Référence multimedia du sénégal
.
Google

Après le parti socialiste : NIASSE appelle au boycott des élections sénatoriales

Article Lu 1260 fois

Après avoir boycotté les élections législatives, l'Afp a décidé de boycotter les sénatoriales. A l'image de leurs camarades socialistes.



Après le parti socialiste : NIASSE appelle au boycott des élections sénatoriales
Le Bureau politique de l'Afp a lancé, hier, un appel à tous ses élus locaux pour les inviter à s'abstenir de participer ‘à la nouvelle mascarade électorale concernant cette fois-ci le Sénat du Pds’. Et Moustapha Niasse et ses camarades d'estimer que le défi doit être relevé avec le peuple sénégalais. ‘Le nouveau défi arrogant que le pouvoir de Me Abdoulaye Wade a lancé aux populations exsangues’, ajoute l'Afp.
Les progressistes d'affirmer que même les lois et règlements qui constituent un obstacle aux desseins privés de ceux qui nous gouvernent sont réformés ‘pour les adapter à leurs propres priorités. C'est dans cette grille de lecture qu'il convient d'appréhender les contradictions entre, d'une part, l'intérêt général, les missions publiques, et d'autre part, la cascade de choix nébuleux concernant l'Apix, version Société anonyme, la réforme fiscale décriée courageusement par des Inspecteurs des Impôts et la multiplication effrénée des agences aux activités reconnues comme opaques’.

L'Afp déclare, en outre, que l'achat annoncé d'un nouvel avion présidentiel, ‘encore agité et financé, comme par hasard, à hauteur de 50 milliards, par de prétendus amis, relève du mépris à l'endroit des Sénégalais qui, au soir d'un certain 19 mars, avaient pensé confier la magistrature suprême à un homme qui inaugurerait une nouvelle ère de transparence, de vertu républicaine et de progrès’.

Par ailleurs, relèvent les progressistes, ‘le déficit de crédibilité du régime au pouvoir’ a, également, été mis à nu lors du dernier sommet de l'Union africaine qui s'est tenu à Accra avec, à la clé, ‘un camouflet dommageable pour l'image’ du Sénégal. Moustapha Niasse et ses camarades de marteler que ‘quand on délaisse l'esprit d'organisation et de méthode qui a fait durablement ses preuves, pour emprunter précipitamment les sentiers de l'improvisation et de la compromission politique, le résultat est prévisible’. Hélas, ajoutent-ils, ‘ la culture de courtier au service d'autres ambitions semble s'être incrustée au sommet de l'Etat’.

Abordant la situation dans le monde rural, le Bureau politique de l'Afp affirme que même les paysans paient ‘au prix fort, les errements du régime de Me Wade’. Ainsi, accusent les progressistes, ‘après la mise à mort brutale de la filière arachidière qui a asphyxié le monde rural et l'économie nationale, voilà que le régime dit libéral revient avec ses programmes spéciaux intempestifs, pour fixer, sans aucune logique apparente, un objectif d'un million de tonnes de maïs. C'est un échec programmé quand on sait que ce sont les paysans qui peuvent produire ce maïs, et non le gouvernement’.

Georges Nesta DIOP
Source: Walfadji

Article Lu 1260 fois

Jeudi 12 Juillet 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State