week-end, aucun des responsables n’était joignable hier. Ni le directeur Bernard Messin, ni le directeur commercial et marketing, M. Marianni, ou le directeur financier n’étaient sur place.

La seule personne que nous avons eue, s’étonnait même de l’objet de notre coup de fil : ‘C’est vous qui me l’apprenez. Vous ne pensez pas que le contrat sera renouvelé ? Je ne peux m’avancer sur ce dossier. Seuls le directeur général, le directeur commercial et marketing, et le directeur financier sont habilités à s’exprimer dans de pareilles occasions’, réponde-t-il, de manière laconique, avant de nous renvoyer auprès des autorités compétentes.

Un de ses collègues, cadre de l’établissement confirme : ‘Le contrat a été prolongé pour une durée d’un an. Il arrive donc à expiration le 31 décembre 2007. Et nous avons appris comme tout le monde que les deux parties (Etat sénégalais et le Groupe Méridien) n’ont encore rien signé. Ce qui pousse à croire que l’enseigne va changer’, estime ce cadre.

Selon lui, il n’y a aucune inquiétude sur le changement de gérance. ‘ Nous n’avons rien à voir avec celui qui signe. Nous ne sommes même pas représentés ni dans le Conseil d’administration, ni dans le Comité de gestion. Et quel que soit le repreneur de l’hôtel, nous allons continuer à travailler. Au cas contraire, il sera obligé de verser beaucoup d’argent des indemnités de licenciement ’, martèle-t-il.

Il ne reste donc plus que six mois à la filiale de Starwoodhotels. L’enseigne anglaise cédera-t-elle la place à Astoria, Hilton, Al Kharafi ou Dubaï investisment ? Rien n’est encore décidé du côté des pouvoirs publics. ‘Pour le moment, nous ne pouvons rien dire. L’Etat est à la recherche de partenaire stratégique ou repreneur. En tant que fonctionnaires et membres du Comité de gestion de l’hôtel, nous nous plierons à la décision des autorités compétentes, notamment du président Wade’, souligne encore notre source.

L’Etat et le Groupe Méridien devraient relever les compteurs en cas de non-renouvellement du contrat. Et tout porte à croire que l’Etat devra casquer beaucoup pour honorer ses engagements auprès de la filiale anglaise. En effet, d’après la même source, les instances de paiement dues aux multiples réunions et conférences internationales organisées dans l’enceinte de l’hôtel, constituent un lourd fardeau pour le Trésor public. Sans compter d’autres arriérés pour les nuitées des pontes de la République ou de leurs invités de marque.

Johnson MBENGUE
Source: Walfadji

Article Lu 1453 fois

Lundi 2 Juillet 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State