Référence multimedia du sénégal
.
Google

Alioune TINE dénonce : Wade veut humilier Mbaye Jacques Diop

Article Lu 1425 fois


Alioune TINE dénonce : Wade veut humilier Mbaye Jacques Diop
Wade n’aime pas qu’on lui résiste et tente d’humilier tous ceux qui lui opposent une résistance. Ainsi s’expliquent, selon Alioune Tine, les déboires actuels de Mbaye Jacques Diop. Et cela ne surprend pas le secrétaire général de la Raddho qui a décelé en Wade une ‘espèce d’acharnement à vouloir humilier les hommes’ avec qui il est en conflit.

‘Il faut surseoir à toute volonté d’humilier les hommes, cesser de les liquider en instrumentalisant les institutions’. Pour Alioune Tine que nous avons interpellé, hier, sur l’affaire Mbaye Jacques Diop, il est clair que le président Wade cherche à humilier le ci-devant président du Craes. Et cela ne surprend pas le secrétaire général de la Raddho qui a décelé une ‘espèce d’acharnement à vouloir humilier les hommes’ dans les méthodes de règlement des crises du président de la République. Pour étayer ses propos, Alioune Tine rappelle les crises récurrentes ces dernières années entre le chef de l’Etat et certains responsables d’institutions. Et de citer l’affaire Idrissa Seck qui avait suscité beaucoup de tension. Coïncidence, constate-t-il, ‘il était question là aussi des inspecteurs de l’Ige qui ont été utilisés sur les chantiers de Thiès. Et leur rapport avait même été dé-classifié alors qu’il devait être confidentiel’. L’autre crise qui n’a pas encore connu son épilogue, est celle relative à l’audition de Karim Wade par l’Assemblée nationale, poursuit le patron de la Raddho.
Revenant sur l’affaire Mbaye Jacques Diop, Alioune Tine situe ses origines depuis la dissolution du Craes. ‘On a voulu faire démissionner Mbaye Jacques Diop de la tête du Craes au profit d’une dame, il a résisté. Parce qu’on n’a pas apprécié cette résistance, le mandat du Craes qui était de 5 ans, a été réduit à 3 ans. Le Craes devenu le Conseil économique et social, on utilise encore l’Ige pour le contrôler’. Sur la compétence des inspecteurs de l’Ige à contrôler le Craes, M. Tine rappelle que la défunte institution que dirigeait Mbaye Jacques Diop est ‘une institution constitutionnelle comme l’Assemblée nationale’. Ce qui fait que le Craes ne fait pas partie du champ d’investigation de la loi portant sur le statut des inspecteurs généraux d’Etat. Selon le secrétaire général de la Raddho, seule la Cour des comptes est habilitée à contrôler la défunte institution. Alioune Tine d’ajouter que ‘dans toutes ces affaires, l’Ige ne sort pas grandie’.

Fort de ces constats, le secrétaire général de la Raddho fait dans la psychanalyse. Et après avoir fait passer Wade sur le divan, il en conclut que le chef de l’Etat ’entretient avec les institutions une espèce de relation pathologique’. Selon lui, en suivant de près les relations entre le président de la République et les autres institutions, ‘on a l’impression que la présidence est une super-institution qui fait et défait les autres institutions selon les humeurs du chef’. A cette allure, on risque de créer une instabilité politique dans ce pays, a prévenu Alioune Tine. Selon lui, l’Etat de droit n’est rien d’autre que l’existence d’institutions fortes, sans lesquelles il n’y a pas d’Etat. Et ‘si toutes les institutions sont vassalisées et couchées devant le président de la République, ça ne vaut pas la peine de les créer’.

Le secrétaire général de la Raddho qui a rendu visite samedi dernier à Mbaye Jacques Diop, ainsi qu’il nous l’a appris, trouve anormal qu’on refuse à ce dernier de sortir du territoire national. Parce que ‘rien ne justifie une telle décision’, a-t-il martelé.

Accusé par le chef de l’Etat d’avoir dilapidé 300 millions du Craes dans des missions fictives, Mbaye Jacques Diop a été interdit de sortie du territoire national. Pour les mêmes accusations, l’ancien maire de Rufisque a refusé, selon les révélations du quotidien l’As, de recevoir deux inspecteurs de l’Ige commis la semaine dernière pour fouiner dans ses affaires, au motif que ‘seule la Cour des comptes est habilitée à effectuer une mission de contrôle dans une institution comme le Conseil de la République, l’Assemblée nationale’.

Yakhya MASSALY
Source: Walfadjri

Article Lu 1425 fois

Mardi 11 Décembre 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State