Référence multimedia du sénégal
.
Google

Ahmed Khalifa Niasse sur le passé maçonnique de Wade : « Il était à la recherche de la Vérité supérieure dans la Loge et a fini par la trouver à Touba »

Article Lu 13217 fois

Après une première partie où il a fait montre de sa connaissance de la chose politique qui lui avait fait révéler aux Sénégalais le profil réservé à Karim Wade par son père dans son schéma de transmission du pouvoir, trois ans à l’avance, Ahmed Khalifa Niasse, dans cette deuxième et dernière partie nous parle de la Guinée, de l’économie et de sa famille. Tout en n’omettant pas, bien sûr, de nous faire découvrir ses talents de parolier, avec en toile de fond, s’il vous plaît, une belle chanson "signant sa réconciliation" avec Youssou Ndour, qui, certainement, l’interprétera sous peu. Entretien...



Ahmed Khalifa Niasse sur le passé maçonnique de Wade : « Il était à la recherche de la Vérité supérieure dans la Loge et a fini par la trouver à Touba »
L’actualité, ces temps derniers, a été dominée par le passé maçonnique de Wade ? Qu’est-ce que cela vous inspire ?

Cette étape est comparable à l’exode biblique. En effet, pendant la traversée du Sinaï, il y a eu perdition. Wade a cherché la Vérité Supérieure dans la loge et a fini par la trouver à Touba. Doit-on lui reprocher cela ? C’est Serigne Fallou qui l’a initié, mis sur la voie du mouridisme et prédit son avenir. Ce grand marabout lui avait dit trois fois de suite : « Dinga falu, waaye jotagul, jotagul, jotagul... (Tu seras président, mais le moment n’est pas encore venu, le moment n’est pas encore venu, le moment n’est pas encore venu).

Est-ce à dire que Wade va briguer un troisième mandat ?

Je ne sais pas. C’est peut-être deux mandants pour lui et un pour son fils.

Comment vous analysez la crise économique et financière qui sévit dans notre pays ?

La question qu’il y a lieu de se poser est que le Sénégal a toujours été en crise. En 1968, le pouvoir était dans la rue, même si le Général Jean Alfred Diallo n’a pas voulu le prendre. En 1988, il y a eu l’année blanche. C’était une crise profonde. Aujourd’hui, en 2009, nous sommes dans une crise mondiale. C’est même une année de crise par excellence. Mais, le Trésor Public du Sénégal paie la totalité de la dette intérieure incontestée ou non contestée. Il faut considérer que ce geste est salutaire, à plus d’un titre. Toute la partie incontestée est derrière nous. D’ailleurs, c’est quoi une dette intérieure ? Ne sont-ce pas les factures non encore payées par l’administration aux fournisseurs ? Ces factures escomptées par les banques risquent de créer des effets indésirables puisque les banques secondaires auront une sur-liquidité. Ainsi, elles seront obligées d’injecter cette manne financière dans le privé moins solvable que l’Etat, au risque de se retrouver dans la banqueroute. D’ailleurs, sur cette question, j’interpelle les économistes afin d’alerter l’opinion. Aujourd’hui, avec Obama, le gouvernement américain est obligé de pomper un trillion de dollars. Et cela n’est pas sûr. Tout est incertain.

Oui, mais la crise au Sénégal...

Le problème des Sénégalais, c’est qu’ils pensent que le gouvernement dispose d’un certain bouton, sur lequel, il peut appuyer pour créer l’abondance. De plus, nous voulons toujours importer le travail des autres et négliger de valoriser notre propre travail. Pourtant, l’exemple de la Goana est là comme une belle preuve que nous pouvons assurer notre autosuffisance alimentaire. En moins de cinq mois, nous avons quintuplé notre production en céréales. D’ailleurs, le secrétaire général de l’Onu, Ban Ki Moon, cité notre pays comme exemple et a invité les autres pays pauvres à copier sur le Sénégal. Tous les voyants macro et la plupart des voyants micro nous donnent satisfaction.

Et le panier de la ménagère dans tout cela ?

S’agissant du déficit du panier de la ménagère, il faut constater qu’il résulte de la baisse du volume des fonds provenant de l’étranger, principalement de l’émigration à cause de la crise, le refus des Sénégalais de "consommer local" à cause d’une certaine folie de grandeur ; mais aussi, à cause du résidu de l’exode rural venu squatter Dakar. Des gens qui squattent les zones inondables. La combinaison des deux sources citées est terrible. Et elle est aggravée par la troisième source de ces difficultés. Donc, il ne faut pas tout demander à Wade, dans la mesure où Dieu lui-même a dit qu’"Il n’aidera pas un peuple tant que ce peuple ne changera pas de mentalité". Pour dire que nous devons changer nos mentalités. En observant les pays limitrophes, vous ne verrez point les parures en or et en argent que brandissent nos femmes. C’est dépassé.

Venons-en à la famille. Le courant ne semble pas bien passer entre votre frère Sidy Lamine et vous. Qu’est-ce qui se passe au juste ?

Il ne se passe rien d’extraordinaire entre nous. Sidy est mon jeune frère que j’ai élevé et soutenu et que j’aime quels que soient ses défauts et pour qui j’ai toujours eu une grande considération. Cependant, il ne me rend pas la pareille. Depuis 15 ans, il y a des répétitions du même disque : "Ahmed Khalifa Niasse est le pire, donc je suis le meilleur".

Ah bon ?

Soit. Cela nous rappelle d’ailleurs, l’histoire des frères Caïn et Abel comme nous le racontent la Bible et le Coran. Toutefois, je vous renvoie à une chose qui me permet de pardonner à mon frère.

C’est quoi ?

Le samedi 7 février 2009, lors de la Ziarra à Kaolack, il a déclaré publiquement qu’il entendait des voix qui lui ordonnaient de m’attaquer. Il a dressé une liste de personnes à insulter… Il est allé même jusqu’à dire que l’origine de ces voix - Que Dieu me pardonne- c’est le Prophète Mohamed, lui-même. Donc, je réitère tout mon pardon à tous ceux qui ont essuyé des injures de la part de mon frère. Je les invite à comprendre, parce que c’est mon frère. Toutefois, je vais porter plainte contre Aïssatou Diop Fall.

Pourquoi Aïssatou Diop Fall ?

Parce que c’est elle qui a réalisé l’interview où Sidy m’a injurié et a refusé de m’accorder mon droit de réponse comme le permet la loi. J’ai demandé à mes avocats d’entreprendre des poursuites judiciaires contre elle comme m’y autorise la loi. Car, elle aurait dû s’occuper de sa famille et non de la mienne.

Il paraît aussi qu’entre Wade et vous, ce n’est plus le parfait amour ? Il vous aurait "zappé" lors de son dernier voyage en Libye.

Je viens de quitter Wade à l’instant même (Ndlr : l’entretien a eu lieu le vendredi dernier vers minuit). Wade a transité en Libye pour une tournée africaine, alors que j’étais ailleurs pour m’occuper des activités qu’il m’a confiées. Wade et moi, c’est une amitié qui dure depuis plus de trente ans. On se tutoie, nous sommes des amis. Je suis l’une des rares personnes qui le tutoie. Ensuite, il y a un lien de cousinage à plaisanterie entre nous (Niasse et Wade). Il m’a honoré de son compagnonnage même si la contrepartie est que je ne travaille plus avec les quelque dizaines de Chefs d’Etat qui se disputaient mes services.

M. Niasse, une autre rumeur persistante circule : M. Ousmane Doré, ministre guinéen, s’interroge sur la véritable destination des 500 millions de F Cfa que le Sénégal a offerts à la Guinée dans le cadre de la célébration de son 50ème anniversaire.

Cela ne m’ébranle pas. N’importe qui peut vérifier sur le site Guinée24 que Wade a aidé la République de la Guinée au nom du Sénégal pour des raisons de célébration de la fête de l’indépendance. En plus, ce site annonçait aussi que l’ancien ministre, Secrétaire général de la présidence de Guinée a été poursuivi et arrêté. Donc, il y a bel et bien des traces de cette affaire. Quant à Ousmane Doré lui-même, il a été destitué de ses fonctions, parce que l’ambassadeur de la Libye avait déclaré lui avoir remis 500.000 dollars, alors que la somme n’a été ni citée, ni versée, encore moins listée pour informer les nouvelles autorités de Guinée.

M. Niasse, on nous dit aussi qu’à chaque fois que vous faîtes autant de sorties dans la presse, c’est parce que vous êtes dans la dèche. Sinon, vous ne parlez jamais aux journalistes.

Peut-être bien. (Rires).

Encore des rumeurs, mais de peur d’entrer dans votre privée...

Posez votre question. Je réponds à toutes les questions.

Voilà, des rumeurs font état de votre divorce d’avec votre épouse Yaye Fatou Diagne et mettent vos récentes sorties dans la presse dans une perspective de la récupérer...

(Rires - il ne nous laisse pas terminer la question) C’est archi-faux. Ce garçon (qui s’affairait autour d’une caméra), c’est son frère. (Il ne pouvait plus contenir son énervement. (Il est 1h 45’. Ahmed Khalifa envoie le petit-frère de son épouse, la réveiller pour démentir cette méchante rumeur. 5 minutes après, il la présente à vos serviteurs). Non, je crois que le problème au Sénégal, c’est qu’il n’y a pas de journalistes professionnels.

M. Niasse, retournons sur la politique. Quelles sont les chances de Karim Wade dans la course de la succession de son père ?

Beaucoup de gens seront étonnés des ralliements surprenants vers Karim Wade sous peu. Ces ralliements proviendront des personnalités politiques connues jusque-là comme des réfractaires invétérés au « Karimisme » ascendant et déferlant.

A qui pensez-vous ?

C’est déjà beaucoup. Je ne dirai rien de plus. Je préfère dire : wait and see.

Merci de nous avoir accordé cet entretien.

Mes relations avec Youssou Ndour ne vous intéressent-elles pas ?

Oh que si. D’ailleurs, avec Youssou Ndour, vos relations n’étaient pas au beau fixe jusqu’à la veille de la tenue de l’Oci. Y a-t-il eu amélioration après votre sortie au vitriol contre lui, il y a déjà quelques années ?

Youssou Ndour, c’est quelqu’un qui n’a pas d’ennemi sur le plan musical. Les jeunes, les vieux, les hommes et les femmes l’aiment. Même les marabouts. Moi, j’admire cette voix d’or. Seulement, les chats n’ont pas le droit d’entrer dans la cage des tigres au risque de recevoir des coups de griffes.

C’est-à-dire ?

A Bercy, il a dit qu’il ne déroulerait pas un tapis rouge pour Karim. En prononçant cette phrase, il est entré dans la cage des tigres et a été griffé. Mais à part cela, Youssou est mon ami. D’ailleurs, j’ai une chanson que le leader du Super Etoile va interpréter. Il n’attend que mon autorisation pour le mettre sur le marché.

Voulez-vous nous en donner un avant-goût...

(Il se tait longuement, murmure la chanson et déclare). "Talibey larabi laran... Touti mbëgël rek lay Yelwane. Ku ko sarakh, Yallah feylaa, bë moudje di walangaan". Ce qui se traduit ainsi en langue française : "Le talibé mendiant... De peu d’amour se suffisant. Si tu lui donnes, le Tout-Puissant récompensera de l’abondant..."

Propos recueillis par Abdou TIMERA et Alassane DIALLO
Source Ferloo

Article Lu 13217 fois

Dimanche 1 Mars 2009





1.Posté par fiiii le 01/03/2009 21:42
VIVE KARIM WADE CELUI QUI VA REVOLUTIONNER LA MENTALITE DES SENEGALAIS

2.Posté par poumba le 01/03/2009 21:44
bravo khalifa

3.Posté par mami le 01/03/2009 21:57
regardè-le ont dirait 1 vieux porc

4.Posté par MASS 41 le 01/03/2009 22:07
un faux type avec sa gueule de facochere

5.Posté par deug deug le 01/03/2009 23:26
s'il vous plait messieurs les journalistes arretez de faire la promotion des gens insoucieux des problème que vive la population sénégalaise.

6.Posté par beug baye le 02/03/2009 00:02
monsieur khalifa en tant que fils de kaolakois .vous disais vous cotoyais ce qui sont au pouvoir pour aider ce qui sont au pauvre.regarde ton pauvre kaolack avec son asanissment,ses moustique.vous avez des miliards.vous etez dans le pouvoir.pourkoi pas se battre kaolack en tant que une ville saint.ou des milieux de personne se retrouvent .exp des gamou,des ziara ect.vous devez respecter la ville de votre grand pere.comme le font .tout les fils et petit fils de serigne touba.et le gouvernemet prend bcp de consideration pour touba.toi petit fils de baye pourkoi pas se battre pour ton grand pere pour que sa ville soit propre et developper.lislam a besoin de la proprete.c'est mieux de se battre pour soit meme.au lieux de se battre pour les papa des gents.je vous aime bcp.puisque tu disais la vie est rien.ton argent c'est ton argent.mais faut te battre faut kaolack.et ne soit pas une marionette pour l'etas ki t'utilise.dite le de penser a kaolack comme ils le font autre ville touba thies ect,je ne suis pas kaolakois.mais quand je passe a kaolack et on me dit les khalifa niasse viens de kaolack.je suis un peux decu.et vous disais dans chaud tout chaud que vous avez bcp de bien.et vous oublier ou coucher votre grand pere baye yalah tass nu si barkemm.faite comme les mourides qui aime leur ville.fils petis fils, je mescuse cest juste une penser et j'aime kaolack et je souhaiterais qu'il soit comme touba.et c'est vous les hauteur.

7.Posté par oumar le 02/03/2009 03:03
beug baye: jai pitie aux kaolackois si vraiment ils attendent ahmed niass.....beugall baye rekk doyna seuk. Ahmed niasse est loin de baye niasse

8.Posté par Diaxlé le 02/03/2009 09:21
Ce gars là est un mythomane, un malade qui ne croit absolument en rien sinon à ces propres intérêts.

9.Posté par niang le 02/03/2009 14:41
beug baye ;touba nguaye deekleck banéne deek .touba dafa ame borom bou niép toguone ba niou croisé les bras touba dafarou dakhe dafa ame borom TOUBA sera toujoure beau toujoure beau et toujoure beau comme niko borom wakhé merci

10.Posté par moustik le 02/03/2009 14:41
ahmed ak sidi dangèn niak fayda yènangi mélni ay xalé xanaa souba bou ay nit rèroo dou yènalèèn di joubalé

11.Posté par seck ndanane le 03/03/2009 10:07
Niang, plus con que toi on meurt! Tu ne trouves pas mieux que de répondre à Beug Baye? Pourtant vous ne parlez même pas le même langage. Tout ça parceque tu parles pour le simple plaisir de parler. Beug Baye a pris Touba comme référence pour l'amélioration "zahirique" d'une autre ville. Bizarre, tu en profites pour mettre un fosset entre ces villes. Hééé! Ne nous poussez pas à dire des choses qui feront mal way. Kholal, au lieu de commenter sur l'actualité, tu m'obliges à dérapper comme ça: enculé!!!!!!!!!

12.Posté par MMMMMMMM le 22/04/2010 10:54
J'admire cet homme. je l'admire et j'envie ses enfants. Il est direct, véridique, VRAIMENT SI JE POUVAIS VOUS RENCONTRER. Je VOUS adore cher père. Que DIEU VOUS garde longtemps, avec une santé de fer, Que le TOUT PUISSANT, soit avec VOUS, YALLA NA LA YALLA DEFAL LEPE LOUYE YIUWE SI YOW AK SA ASKANE. AMIIIIINE!!!!!

13.Posté par ibrahima ndiaye le 25/10/2010 00:52
bonsoir serigne ahmede khalifa niasse mon grand marabou je suis trai contant votre plotique au senegal mon grande per mam khalifa niasse i le grande avoica a' la trhikhatou tidianiya nous crage et dieu nous pratique culture mam khalifa niasse je suis ibrahima je trai filicite ayatou lha kaolack grand nomm tlant mon marabou moi ibrahima ndiaye je suis en conakry a' kipe face ton espace de traine a' kipe je trai content votre activite internatione bon viu bon sante avec ta famm salut mon mer khadi sarr avec sa enfent marhaban bikoum

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State