Référence multimedia du sénégal
.
Google

Agression de Talla SYLLA : Les jeunes du Jëf/Jël décident de relancer le dossier

Article Lu 1458 fois

L'affaire relative à l'agression de Talla Sylla, classée sans suite, va refaire surface. C'est, en tout cas, le souhait des jeunes du Mouvement des élèves et étudiants du Jëf/Jël (Meejj) qui ont décidé de contacter les organisations et les hommes qu'il faut pour que justice soit faite.



Agression de Talla SYLLA : Les jeunes du Jëf/Jël décident de relancer le dossier
Nous demandons à la société civile et à toute autre organisation éprise de justice à se mobiliser comme un seul homme pour qu'il y ait procès de l'affaire Talla Sylla’. Cet appel est du président du Mouvement des élèves et étudiants du Jëf jël (Meejj), Ousmane Ndiaye, non moins membre du bureau politique du Jëf/Jël, qui faisait, hier, face à la presse au siège de son parti. Ainsi, ces jeunes du parti de Talla Sylla ont-ils décidé de relancer le dossier relatif à l'agression survenue en octobre 2003 contre leur leader. ‘Nous sommes prêts à prendre les dispositions qu'il faut, à informer les organisations et les hommes qu'il faut, à envisager à un moment opportun des stratégies pour que le procès de Talla Sylla puisse se tenir’, explique le président du Meejj.
En effet Ousmane Ndiaye et ses camarades pensent que l'Etat sénégalais qui se dit prêt à tenir le procès de Hisséne Habré doit être à mesure de juger l'affaire Talla Sylla ainsi que tout autre dossier similaire, pendant devant la justice. Et les jeunes du Jëf/Jël d’interpeller à ce sujet, toutes les organisations qui s'activent pour que justice soit faite dans l'affaire de l'ancien président tchadien. ‘Nous avons entendu depuis des années des organisations et l'Etat sénégalais travailler pour la tenue du procès de Hissène Habré. Et pourtant, c'est une affaire plus vieille que celle de Talla Sylla. Les actes que ce dernier a commis datent de très longtemps. C'est pourquoi l'affaire Talla Sylla doit être jugée’, a laissé entendre le Meejj. Mieux, selon les jeunes élèves et étudiants du parti de Talla Sylla, le plus difficile dans cette affaire était l'enquête. ‘Et cela a été déjà fait’, renseignent-ils. Et Ousmane Ndiaye de rappeler que ‘la gendarmerie avait terminé son rapport d'enquête’. Donc, affirme le président du Meejj, ‘le blocage se situe au niveau du ministère de la justice qui est ‘une entrave pour la tenue d'un procès dans cette affaire’.

Interpellé sur l'existence de la ‘loi Ezzan’ qui amnistie les infractions et crimes ayant eu lieu et qui ont des motivations politiques, Ousmane Ndiaye Répond : ‘Il faut que cette agression soit jugée pour savoir si elle a des motivations politiques ou non’. En outre, le Meejj dénonce ‘l'illégitimité et l'illégalité’ dans laquelle exercent depuis la fin de leur mandat, en mai 2007, les élus locaux. Se référant à la Constitution, les jeunes du Jëf/jël rappellent, à cet effet, qu'aucune institution n'a le droit de proroger le mandat des élus locaux au Sénégal. ‘C'est pourquoi le collège électoral qui devrait élire le Sénat ne peut pas être convoqué, estime Ousmane Ndiaye. Selon lui, ‘le collège électoral qui est au nombre de 14 500 électeurs n'a aucune possibilité pour élire un Sénat. Parce que sur les 14 500, seuls 150 électeurs remplissent les conditions prévues à cet effet’. Suffisant pour le président du Meejj de conclure qu'à l'image des élus locaux, le Sénat envisagé sera, aussi, ‘illégal et illégitime’.

Toujours à propos du Sénat, le Meejj indique qu'il ne recoupe en rien les préoccupations du peuple sénégalais. Et pendant que ce dernier attend des réponses rassurant aux questions liées à sa souffrance, ‘l'ordre du jour politique est au Sénat, à la génération du concret, à l'achat d'un nouvel avion pour le prince’, regrettent Ousmane Ndiaye et ses camarades. Et face à ce qu'ils qualifient de ‘flagrant non-respect des règles et lois, à la totale impunité dont jouissent de nombreux criminels...’, les jeunes du Meejj invitent le chef de l'Etat au respect des dispositions de l'article 37 pour permettre aux Sénégalais d'y voir clair.

Yakhya MASSALY
Source: Walfadji

Article Lu 1458 fois

Mardi 17 Juillet 2007


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 19 Octobre 2016 - 12:30 Convocation de Barhelemy Dias: le Ps divisé

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State