Référence multimedia du sénégal
.
Google

Après sa sortie à Sédhiou : Bécaye Diop accuse la presse d’avoir déformé ses propos

Article Lu 11008 fois

Le traitement fait, le week-end dernier, par la presse des propos tenus par le ministre de l’Intérieur à Sédhiou, ne semble pas être du goût de ce dernier. Bécaye Diop, à travers un communiqué, ‘se désole que ses propos soient mal interprétés et fassent l’objet d’une exploitation politicienne’. Selon le ministre de l’Intérieur, les propos qui lui sont prêtés ne sauraient être les siens dans la mesure où, soutient Bécaye Diop, il reste ‘foncièrement attaché aux valeurs de la République et, à ce titre, ne saurait cautionner, encore moins, envisager une quelconque discrimination entre citoyens’. En outre, le patron de la police nationale précise qu’il ‘ne saurait accepter, ni encourager le moindre traitement inégalitaire entre les différentes régions’.



Après sa sortie à Sédhiou : Bécaye Diop accuse la presse d’avoir déformé ses propos
Rendant compte de la dernière visite du ministre de l’Intérieur dans le sud du pays, beaucoup de journaux se sont désolés de la déclaration faite par Bécaye Diop et relative aux raisons qui l’ont empêché de donner l’ordre de tirer sur les élèves qui ont violemment manifesté à Sédhiou. ‘Sédhiou a la chance d'être mon terroir. Ç’aurait été ailleurs, j'aurais donné l’ordre d’ouvrir le feu. Mais si je le fais, les populations diront que c’est parce que je suis de Kolda. J’ai failli à mon serment, car je n’ai pas autorisé qu’on ouvre le feu’, avait rapporté la presse, relatant les propos du ministre de l’Intérieur.

Aguibou KANE
Source Walfadjri

Article Lu 11008 fois

Lundi 1 Février 2010





1.Posté par pierre le 01/02/2010 16:52
Messieurs de la presse il faut mettre sur les ondes les propos de ce ministre qui veut faire comme son patron de président en parlant de déformation ou de mauvaise interprétation pour le confondre. ses propos ne perite que la demission et rien de plus . mais si il fait croire à une déformation il pourra se présenter comme victime ... de la presse . Il ne faut pas lacher ce dangereux ministre car ses propos menace la REPUBLIQUE .
Ce probleme est trop important pour etre passer à perte et profit et je lance un appel aux patriotes pour ne pas lacher . Il faut cerner ce ministre et obliger Wade à prendre les mesures qui s'imposent sinon des gens commes massaly continuerontbtoujours à bomber le torse devant nos enfants. Sus aux anti-républicains , ce qu'a dit ce ministre est plus grave pour la république que l'acte de Massaly. ce dernier n'a menacé que le PS le premier menace le SENEGAL EN TANT QUE NATION avec UN PEUPLE UN BUT UNE FOI
wassalam diogleénn diog diotna
le serere

2.Posté par Seck Ndanane le 01/02/2010 19:04
Même si nous avons opté de faire couler notre salive juste pour la défense de la vérité, il sera difficile voire impossible de convaincre un sénégalais, qu'un homme politique ait raison sur tel ou tel blém surtout à l'heure où nous sommes.
Quand même pour ceux qui ont écouté les propos du Ministre, l'empleur n'est pas là où les journalistes l'ont hissé. Ils sont obligés de créér des boucans pour ensuite avoir de quoi écrire compte tenu des différents points de vue qui découleront de leurs allégations.
Imaginez que le Ministre ait donné l'ordre de raser ce village de Sédhiou, à l'heure où l'on parle d'agression, d'impunité. Maintenant pour se justifier il étale son amour pour son bercail et pour ses frères qui résident.

3.Posté par Edmond Diatta le 01/02/2010 19:11
Je ne sais pas pourquoi donner l'ordre de tirer sur une population qui manifeste son mécontentement et qui réclame justice. Un individu pense avoir ce droit? Nul n'a le droit de donner l'ordre de tirer sur un peuple mécontent et qui manifeste. Ces barbaries qu'ont note le plus en Afrique doivent cesser. Pour un seul individu on massacre un peuple comme si sa vie valait plus que celle des autres. Ceux qui reçoivent ces ordres doivent savoir qu'ils sont là pour l'intérêt supérieur du pays et non ceux d'un individu. Alors qu'ils protègent le peuple contre les tyrans assoiffés de pouvoir et qui n'agissent qu'en leur nom et contre le peuple. Ceux qui font publiquement de telles déclarations doivent être sanctionnés

4.Posté par Seck Ndanane le 01/02/2010 19:46
Le droit de manifester ne permet pas pour autant le droit de violenter, d'en faire souffrir aux non concernés, de détruire des biens publics ou privés d'occuper illégalement la voie publique.
Pour un responsable à qui est confiée la sécurité du pays quand même, je trouve la nécessité chez lui de faire en sorte que force reste à la loi. Et pour cela, surtout en face de manifestants pyromanes, capables de tuer un élément de la Force Publique saisi, il faut des moyens qui sauront les repousser de loin aux fins des faire revenir l'ordre.
S'ils s'avèrent plus agressifs, pourquoi ne pas tirer sur eux? De vrais bandits qui se cachent derrière le droit d'aller en grève. Ok mais par la bonne voie.........

Vive la POLICE.

5.Posté par pierre le 01/02/2010 21:48
Monsieur le ministre

Repetez exactement ce que vous avez dit ou portez plainte contre ceux que vous accusez d'avoir déformé vos propos. Ce dont on vous accuse est trés grave car il s'agit de propos de nature à menacer la cohesion nationale et à livrer la police à la vindincte populaire demain meme si ses élémemnts arrivaient à tirer à juste raison sur d'autres dans une autre région.
Il est de votre devoir de vous laver de ces accusation . REPETEZ EXACTEMENT CE QUE VOUS AVEZ DIS . Si vous ne le faite pas c'est que vous avez peur d'etre confronté à des enregistrements comme la presse l'a fait récement avec Wade;
On n'accuse pas un accusateur , on le confond par des preuves. Vos dénégations n'y ferons rien , c'est trop facile de parlez de deformation R E PE TE Z vos propos si vous n'etes pas amnésique comme votre prési
wassalam

6.Posté par ndiakhoum le 01/02/2010 23:35
becaye kham yene doule rek

7.Posté par Edmond Diatta le 01/02/2010 23:42
Ess-ce des bandits qui ont manifesté? Force doit rester à la loi mais la loi de qui? une loi pour réprimer des gens honnêtes qui manifestent parce qu'ils souffrent par la faute de ceux-là mêmes qui ont fait ces lois à leur goût et on appelle cela loi? La loi n'est pas faite pour gêner l'existence de l'homme mais pour le protéger contre lui-même. Au delà elle est inutile.

8.Posté par Seck Ndanane le 02/02/2010 09:45
La manifestation illégale est la première violence à cette loi qui est commune. Elle n'est ni pour le président ni pour qui que ce soit, même si souvent les autorités s'en servent à caractère patrimonial. Mais pour ce cas bien précis, c'est pas le cas avec Bécaye.

9.Posté par Edmond Diatta le 02/02/2010 14:10
Naturellement a-t-on besoin d'autorisation pour dire ce que l'on pense. La légalité n'a été inventé par les hommes que pour réduire les libertés individuelles et empêcher que les citoyens protestent contre leurs bévues. Faudrait-il qu'eux même respectent les premiers l'ensemble des lois en ne se donnant pas le droit de tout faire et de tout dire. Dura lex sed lex. Celui qui ne travaille pas pour le peulpe est contre le peuple et par conséquent le peuple a le droit de lui retirer la part de pouvoir qu'il lui a confiée. S'il récidive peu importe la manière.

10.Posté par Seck Ndanane le 02/02/2010 20:46
Là monsieur parle pour le plaisir de parler, ce qui ne vaut plus la peine de faire couler ma salive. La légalité est inventée pour réduire les libertés individuelles? Trop courte comme pensée. Imagine que ta femme sorte la nuit sans se cacher pour aller se trouver un autre mec. Pourtant il y va de ses libertés de vivre sa vie comme elle l'entend; mais n'a pas le droit de faire pareille chose grace à la légalité de votre mariage.

Donc ce n'est pas une simple réduction de libertés mais une normalisation ou une régularisation de tension conjugale.

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State