Référence multimedia du sénégal
.
Google

Allergique à la critique, Macky se retrouva avec armée mexicaine

Article Lu 1413 fois


Allergique à la critique, Macky se retrouva avec armée mexicaine
Une armée mexicaine. C’est l’image moribonde que renvoie de plus en plus le parti présidentiel, voire la coalition que fédère Macky Sall. Car pendant que l’ancienne Première ministre devenue une « oisive errante », pour emprunter à celui qui a fait de Mimi Touré son « Envoyée spéciale », est décriée à Kaolack par ses « frères » et « sœurs » de parti, à Ziguinchor, où de l’avis de Doudou Kâ « depuis 2012 toutes les Ag se terminent en queue de poisson », les responsables du parti de Macky en sont arrivés aux mains ; tandis qu’à Dakar c’est la guerre des tranchées entre le député Boughazeli et le frangin du chef de l’Etat, pour diriger la liste du département de Guédiawaye aux prochaines élections. Dans les îles du Saloum, les « aperistes » en sont également venus aux mains. Et, tout indique que la guéguerre interne est loin de se tasser. Elle pourrait même s’intensifier au regard des élections législatives en vue, qui augurent de dépôt de listes parallèles au sein de la coalition présidentielle, dans laquelle d’aucuns ne veulent plus être conduits par l’actuel Président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse. Des querelles et batailles rangées qui ne peuvent que profiter à l’opposition ; tant l’Alliance pour la République est très mal partie en direction des législatives de juillet prochain. Les tensions ne seront que plus vives, parce que Macky a une phobie de l’opposition et des critiques. Ce qui fait qu’il s’est fait entourer de toutes les grandes gueules du pays faisant de son part une sorte de Parc, comme celui de Hann où hyènes cohabitent avec lions, lapins, serpents, chevreuils et autres girafes ; mais ses herbivores, qui ne voient que les pâturages, et carnivores, qui ne voient en eux qu’un repas, ne sont pas séparés par des grilles. Dès lors il y a forcément coups de gueule et poussière autour du plat de la mouvance présidentielle, où des bras sont forcément amputés ; puisqu’au Sénégal, la politique est devenue le métier le plus facile et rentable.

Article Lu 1413 fois

Jeudi 16 Février 2017




Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State