Référence multimedia du sénégal
.
Google

Appel du chef de l’Etat à la solidarité - Pour que réussisse le devoir de solidarité : Concertation Premier ministre-syndicats aujourd’hui

Article Lu 1346 fois


Appel du chef de l’Etat à la solidarité - Pour que réussisse le devoir de solidarité : Concertation Premier ministre-syndicats aujourd’hui
Le Premier ministre Cheikh Hadjibou Soumaré se concerte aujourd’hui avec les centrales syndicales du pays. Sans nul doute, ce sera l’occasion d’un dialogue franc et direct afin que le « devoir de solidarité » soit une réussite.

Après les mesures annoncées par le président de la République, le chef du gouvernement, le Premier ministre Cheikh Hadjibou Soumaré se concerte aujourd’hui avec les centrales syndicales du pays pour discuter de l’ensemble de ces mesures.

Particulièrement de la question des retenues sur les salaires, une question du reste ouverte. Le plan d’austérité de Me Abdoulaye Wade porte sur la réduction du train de vie de l’Etat, mais également sur la proposition d’une loi de ponction de son salaire et de ceux des ministres, députés, sénateurs, fonctionnaires, dans une fourchette modulable de « 1 à 30 % », suivant l’importance du revenu.

« Un devoir de solidarité » qui doit permettre « d’alléger la souffrance des Sénégalais ». La somme ainsi ponctionnée sera versée dans un compte et gérée par une commission dirigée par le Premier ministre. Cependant, le plan d’austérité a été diversement apprécié notamment par les partenaires sociaux (syndicats) dont certains n’ont pas manqué de fustiger « le manque de concertation ». Ce fut le cas de Mamadou Diop « Castro » de l’Uden sur les ondes de la Rfm, tout en s’opposant à la retenue sur les salaires des travailleurs. En initiant ainsi la concertation directe avec les syndicats, le gouvernement a sans doute voulu corriger cette erreur afin d’adhérer les syndicats à l’effort de solidarité. Car seuls le dialogue et le consensus peuvent éviter la logique de confrontation et permettre aux décideurs d’atteindre leur objectif. Déjà, certaines centrales syndicales ont annoncé la couleur en battant le rappel de leurs troupes. Une logique de confrontation dans laquelle personne n’y gagnerait. C’est cela qu’a compris le chef du gouvernement qui, dès l’entame de son mandat, a rencontré les syndicats pour leur faire part de son intention de faire du dialogue son cheval de bataille.

Ainsi, en appelant les syndicats à la concertation, il demeure dans sa logique. De l’autre côté, personne ne peut reprocher aux syndicats de tourner le dos au dialogue. C’est cela qui a permis la création du Comité national du dialogue social (Cnls) dirigé par l’ancien dirigeant du Cnp, Youssoupha Wade.

La démarche du Premier ministre, on l’espère, pourra dissiper certaines incompréhensions, mais surtout clarifier les choses, les Sénégalais nageant sur le flou concernant la coupe sur les salaires. Des réponses seront ainsi apportées aux questions qui restent pendantes : les concernés, la durée de la ponction, l’utilisation de l’argent, etc. Dès lors, l’effort de solidarité, tant souhaité par le chef de l’Etat, pourra trouver un écho favorable auprès des syndicats qui, du reste, même s’ils ne manquent pas de quoi opposer à l’Etat, ne sont pas contre le principe de solidarité, comme l’a signifié Mamadou Diouf de la Csa/Sudes.

Mais, il faut en « discuter, et non l’imposer », disait-il. Alors, que ne s’éteigne pas la flamme du dialogue social pour un Sénégal apaisé !

Source: Le Soleil

Article Lu 1346 fois

Lundi 5 Novembre 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State