Référence multimedia du sénégal
.
Google

Après avoir montré leurs limites : Le collectif des anciens basketteurs exige la démission des fédéraux et des membres de la direction technique

Article Lu 1916 fois


Après avoir montré leurs limites : Le collectif des anciens basketteurs exige la démission des fédéraux et des membres de la direction technique
Sous la houlette de leur porte-parole du jour, Mathieu Faye, les anciens basketteurs sénégalais ont tenu hier un point de presse au siège du journal le Matin pour exiger la démission sans délai des membres de la Fédération sénégalaise de basket (Fsb) et de ceux de la Direction technique nationale (Dtn).

Le collectif des anciens basketteurs sénégalais, mis sur pied il y a de cela un, voire deux ans, est monté hier au créneau pour exiger la démission, sans délai, de l’équipe du président de la Fédération sénégalaise de basket (Fsb), Alioune Badara Diagne et de celle de la Direction technique nationale (Dtn) pilotée par l’entraîneur national des dames, Magatte Diop qui vient de perdre la (re) conquête de la couronne continentale. Une couronne finalement remportée par les ‘Aigles’ du Mali pour la première fois de leur histoire.
Porte-parole de ce collectif qui a réuni la crème du basket sénégalais d’antan dans le bureau de Baba Tandian (Président directeur général du groupe Le Matin), Mathieu Faye a exigé la démission des fédéraux et des techniciens de la direction technique nationale. Car, selon lui, l’amateurisme et le pilotage à vue de ces derniers ‘sont les seuls motifs qui expliquent l’échec des différentes sélections nationales dans les différentes compétitions internationales. Par conséquent, nous exigeons la démission collective du bureau fédéral et de la direction technique nationale dans les plus brefs délais’, a, d’emblée, martelé Mathieu Faye qui avait à ses côtés Kankou Coulibaly, Moussa Touré, Assane Thiam, Fatou Kiné Ndiaye, Coumba Dickel Diawara, Adidas II, Baba Tandian, Serigne Saliou ‘Decasa’…

Toutes ces grandes figures du basket sénégalais ont, tour à tour, fustigé la gestion chaotique de l’équipe d’Alioune Badara Diagne qui, depuis son installation en 2005, ’a plongé le basket sénégalais au fond du gouffre’, dénoncent-ils, en chœur. Et il n’est plus question, font-ils savoir, de les laisser continuer leur jeu d’amateurisme. ‘Ils ont failli à leur mission.

Après le naufrage des ‘Lions’ en Angola, l’équipe féminine a chuté en finale du 20e Championnat d’Afrique des nations devant le Mali’, rappelle, le cœur plein d’amertume, Mathieu Faye.

Ce collectif ne se limite pas à décrier la gestion des fédéraux et des techniciens actuels. Mathieu Faye et compagnie s’engagent à redonner au basket sénégalais ‘ses lettres de noblesses sur l’échiquier international’. Prenant le relais, Baba Tandian s’insurge contre le manque de considération de l’Etat envers le basket. Une discipline qui, se désole-t-il, ‘nous a valu beaucoup de satisfaction au plan interne qu’externe’. Ensuite, le Pdg du groupe Le Matin a dénoncé le manque de vision et de clairvoyance des autorités et du ministère de tutelle qui n’ont pas défini une feuille de route claire pour mettre le basket national dans les conditions requises par le haut niveau.

Suffisant pour qu’il annonce la mise sur pied d’un comité de pilotage pour prendre en considération l’ensemble des problèmes exogènes et endogènes en vue d’établir une feuille de route claire afin que cette discipline retrouve son lustre d'antan. Il s’agit de l’élaboration d’un plan à long terme portant la mise en place d’une politique infrastructurelle, l’exénoration des matériels afférents au basket ball, la prise en charge de la petite catégorie, la détection de talents par le biais d’organisation de tournois nationaux pour la formation, la promotion du ballon orange et la recherche de moyens financiers par le concours de partenaires extérieurs et sponsors.

De son côté, l’ancien international Moussa Touré évoque la mort programmée du basket ball sénégalais ‘si on ne prend pas à bras le corps cette discipline qui demande des exigences dans sa gestion permanente’. Pour lui, l’échec des ‘Lionnes’ n’est que la partie visible de l’iceberg. Quant à l’ancien capitaine des ‘Lionnes’, Kankou Coulibaly, s’appuyant sur son expérience, elle dit avoir été choquée par la gestion scandaleuse du basket. Kankou Coulibaly précise que ‘nous sommes venus pour servir le basket et non pour se servir comme le font certains. Nous n ‘avons pas le droit de regarder mourir cette discipline qui faisait notre fierté sous tous les toits de l’Afrique’.

M. N. SONKO et Cheikh FALL (Stagiaire)
Source: Walfadjri

Article Lu 1916 fois

Samedi 6 Octobre 2007


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 11:15 Ligue 1 16ème journée : Nice reste leader

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State