Référence multimedia du sénégal
.
Google

Après 63 cas de choléra : Saint-Louis enregistre son premier décès

Article Lu 1333 fois


C'est dimanche dernier que Saint-Louis a enregistré son premier cas de décès consécutif à la maladie dite des mains sales. Le choléra qui sévit depuis le 18 septembre dans la région, a causé ainsi sa première perte en vie humaine sur 63 malades recensés par le district sanitaire de Saint-Louis.

(Correspondance) - Une femme enceinte, âgée d’environ 27 ans, répondant au nom de Binetou Ya Bangoura qui est d’origine guinéenne est décédée du choléra, dimanche au centre hospitalier régional de Saint-Louis. Mais ce premier cas de décès depuis la survenue du choléra dans cette partie du pays, fait des vagues à Saint-Louis. Pendant que les autorités hospitalières évoquent un cas découvert tardivement, les parents de la victime parlent de ‘non assistance à personne en danger’. D'où le courroux du mari de la victime, Djadji Gaye qui n'a pas hésité à déverser sa bile sur la sage-femme de service qui, selon lui, ‘a mal pris en charge sa défunte épouse’.
Acheminée d’urgence à la maternité de l’hôpital, la dame a été diagnostiquée par la sage-femme de service qui l’a sondée pour se rendre compte qu'elle ‘est à deux doigts’ de la délivrance. Autrement dit, la Sénégalaise d'origine guinéenne devait encore prendre son mal en patience le temps d'arriver à terme. En attendant, la sage-femme est partie consulter d’autres patientes. Et en son absence, la parturiente a commencé à montrer de réels signes de choléra. Elle était saisie de ‘diarrhée aigue et virulente et de vomissements’. Malgré les premiers secours dispensés sur place ‘pour lever l'urgence’, elle a rendu l'âme après avoir développé un collapsus, nous certifie-t-on de sources médicales.

Interrogé, en marge de la cérémonie marquant le début de la troisième année de formation en prothèse dentaire, rendue possible par la coopération entre Rhônes Alpes et la région de Saint-Louis, le directeur de l'hôpital régional a expliqué qu'‘il n'y a aucune négligence. Ce qui nous est arrivé est douloureux parce que nous étions en train de gérer, de soigner une grossesse qui est restée longtemps à la maison, dont les familles présumaient un accouchement normal alors que la femme était en train de développer un choléra pendant longtemps jusqu'à être mal-en-point avant d'être évacuée à l'hôpital’, soutient le colonel Babacar Ngom.

Gabriel BARBIER
Source: Walfadjri

Article Lu 1333 fois

Mardi 16 Octobre 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State