Référence multimedia du sénégal
.
Google

Amadou et Mariam: Les artistes engagés doivent être protégés

Article Lu 1507 fois

Amadou et Mariam, le célèbre couple aveugle de la musique malienne, sont à Dakar depuis avant-hier pour préparer le concert qu'ils vont offrir au public, aujourd'hui à l'institut français Léopold Sédar Senghor(ex CCf) à partir de 20 heures 30. En prélude à cette manifestation, ils ont tenu à faire face à la presse, hier à l'institut. Au cours de ce point de presse, des questions relatives à l'assassinat de Lucky Dube, la tournée préparatoire du nouvel album, la piraterie, la sécurité dont les artistes doivent se prévaloir, entre autres sujets, ont été abordées. En tout cas, les interprètes des célèbres »Mon amour, ma chérie » et « Dimanche à Bamako » promettent des surprises au public.



Amadou et Mariam: Les artistes engagés doivent être protégés
Dans le cadre d'une tournée prévue pour préparer leur nouvel album, Amadou et Mariam sont à Dakar depuis Lundi dernier. Aimant le Sénégal, le couple compte mettre à profit ce séjour d'une semaine pour non seulement « rencontrer le peuple sénégalais », mais également « faire des échanges sur le plan artistique avec les musiciens locaux tels que Youssou Ndour, avec lequel ils ont déjà eu à travailler à Genève, Ismaël Lô, Baba Maal,… Dans cette logique d'ouverture au peuple sénégalais, ils se sont exprimés sur des sujets pour permettre à cette population de mieux les connaître. C'est ainsi qu'interrogé sur l'assassinat de Lucky Dube, Amadou regrette l'absence de protection autour des artistes engagés car, dit-il, «on doit permettre à ces artistes de s'exprimer librement ; ils dénoncent les maux de la société, défendent des courants de pensée et parlent de choses qui préoccupent les populations ». Ainsi, selon lui, « ce meurtre ne doit plus jamais se reproduire ». Sur la question de l'émigration clandestine, il propose que « le mythe européen soit brisé ». Atterré par ce fléau qui est en train de dépeupler l'Afrique de sa force vive, il ajoute, « les artistes doivent se mobiliser pour faire comprendre aux jeunes d'ici que l'hexagone n'est pas l'eldorado qu'ils croient, l'argent n'y pleut pas. Ils devraient plutôt rester chez eux pour développer leurs pays ». Sur ce point, le musicien a tenu à préciser que sa femme et lui, ne disposaient pas de carte de séjour, mais « on a que le visa pour les besoins de la préparation de nos album ». Pour la piraterie qui fait des dégâts monstres, l'artiste invite les autorités concernées « à s'impliquer d'avantage pour mieux les protéger contre ce vol qui finira tôt ou tard par tuer tout esprit créatif chez nous », car surenchérit Mariam, « la piraterie est un manque à gagner dans la mesure où on ne peut plus retrouver son investissement ; et cette réalité fait tellement peur aux artistes et producteurs qu'ils hésitent doublement avant d'entamer un nouvel album ». Quant à l'album en préparation, la Malienne révèle que plusieurs thèmes seront abordés à l'instar de la paix, des messages d'espoir, la politique politicienne, sans oublier l'amour, leur sujet de prédilection ; car, dit-elle, « nous nous aimons Amadou et moi, et tenons à partager cet amour avec tous ceux qui nous écoutent ». Suivant cette perspective, les chanteurs ont épilogué sur l'évolution de leur musique. Ainsi, de voix accompagnées simplement de guitare, leur musique a beaucoup évolué en fusionnant avec d'autres genres musicaux, en ce sens que le couple « aime le mélange pour donner une touche originale à (leurs) productions ». Ils ne se sont pas trompés, parce que le succès est au rendez-vous, avec leur célèbre tube «Dimanche à Bamako », album produit par Manu Chao, le chanteur sans frontières. Néanmoins, les Maliens rassurent en jurant, « on restera toujours africains ; on continuera à écrire et composer nos chansons, et y associer les autres, juste pour mieux satisfaire les mélomanes ».

Source: L'office

Article Lu 1507 fois

Mercredi 31 Octobre 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State