Référence multimedia du sénégal
.
Google

Amath SALL (Ministre du développement rural) : Les semences d'arachides ne sont pas de qualité

Article Lu 1518 fois


Amath SALL (Ministre du développement rural) : Les semences d'arachides ne sont pas de qualité
En assurant son autosuffisance alimentaire en riz, le Sénégal pourrait réaliser des économies substantielles au lieu de nourrir des paysans asiatiques. C’est ce qu’a déclaré en substance le ministre sénégalais du développement rural, Amath Sall, devant les responsables du Conseil national de concertation et de coopérations des ruraux (Cncr) à qui il a rendu visite hier à Dakar à leur siège du quartier du Point E. M. Sall faisait allusion dans ses propos aux 800 000 t de riz que le Sénégal importe chaque année d’Asie et qui lui coûtent 130 milliards de francs Cfa. ‘En 2005, si le Sénégal n’avait pas importé du riz, il aurait réalisé une croissance économique de 8 % et non de 5 %’.Concernant la filière riz local, M. Sall a reconnu qu’il est d’une importance capitale, d’autant que la vallée du fleuve Sénégal recèle un vaste potentiel pour assurer l’autosuffisance en riz avec les 32 000 ha de la Société d’aménagement des terres du Delta (Saed) et les 33 000 ha non utilisés, sans compter la production de riz pluviale en Casamance et dans le Bassin de l’Anambé.
Face aux responsables du Cncr, Amath Sall s’est dit disposé à instaurer un climat de dialogue franc et un partenariat fécond avec tous les acteurs du monde rural notamment les Organisations de producteurs qui sont sur le terrain, afin de lever les ‘inquiétudes’ observées par le passé dans ce département ministériel. Le ministre qui avait auparavant écouté les doléances des organisations de producteurs axé notamment sur l’instauration d’un dialogue entre l’Etat et le Cncr, la relance et l’appui aux programmes riz, semences d’arachides, lait, etc…, a dit son entière disponibilité à les rencontrer ‘une fois par mois’ pour discuter objectivement de leurs problèmes avant de prendre une quelconque décision. ‘Notre option, c’est le développement d’un partenariat pour que ces programmes soient un succès. Je ferai en sorte qu’il y aura aussi des rencontres périodiques avec le Premier ministre et avec le président de la République’, a aussi annoncé Amath Sall.

Le ministre a aussi rappelé les objectifs de son département qui, selon lui, visent essentiellement à ‘apporter une contribution pour une agriculture prospère pour un Sénégal émergent’. Dans ce sens, Amath Sall a souligné la nécessité de bien s’organiser pour préparer les campagnes hivernales et mettre en place les intrants agricoles à temps. ‘L’année prochaine, dit-il, on n’attendra pas le mois de juin pour mettre en place les semences et les engrais.’ Sur ces semences, il a d’ailleurs reconnu qu’elles n’étaient pas de bonne qualité parce qu’une bonne partie des 53 000 t subventionnées et distribuées étaient constituées par la 55-437 qui est une semence écrémée. ‘Ce ne sont pas véritablement des semences’. Et d’ajouter : ‘On ne peut pas attendre 5 ans pour reconstituer le capital semencier…’ Il a enfin souhaité qu’une synergie se développe entre son département et les organisations de producteurs.

(Jade-Sénégal)
Source: Walfadjri

Article Lu 1518 fois

Mercredi 22 Août 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State