Référence multimedia du sénégal
.
Google

Appel du chef de l’Etat à la solidarité: Mbagnick Diop ''Souche'' président du Meds « Faire bien passer le message »

Article Lu 1937 fois

A la suite du message du chef de l’Etat annonçant une procédure d’urgence pour une baisse des salaires de plus de 200.000 FCfa et la réduction de la taille du gouvernement face à la hausse des denrées de première nécessité et du coût élevé du baril du pétrole, nous vous livrons des réactions d’hommes d’affaires, chefs coutumiers et de l’homme de la rue à Dakar et dans les régions.



Appel du chef de l’Etat à la solidarité: Mbagnick Diop ''Souche'' président du Meds « Faire bien passer le message »
Mbagnick Diop président du Meds : « Faire bien passer le message » Se prononçant sur les mesures prises par le chef de l’Etat face à la flambée des prix, le président du Mouvement des Entreprises du Sénégal (Meds) a d’entrée précisé que c’est le contexte international qui oblige notre pays à se réajuster.

« Ce qui est plus important, c’est de faire passer le message du chef de l’Etat auprès des populations pour leur expliquer qu’il s’agit d’une mesure de salut national », a déclaré le président du Meds. « J’appelle tous les sénégalais à faire un sacrifice pour suivre l’exemple du président de la République qui compte bâtir solidement ce pays avec eux », a dit Mbagnick Diop. Pour le président du Meds, « il faut nécessairement une bonne explication aux cadres et fonctionnaires sur les formules de retenues sur leurs salaires pour qu’ils comprennent mieux les objectifs visés ». En tant qu’opérateur économique, il a invité les fonctionnaires et plus particulièrement le secteur privé à cette campagne de sensibilisation pour que cette solidarité nationale annoncée atteigne ses objectifs et soit au profit de tous les citoyens pour un Sénégal émergent, conformément aux vœux du chef de l’Etat, Me Wade.

Diaraf Mbaye Nguirane Mbengue de Yoff : « Acceptons le sacrifice »

A la suite du message du chef de l’Etat appelant à la prise de mesures d’urgence pour faire face à la hausse des denrées de première nécessité, le Diaraf de Yoff, chef coutumier de la collectivité Lébou, Babacar Mbaye Nguirane Mbengue a lancé un appel à la solidarité de tous les Sénégalais pour accompagner le président Abdoulaye Wade. Se félicitant de cette décision de haute portée du chef de l’Etat, Diaraf Mbaye Nguirane Mbengue a indiqué que depuis son accession à la tête du pays, le président Wade a doté les Sénégalais d’ infrastructures de développement jamais connues jusqu’ici. « Je prends en témoin ceux qui ont effectué le pèlerinage à La Mecque ou ont fait le tour du monde pour dire que plusieurs réalisations actuelles ne sont vues qu’à l’extérieur du pays », a dit le Diaraf de Yoff. Selon lui, les Sénégalais ont intérêt à accepter ces nouvelles mesures car en lieu et place le président de la République n’a supprimé aucun emploi, mieux il les a consolidés. Le Diaraf a ajouté que c’est le cours mondial du pétrole et ses fluctuations qui ont conduit à cette situation économique très difficile au Sénégal et que nous devons tous accepter. « C’est la volonté divine. Nous devons l’accepter nous qui avons renouvelé notre confiance au président de la République en février dernier », a souligné le Diaraf de Yoff. Il a poursuivi pour dire que Me Wade a agi en bon père de famille en appelant tout le monde au sacrifice qui ne sera pas vain. Il a encore demandé aux Sénégalais de tous bords de se référer au Coran pour accepter ces nouvelles mesures car le pire aurait pu arriver et qu’aucune solution ne serait proposée en lieu et place. Enfin, il a salué courageusement le geste du président de la République d’avoir été le premier à faire baisser ses revenus de 30 % et demander à son gouvernement et toutes les institutions de suivre.

Source: Le Soleil

Article Lu 1937 fois

Lundi 5 Novembre 2007





1.Posté par MARVEL le 05/11/2007 09:05

Les 19 mesures que propose le peuple sénégalais


Monsieur Wade, n'aalons pas par quatre chemins, vos 19 mesurettes ne nous convainquent vraiment pas, elles sont incohérentes, contradictoires, du déjà vu pour certaines, bref une énième arnaque.

Nous allons vous proposer 19 autres mesures, concrètes celles-là, immédiatement applicables, immédiatement productives.

De ces 19 mesures, nous ne pouvions commencer que par la plus simple, celle là vous verrez est incontestablement celle qui symbolise le mieux la supercherie qu'a été tout votre mandat 2000 – 2007. Voici les mesures

1° La restitution immédiate par Abdoulaye Wade des 7,5 milliards de dons taïwanais,

2° La restitution immédiate des 40 milliards de deniers publics qui traînaient on ne sait où et qui dormiraient selon Abdoulaye Wade en date du 3 Mars 2007 dans un compte trust logé chez un avocat américain,

3° La restitution immédiate des 5,6 milliards des 6 chèques touchés par Victor Kantoussan, le garde du corps de Karim Wade, à partir des comptes spéciaux

4° La restitution immédiate des 2 milliards déboursés par le Trésor Public pour le remboursement d'un prêt octroyé par la CBAO à Bibo Bourgi, un ami de Karim Wade, prêt sous caution de ce dernier

5° La restitution immédiate par l'Anoci des 58 milliards qui représentent la surfacturation de 16 Km de routes pour lesquelles 63 milliards ont soi-disant été dépensés, (1 km d'une nouvelle route, toutes générations confondues, coûte 500 millions).

6° La restitution par l'ANOCI des 8 milliards de rallonge budgétaire qu'ils se sont auto octroyés

7° Le restitution immédiate des 300 milliards équivalents aux 10 hectares de l'assiette foncière (de la Corniche aux Mamelles) vendus en catimini aux promoteurs étrangers de projets hôteliers, sans qu'un centime n'ait été reversé au trésor public

8° De deux choses l'une, soit on réfectionne la Pointe de Sangomar, soit on achète un nouvel avion, mais certainement pas les 2 à la fois. La restitution immédiate des 30 milliards soutirés en 2003 au peuple sénégalais pour soi-disant remettre à neuf un avion dont on nous dit 4 ans plus tard qu'il est bon pour la poubelle

9° La situation du Sénégal est de loin pire en 2007 qu'elle ne l'était en 2000. Nous exigeons donc la remise immédiate du budget de la présidence aux proportions de 2000.

- La restitution immédiate des 50,5 milliards rajoutés au budget 2007 de la présidence par rapport à ce qu'il était en 2000
-. Idem pour 2008 qui s'annonce avec une autre augmentation de 60 milliards par rapport à 2000

- La restitution immédiate des 34,2 milliards rajoutés au budget 2007 de la primature par rapport à ce qu'il était en 2000

- La restitution immédiate des 4 milliards de l'Assemblée nationale dont le budget 2007 était de 9 milliards par rapport aux 4 milliards de 2000

- Restitution immédiate du Budget total du Sénat totalement inutile et fondé selon un modèle jamais vu dans aucune république au monde, à savoir une personne unique nomme pratiquement tous les sénateurs.

10° Restitution immédiate des 100 milliards de budget 2007 des agences totalement inutiles et aux gestions nébuleuses, et intégration au besoin de leurs personnels dans la flopée des 41 ministères, un quasi record mondial en nombre

11° Le PDS et son secrétaire général, candidat en 2000 n'avait pas le sou au point de transformer ses campagnes en "marche bleue".
La restitution immédiate par Abdoulaye Wade et les membres de son parti :
- des 30 milliards de budget qui ont servi à sa campagne présidentielle,
- des 11 milliards de budget qui ont servi à la campagne pour les législatives de Juin 2007 pourtant boycottées par plus de 80 % des sénégalais ordinaires et 73 % des militaires
- des 3 milliards qui ont servi à l'achat des 300 véhicules du PDS
- des 7 milliards de budget pour la construction de son nouveau siège
- des milliards équivalents au prix des milliers de mètres carrés sur lesquels est construite ce siège
- de tous les milliards qui servent à entretenir ce parti kleptocratique et attirer les transhumans

12° La restitution immédiate des 600 millions illégalement dérobés des deniers publics pour verser à la famille de Maître Seye. Qui tue ou fait tuer paye de sa propre poche ou de sa propre personne.

13° Le remboursement immédiat par la famille Wade et Jérome Godart des 82 milliards de perte de l'exercice 2005 provoqués par les détournements, trafics d'influence, blocages de comptes, arrêt de la production, cela en attendant que l'on y voit plus clair dans les exercices suivants

14° La restitution immédiate des 2,250 milliards dépensés pour l'achat de 150 véhicules 4x4 pour l'Assemblée Nationale alors que 3 ans auparavant, 3 milliards avaient été dépensés pour l'achat de 120 véhicules 4x4 pour cette même Assemblée

15° La restitution immédiate par ceux qui se reconnaîtront des 60 milliards de commissions pour l'octroi à DP World de la concession du terminal à conteneur du port de Dakar, face à une offre de Bolloré beaucoup mieux disante mais moins "intéressante" pour la poche de ceux qui se reconnaîtront

16° La restitution immédiate par le président de la république des 500 millions de la Lonase virés par Baila Wane sur un compte inconnu sur instruction de la présidence de la république

17° La restitution immédiate des +ou- 20 milliards de différence entre les 100 milliards (200 millions de dollars) de prix de vente de la 3ème licence de téléphonie à Sudatel, et les 80 milliards "décrétés" par Abdoulaye Wade en Conseil des Ministres

18° La restitution immédiate des 300 millions et des 50 millions que respectivement Abdoulaye Wade et Karim Wade, de simples fonctionnaires depuis 7 ans, ont offert le 23 Mai 2007 à une mosquée mouride.

19° Nous avons commencé par la mesure la moins sujette à discussion, nous allons terminer ces 19 mesures par celle qui devrait sans aucun doute permettre aux sénégalais de recouvrer beaucoup plus de milliards qu'ils ne peuvent imaginer. Idrissa Seck avait déclaré en personne avoir eu à gérer des dizaines de milliards de fonds politiques de 2000 à 2004 pour le compte de Abdoulaye Wade. Il a aussi affirmé détenir une comptabilité précise sur l'utilisation de cette fortune qui appartient incontestablement aux sénégalais. Nous exigeons la publication immédiate de cette comptabilité et la restitution sans condition de ces dizaines de milliards.

La gestion 2004 à 2007 ne sera bien sur pas passée sous silence, sachant évidemment que la boulimie du pouvoir de l'alternance va en croissant.

Voilà en ce qui concerne 19 vraies mesures à prendre et à effet immédiat et qui devraient générer au minimum 800 milliards, en attendant le gros dessert de la publication de la comptabilité de Monsieur Seck.

Les fonds concernés par ces 19 mesures dorment dans des comptes bancaires ou immobilisés en partie. C'est au peuple sénégalais d'exiger l'application immédiate par tous les moyens à sa disposition

Nous avons mis plein d'autres postes et dossiers en réserve qui peuvent produire immédiatement d'autres centaines de milliards dérobés par ceux qui appellent les sénégalais à un régime alimentaire forcé. Il y'a entre autres :

les dossiers de la SAR, de la SENELEC, de la Sonacos, des Phosphates de Matam, des Mines de Sabodola, de Dakar Dem Dikk, de l'aéroport hypothétique de DIASS, etc…, les contrats de VEOLIA, de AMA Sénégal, de Jafza, de l'AIBD et le grope Ben Laden, des passeports

Alors s'il vous plait Monsieur Abdoulaye Wade, laissez les salaires de nos pauvres fonctionnaires honnêtes tranquilles. Nous n'avons pas besoin de 35 % de votre salaire, mais de 95 % de votre caisse noire sans fond, de vos fonds politiques qui se comptent par dizaines de milliards comme disait l'autre.

Il n'y a pas plus grande insulte qu'à inviter les sénégalais à une diète générale du fait de votre politique kleptocratique, et pendant ce temps, vous augmenter votre seul budget à 64 milliards de fcfa pour 2008, alors que 4 milliards suffisaient amplement à vos prédécesseurs qui n'ont pas fait autant de dégâts que vous.

MARVEL
marvel@hotmail.fr

2.Posté par MARVEL le 05/11/2007 09:08

(version corrigée)

Les 19 mesures que propose le peuple sénégalais


Monsieur Wade, n'allons pas par quatre chemins, vos 19 mesurettes ne nous convainquent vraiment pas, elles sont incohérentes, contradictoires, du déjà vu pour certaines, bref une énième arnaque.

Nous allons vous proposer 19 autres mesures, concrètes celles-là, immédiatement applicables, immédiatement productives.

De ces 19 mesures, nous ne pouvions commencer que par la plus simple, celle là vous verrez est incontestablement celle qui symbolise le mieux la supercherie qu'a été tout votre mandat 2000 – 2007. Voici les mesures

1° La restitution immédiate par Abdoulaye Wade des 7,5 milliards de dons taïwanais,

2° La restitution immédiate des 40 milliards de deniers publics qui traînaient on ne sait où et qui dormiraient selon Abdoulaye Wade en date du 3 Mars 2007 dans un compte trust logé chez un avocat américain,

3° La restitution immédiate des 5,6 milliards des 6 chèques touchés par Victor Kantoussan, le garde du corps de Karim Wade, à partir des comptes spéciaux

4° La restitution immédiate des 2 milliards déboursés par le Trésor Public pour le remboursement d'un prêt octroyé par la CBAO à Bibo Bourgi, un ami de Karim Wade, prêt sous caution de ce dernier

5° La restitution immédiate par l'Anoci des 58 milliards qui représentent la surfacturation de 16 Km de routes pour lesquelles 63 milliards ont soi-disant été dépensés, (1 km d'une nouvelle route, toutes générations confondues, coûte 500 millions).

6° La restitution par l'ANOCI des 8 milliards de rallonge budgétaire qu'ils se sont auto octroyés

7° Le restitution immédiate des 300 milliards équivalents aux 10 hectares de l'assiette foncière (de la Corniche aux Mamelles) vendus en catimini aux promoteurs étrangers de projets hôteliers, sans qu'un centime n'ait été reversé au trésor public

8° De deux choses l'une, soit on réfectionne la Pointe de Sangomar, soit on achète un nouvel avion, mais certainement pas les 2 à la fois. La restitution immédiate des 30 milliards soutirés en 2003 au peuple sénégalais pour soi-disant remettre à neuf un avion dont on nous dit 4 ans plus tard qu'il est bon pour la poubelle

9° La situation du Sénégal est de loin pire en 2007 qu'elle ne l'était en 2000. Nous exigeons donc la remise immédiate du budget de la présidence aux proportions de 2000.

- La restitution immédiate des 50,5 milliards rajoutés au budget 2007 de la présidence par rapport à ce qu'il était en 2000
-. Idem pour 2008 qui s'annonce avec une autre augmentation de 60 milliards par rapport à 2000

- La restitution immédiate des 34,2 milliards rajoutés au budget 2007 de la primature par rapport à ce qu'il était en 2000

- La restitution immédiate des 4 milliards de l'Assemblée nationale dont le budget 2007 était de 9 milliards par rapport aux 4 milliards de 2000

- Restitution immédiate du Budget total du Sénat totalement inutile et fondé selon un modèle jamais vu dans aucune république au monde, à savoir une personne unique nomme pratiquement tous les sénateurs.

10° Restitution immédiate des 100 milliards de budget 2007 des agences totalement inutiles et aux gestions nébuleuses, et intégration au besoin de leurs personnels dans la flopée des 41 ministères, un quasi record mondial en nombre

11° Le PDS et son secrétaire général, candidat en 2000 n'avait pas le sou au point de transformer ses campagnes en "marche bleue".
La restitution immédiate par Abdoulaye Wade et les membres de son parti :
- des 30 milliards de budget qui ont servi à sa campagne présidentielle,
- des 11 milliards de budget qui ont servi à la campagne pour les législatives de Juin 2007 pourtant boycottées par plus de 80 % des sénégalais ordinaires et 73 % des militaires
- des 3 milliards qui ont servi à l'achat des 300 véhicules du PDS
- des 7 milliards de budget pour la construction de son nouveau siège
- des milliards équivalents au prix des milliers de mètres carrés sur lesquels est construite ce siège
- de tous les milliards qui servent à entretenir ce parti kleptocratique et attirer les transhumans

12° La restitution immédiate des 600 millions illégalement dérobés des deniers publics pour verser à la famille de Maître Seye. Qui tue ou fait tuer paye de sa propre poche ou de sa propre personne.

13° Le remboursement immédiat par la famille Wade et Jérome Godart des 82 milliards de perte de l'exercice 2005 provoqués par les détournements, trafics d'influence, blocages de comptes, arrêt de la production, cela en attendant que l'on y voit plus clair dans les exercices suivants

14° La restitution immédiate des 2,250 milliards dépensés pour l'achat de 150 véhicules 4x4 pour l'Assemblée Nationale alors que 3 ans auparavant, 3 milliards avaient été dépensés pour l'achat de 120 véhicules 4x4 pour cette même Assemblée

15° La restitution immédiate par ceux qui se reconnaîtront des 60 milliards de commissions pour l'octroi à DP World de la concession du terminal à conteneur du port de Dakar, face à une offre de Bolloré beaucoup mieux disante mais moins "intéressante" pour la poche de ceux qui se reconnaîtront

16° La restitution immédiate par le président de la république des 500 millions de la Lonase virés par Baila Wane sur un compte inconnu sur instruction de la présidence de la république

17° La restitution immédiate des +ou- 20 milliards de différence entre les 100 milliards (200 millions de dollars) de prix de vente de la 3ème licence de téléphonie à Sudatel, et les 80 milliards "décrétés" par Abdoulaye Wade en Conseil des Ministres

18° La restitution immédiate des 300 millions et des 50 millions que respectivement Abdoulaye Wade et Karim Wade, de simples fonctionnaires depuis 7 ans, ont offert le 23 Mai 2007 à une mosquée mouride.

19° Nous avons commencé par la mesure la moins sujette à discussion, nous allons terminer ces 19 mesures par celle qui devrait sans aucun doute permettre aux sénégalais de recouvrer beaucoup plus de milliards qu'ils ne peuvent imaginer. Idrissa Seck avait déclaré en personne avoir eu à gérer des dizaines de milliards de fonds politiques de 2000 à 2004 pour le compte de Abdoulaye Wade. Il a aussi affirmé détenir une comptabilité précise sur l'utilisation de cette fortune qui appartient incontestablement aux sénégalais. Nous exigeons la publication immédiate de cette comptabilité et la restitution sans condition de ces dizaines de milliards.

La gestion 2004 à 2007 ne sera bien sur pas passée sous silence, sachant évidemment que la boulimie du pouvoir de l'alternance va en croissant.

Voilà en ce qui concerne 19 vraies mesures à prendre et à effet immédiat et qui devraient générer au minimum 800 milliards, en attendant le gros dessert de la publication de la comptabilité de Monsieur Seck.

Les fonds concernés par ces 19 mesures dorment dans des comptes bancaires ou immobilisés en partie. C'est au peuple sénégalais d'exiger l'application immédiate par tous les moyens à sa disposition

Nous avons mis plein d'autres postes et dossiers en réserve qui peuvent produire immédiatement d'autres centaines de milliards dérobés par ceux qui appellent les sénégalais à un régime alimentaire forcé. Il y'a entre autres :

les dossiers de la SAR, de la SENELEC, de la Sonacos, des Phosphates de Matam, des Mines de Sabodola, de Dakar Dem Dikk, de l'aéroport hypothétique de DIASS, etc…, les contrats de VEOLIA, de AMA Sénégal, de Jafza, de l'AIBD et le grope Ben Laden, des passeports, la réduction au tiers du nombre de ministres et ministres conseillers, la suppression des institutions politiciennes, le remboursement de ce qu'ont couté et ce qu'ont détourné les ministres, les acteurs et créateurs de ces institutions, etc…,

Alors s'il vous plait Monsieur Abdoulaye Wade, laissez les salaires de nos pauvres fonctionnaires honnêtes tranquilles. Nous n'avons pas besoin de 35 % de votre salaire, mais de 95 % de votre caisse noire sans fond, de vos fonds politiques qui se comptent par dizaines de milliards comme disait l'autre.

Il n'y a pas plus grande insulte qu'à inviter les sénégalais à une diète générale du fait de votre politique kleptocratique, et pendant ce temps, vous augmenter votre seul budget à 64 milliards de fcfa pour 2008, alors que 4 milliards suffisaient amplement à vos prédécesseurs qui n'ont pas fait autant de dégâts que vous.

MARVEL
marvel@hotmail.fr



3.Posté par koumbo le 05/11/2007 10:19
Enfin on retrouve notre MARVEL national.Quel soulagement!
Toujours aussi pertinent et incisif.

Je voudrais ajouter que le problème du Senegal et tout l'origine de ces maux c'est WADE. BOUTONS LE HORS DU RÉGIME!!!!

4.Posté par mob le 05/11/2007 10:39
mbacnick diop doul vous devez etre les premiers a dire non mais comme d'abitude au senegal les interet personnels passent avant cels du peuple on n'en peut plus de ses irresponsables est ce vous penser a ces pere de familles qui sont obliges de quitter leur demeures a l'aube parcequ'ils ne peuvent meme pas leur assurer le petit dejeuner ces liberaux ont gaspilles l'argent du peuple pendant 7 ans pire que les 40 ans des socialistes ils n'ont qu'a faire place sinon le peuple se soulevera avec ou sans leadear

5.Posté par NDIAWS le 05/11/2007 10:44
qu'est ce que souche colédara et ex taulard vendeur de yamba vient faire ici, quant on nomme quelqu'un quelque part, il se sent redevable à wade et non au sénégalais .
c'est parce qu'ils savent qu'ils ne le méritent pas

6.Posté par CITIZEN le 05/11/2007 11:48
SOUCHE DIOP TU N A RIEN N A DIRE PARCEK TU A DEJA EU TA PART DU GATEAU

7.Posté par Cheikh Sring le 05/11/2007 16:35
Mbagnick Diop "Souche", tu dois vraiment la fermer.Qu'est-ce qu'un ancien dealer de drogue ici en Europe peut donner comme leçon.
Le ridicule ne tue point au Sénégal.
On te connait bien, tu as passé des années de prison pour vente de drogue

8.Posté par Ma le 05/11/2007 20:55
Marvel, toujours aussi pertinent.

T'as tout dit, rien a ajouter

9.Posté par lugi le 06/11/2007 01:32
depuis peu on parle beaucoup de drogue au Senegal,je me demande s'il n'y a pas de lien avec cet entrepreneur SOUCHE.Il est dans quel secteur de l'economie,ou alors on a legalise la drogue dans ce pays.

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State