Référence multimedia du sénégal
.
Google

Alerte : le Sénégal au bord de l’implosion

Article Lu 11668 fois

Comme jamais, le pays est aussi sur un volcan, qui est loin d’être éteint.

XIBAR.NET (Dakar, 06 Septembre 2009) Il y a d’abord la reprise de la flambée de violence qui secoue le sud du Sénégal. Militaires et rebelles y échangent des tirs et s’y entretuent. De la région naturelle de la Casamance reviennent des images que l’on croyait perdues : les villageois fuient, à nouveau, leurs champs pour chercher refuge loin de leurs terres. Six cent cinquante villageois sont massés au check point de Diabir, les civils sont braqués par les rebelles et des coupeurs de routes. Le Sénégal, ce sont, encore, les réfugiés naturels : ces banlieusards obligés de quitter leurs maisons envahies par des eaux. Les émeutes « de l’électricité », qui ont déclenché des affrontements entre forces de l’ordre et populations, à Dakar comme dans l’intérieur du pays, indiquent bien que le Sénégal est au bord de l’implosion. Les autorités le savent. Pour preuve, les réunions de crise sont devenues fréquentes entre autorités militaires.



Alerte : le Sénégal au bord de l’implosion
C’est le cas également dans la police et la gendarmerie. Le pays est, aussi, assis, sur une poudrière, comme en atteste les chars de combats stationnés devant les grands carrefours. Plus que jamais, les populations craignent pour leur sécurité : de pauvres femmes sont agressées et dépecées, si elles ne sont violées ou brutalisées. Le pays est au bord de l’implosion du fait des milliards empruntés que les autorités détournent et dépensent sans compter, le fils du président de la République, Karim Wade, le premier. Non content d’avoir floué les Sénégalais dans sa gestion de l’Anoci, le voilà qui les nargue en revenant de vacances à bord d’un jet privé. Pendant ce temps, le chef de l’Etat se permet de faire un faux-bond à ses compatriotes auxquels son retour de vacances était annoncé jeudi dernier. Pendant ce temps, les grèves de la faim sont devenus la règle pour les travailleurs qui ne savent plus à quel saint se vouer. Les frustrations, qui s’accumulent partout et dans les secteurs risquent d’être les sources de l’explosion du volcan. Hélas, la fête de la Korité et les dépenses qu’elle va occasionnées arrivent, derrière elles, l’ouverture des classes et leurs corollaires de casse-tête pour parents et autorités. L’opposition qui attise le feu, pour faire partir le président, pourra-t-elle sauver les populations ?

Article Lu 11668 fois

Dimanche 6 Septembre 2009





1.Posté par salambaye. le 06/09/2009 08:08
depuis que karim wade est arrivè trois ans à piene tout le pays est bloquè..........la france est l'unique responsable.......

2.Posté par mousse le 06/09/2009 09:28
le pays bascule dans une violence sans regret cause par ces voyous qui ont..........fait sombrer la nation.........jamais au plus grand jamais le senegal na ete aussi proche du chaos..............finissons en avec ces bandits qui ruines le pays.......la communaute internationale regarde.........la situation....tout en souhaitant une issue de fin de regne pour wade et compagnie.......

3.Posté par ngor le 06/09/2009 12:30
Chers journalistes arrêtez, vous essayez de tout faire pour que le pays s'embrase, en ce mois de ramadan bénit de ramadan essayez de calmer les esprits. Ce sera mieux pour tout le monde.Tout peut se régler par le dialogue Wassalam

4.Posté par lesenegal le 06/09/2009 14:03
y a pas d'esprit a calmer, il ne dit que la verite qui n'es pas facile a digerer. depuis que le batard ces batards sont au pouvoir on est entrain mourir. ce qui se passe au senegal n'existe nulle part au monde, faut que ca change. tout le monde dehors vive la revolution

5.Posté par Malaye M'backé le 06/09/2009 14:48
Cliquer sur ce lien pour avoir l'avis d'un spécialiste sur la machination électorale gabonaise; laquelle doit attirer l'attention des sénégalais et de tous les patriotes africains résolus à barrer la route au projet monarchisant de nos apprentis dictateurs, genre Ablaye Wade avec son Karimaillon. http://www.andrembaobame.com/?p=569i[

6.Posté par GUEYE le 06/09/2009 15:08
nous avons élus wade et nous en payons les conséquences.

7.Posté par Doomu djoloff le 06/09/2009 16:45
Il faut lire le livre, intitulé "Le Sénégal de 2000 à 2009. Le Wadisme ou la théorie de l’illusion: Chroniques d’un régime de pillage et de gaspillage", et publié par SEENI-KEEBA, qui est disponible sur le site www.edilivre.com. Il est très instructif et très édifiant sur la situation du pays. Pour vous le procurer, vous pouvez le commander directement sur le site cité ci-dessus et l'obtenir dans les plus brefs delais.
Bonne lecture !

8.Posté par Makbo le 07/09/2009 07:24
Le Senegal sombre parce que Wade a commis un tres grave peche: celui d'avoir attaque et vole la Cote d'Ivoire, qui pourtant heberge la plus forte communaute senegalaise dans le monde. Wade ne se gene pas a accorder des passeports aux rebelles ivoiriens pour leurs balades a travers le monde entier. Pourriez-vous imaginer la Cote d'Ivoire soutenir ouvertement les rebelles casamancais, leur octroyer des passeports, leur ouvrir grandement les portes de la Presidence ivoirienne.
Wade va personnellement payer pour ce haut crime, Mais dans sa decheance, il risque fort bien d'entrainer tout le Senegal.

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State