Référence multimedia du sénégal
.
Google

Après un arrêt de six semaines : Le Willis reprend la mer

Article Lu 1478 fois

Les populations de la région sud du Sénégal vont certainement pousser un grand ouf de soulagement. Le Willis, arrêté pour six semaines, a repris du service. Mieux, un navire est désormais mis à la disposition des opérateurs économiques sénégalais et de la sous-région. Un appareil roulier, d’une capacité de 3 mille 550 tonnes, qui va assurer le fret de marchandises. Outre les ports de Ziguinchor et Dakar, il pourrait même desservir certains de la sous-région.



Après un arrêt de six semaines : Le Willis reprend la mer
Après un arrêt technique de six semaines, le Willis a repris hier du service. Ce navire qui assure la liaison maritime entre la capitale Dakar et Ziguinchor depuis 2005, a été mis à l’arrêt technique suite à une panne en haute mer. Ce qui avait poussé les autorités à suspendre son activité. En prélude à l’évènement, le directeur général de la Société maritime de l'Atlantique (Somat), Nourredine El Mellouki a, avec son staff, fait face à la presse. M. Mellouki a révélé que des tests concluants ont été menés sous la supervision de la Marine marchande. A en croire les responsables locaux de la Somat, la pièce défectueuse, d’une valeur de 65 millions de francs, a été remplacée. Ce qui explique la durée relativement longue de cette suspension des rotations entre Dakar et Ziguinchor. ‘Il s’agit d’une pièce usinée, c’est-à-dire, une pièce qu’on doit confectionner’, renseigne le directeur des ports, Oumar Ndiaye.
Cerise sur le gâteau, profitant de ce moment d'échanges avec les journalistes, la direction générale de la Somat a annoncé l’affrètement d’un navire à la disposition des opérateurs économiques sénégalais et de la sous-région. Un navire roulier, d’une capacité de 3 mille 550 tonnes qui va assurer le fret de marchandises. Outre les ports de Ziguinchor et de Dakar, ce navire pourrait desservir des ports des pays de la sous-région comme Banjul, Praia, Bissau et Conakry.

Mis à sa disposition par le premier opérateur maritime européen et troisième mondial en matière de transport de marchandises par conteneurs, le Groupe Cma-Cgm, l’Anamcara 3, c’est son nom, mouillera au port de Dakar mardi prochain.

Interpellés sur les mesures de sécurité qui ont été prises, les responsables de la Somat rassurent les populations sur les dispositions et les mesures envisagées pour une bonne navigabilité. ‘Notre politique de communication qui a mis l’accent sur la sécurité, devra nous aider à briser le mur de peur et de psychose’, estime Nourredine El Mellouki qui a insisté sur le caractère bénin de la panne de moteur du bateau Le Willis. Pour lui, le bateau pouvait même continuer à assurer la rotation.

Pour mémoire, le Willis, réceptionné en juin 2005, soit trois ans après le naufrage du Joola a été construit en 1999 en Indonésie. Ce bateau qui a été affrété par le Sénégal pour 60 millions de francs par mois (91 500 euros) a une capacité d’accueil de 462 passagers et 100 tonnes de marchandises. Il a fait sa première liaison le 11 novembre 2005 avec un voyage d’essai à Ziguinchor.

Le Willis effectue, en principe, deux navettes hebdomadaires pour une traversée de 16 heures entre Dakar et Ziguinchor.

Ibrahima DIAW
Source: Walfadjri

Article Lu 1478 fois

Samedi 6 Octobre 2007


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State