Référence multimedia du sénégal
.
Google

Après avoir avalé un morceau de cola : Une avocate meurt pour négligences médicales

Article Lu 1473 fois

Un morceau de cola avait fait évacuer jusqu’en France une avocate malienne, après qu’un médecin de son pays n’a pu la soigner. Négligence ? En tout cas, la rumeur bruit dans les rues de Bamako. Et, une bataille juridique est engagée contre le médecin traitant et une infirmière indexés par l’Ordre des avocats.



Ça se croque, mais, ça ne s’avale pas. Maître Aïda Niaré, une avocate malienne, a raté le mode d’emploi d’un morceau de cola qui lui a été fatal. Le 21 juillet dernier, pour évacuer sa nausée, alors qu’elle tentait de croquer ledit morceau, elle finira par l’avaler. De travers. C’était déjà parti, malheureusement pour un malaise. C’est ainsi qu’elle décida de se faire consulter dans une clinique de la place à Bamako. Elle y a rencontré un médecin qui lui a prodigué «des soins en ambulatoire» sans tenter d’extraire le corps étranger.

Le lendemain, dimanche 22 juillet, dans la matinée, le morceau l’ayant mise mal à l’aise, elle sollicita un rendez-vous auprès dudit médecin, à l’hôpital Gabriel Touré de Bamako où la décision fut prise d’extraire le morceau de cola, «par endoscopie». Pour ce faire, le médecin opta pour une anesthésie générale, qu’il fit pratiquer «sans les précautions d’usage, alors même qu’aucune urgence ne justifiait une telle démarche hasardeuse, voire imprudente.» A la suite de quoi, le coeur aurait lâché.

Les parents en furent informés, et la tentative de ranimer le coeur réussit, mais, bien tardivement. «Alors même que le cerveau n’avait pas été maintenu oxygéné, occasionnant le coma, et même, de l’avis de nombreux médecins dudit hôpital, une mort cérébrale» qui ne fut pas annoncée, officiellement, aux parents.

Le lundi 23 juillet, il a été question de débrancher les appareils, mais, les parents avaient préféré attendre l’arrivée du mari de Me Niaré, qui se trouvait à Dakar. Ce dernier prit la décision de tenter une ultime évacuation sur un hôpital Parisien. Le 24 juillet, elle a, ainsi, été évacuée à bord d’un avion médicalisé, spécialement affrété par le système des Nations-Unies dont relevait le mari. Elle termina sa course contre… la mort le 25 juillet à l’hôpital Saint-Antoine, à Paris, laissant derrière elle, une bataille juridique entre avocats et médecins.

La mort de Me Niaré a accouché d’une polémique entre deux corps professionnels : l’Ordre des avocats et celui des médecins. Si le premier soupçonne une négligence dans le traitement médical de leur confrère, le second constate une «action corporatiste menée par les avocats», qui a conduit au placement sous mandat de dépôt du médecin traitant et d’une infirmière. Seulement, précise le bâtonnier de l’Ordre des avocats, Me Seydou I. Maïga, cette procédure est consécutive à une plainte après constitution de partie civile des membres de la famille de la défunte.

Par ailleurs, l’Ordre des avocats du Mali condamne, fermement, la grève illégale déclenchée par les médecins et corps des structures sanitaires, qui a entraîné d’autres victimes innocentes et pour lesquelles la justice doit être rendue.


Par Hamath KANE (avec l’Association pour la presse panafricaine)
Source: Le Quotidien

Article Lu 1473 fois

Samedi 18 Août 2007





1.Posté par kawkaw le 19/08/2007 11:40
J ai eu vent de cette affaire ici en europe mais la raison pour laquelle cette dame a avalee le cola n est pas ovoque. Puis qu on parle de rumeur vamos. Il parait qu au mail pour mieux avoir leur mari sous la main des maras recommandent a celles-ci d avaler du cola, de la sortir par le bas et la presenter au maras le lendemain. C est ds ces circonstances que bcp de femmes ont des problemes. C est pas evoque ds l article. J n ai aucune preuve de ce que je dis, ce sont des maliens vivant en europe qui m en ont parle. Seul Dieu Sait


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State