Référence multimedia du sénégal
.
Google

Après avoir crié victoire : Les boycotteurs réclament la démission de WADE

Article Lu 1454 fois

Alors même que les bureaux de vote continuaient à livrer la vérité des urnes, les leaders du Front Siggil Senegaal ont crié victoire et réclamé chemin faisant la démission de Me Abdoulaye Wade.



Après avoir crié victoire : Les boycotteurs réclament la démission de WADE
L'ensemble des leaders de l'opposition boycotteuse regroupés dans le Front Siggil Sénégal se sont donné rendez-vous hier chez Amath Dansokho, après l'annonce des premières tendances faisant état d'une forte abstention des électeurs lors des législatives de ce dimanche. Pour le bataillon de l'opposition boycotteuse, ‘c'est un grand jour’, ‘une victoire du peuple’. Et pour le Front Siggil Senegaal, Me Abdoulaye Wade est le seul et unique responsable de cette défaite ‘qui est la sienne propre et de nul autre responsable de son parti’, selon Madior Diouf qui a fait office de porte-parole. Ce dernier de faire remarquer qu'‘il (Wade) s'est impliqué vigoureusement dans cette campagne comme il l'avait fait en 2001 en dépit de l'interdiction faite par la loi’. Par conséquent, selon le responsable du Rnd, Wade a ‘l'obligation de démissionner’. ‘Il a joué, il a perdu. Il faut qu'il tire les conséquences de son échec. Jamais une élection législative n'a connu une telle désaffection. Il a échoué. Il faut qu'il parte’, s'écrie Madior Diouf, entouré de Massène Niang du Msu, Pape Diouf de Rewmi, Momar Samb du Rtas, Aly Aïdar des écologistes, Madieyna Diouf de l'Afp, Ousmane Tanor Dieng du Ps, Abdoulaye Bathily de la Ld/Mpt et Amath Dansokho du Pit entre autres.
De l'avis du porte-parole du jour du Front Siggil Senegaal, ces élections législatives ont été pour eux une sorte de deuxième tour de la présidentielle du 25 février. Et poursuivant toujours son propos, Madior Diouf déclare qu'‘il est inutile de tenter de redresser une situation dans lequelle le peuple a rejeté son régime. Abdoulaye Wade est rejeté. Il faut qu'il en tire les conséquences’. Et le porte-parole du jour du Fss voit dans ‘la victoire du boycott’ ‘une victoire des démocrates et de ceux qui refusent le régime de Wade et du hold-up de l'élection présidentielle du 25 février’. Aussi a-t-il remercié, au nom des membres de la conférence des leaders du Front Siggil Senegaal, les militants, les responsables et tous ceux qui ont répondu au boycott.

Aux yeux d'Ousmane Tanor Dieng du Parti socialiste, l'appel au boycott n'explique pas tout seul la faible participation des électeurs. ‘Il y a entre autres choses le boycott, les problèmes et le refus de tous ceux qui pensent qu'on a confisqué leur vote’, analyse-t-il.

Pour ce qui est de l'avenir du Front Siggil Senegaal après cette abstention massive que ses promoteurs brandissent comme une victoire, Ousmane Tanor Dieng lève un coin du voile : ‘Nous continuerons notre bataille qui est la restauration de la démocratie’. Quand il lui est fait remarquer que l'opposition significative qui sera absente de l'Assemblée nationale n'aura que la rue pour s'exprimer, le Premier secrétaire du Ps déclare que ‘pour être entendu du peuple, on n'a pas besoin d'aller à l'Assemblée nationale’. Avant de laisser entendre : ‘Ils auront l'Assemblée, nous aurons le peuple et la rue’.

Dès demain, le Front Siggil Senegaal se réunit à nouveau chez Amath Dansokho pour évaluer les autres points et voir les actions à mener pour l'après boycott.

Mamadou SARR
Source: Walfadji

Article Lu 1454 fois

Lundi 4 Juin 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State