Référence multimedia du sénégal
.
Google

Afp : Sénégal ou le 'règne de l’impunité totale'

Article Lu 1511 fois


Afp : Sénégal ou le 'règne de l’impunité totale'
Le Bureau politique de l’AFP s’est penché « sur les nombreux nuages qui planent sur notre pays, à cause des dérives des tenants du pouvoir, qui se multiplient au fil des semaines ». Ils ont noms : l’attaque policière contre des journalistes, l’Anoci, la Senelec, les Ics…


Selon les camarades de Moustapha Niasse : « Malgré la grande marche populaire organisée le samedi 28 juin par le Comité de Défense des Journalistes, le régime de Me Wade continue de faire preuve d’arrogance, en alternant les menaces et la banalisation de ses innombrables turpitudes. Parallèlement, au réflexe totalitaire qui accompagne la régression démocratique en cours, le pouvoir actuel continue d’imposer au peuple des souffrances indicibles, en étalant son incompétence à longueur de journée ». Toujours selon eux : « Dire ce réel, le restituer clairement et le combattre constituent un programme qui s’impose aujourd’hui à tous les démocrates et à tous les patriotes. Les cris d’orfraie des mercenaires payés pour défendre l’indéfendable n’y feront rien ». L’AFP et son Secrétaire général « poursuivront avec détermination le combat dont l’axe se situe dans la défense de l’intérêt général, quoiqu’il en coûte ». Le Bureau politique de l’AFP « se félicite de cette option définitive et non négociable qu’aucun thuriféraire ne pourra remettre en question ». Et de s’interroger : « Comment ne pas exprimer son indignation face à la duplicité d’un gouvernement qui fait semblant de diminuer un train de vie manifestement en porte à faux avec la misère ambiante ? » A en croire les progressistes : « Au moment où l’on distille dans les médias le montant de 15 milliards d’économie dans le fonctionnement des ministères, le gaspillage des maigres ressources du pays se poursuit allègrement, avec le maintien d’une cinquantaine d’Agences aussi inutiles que budgétivores, d’un Sénat qui ne l’est que de nom, et des nombreuses dépenses de prestige engagées par la Présidence de la république et la Primature. Le plus grave, c’est que malgré la gestion nébuleuse des fonds publics, comme cela a été le cas à l’ANOCI et en dépit des dénonciations faites par le peuple, l’impunité totale reste de rigueur ». Très remontés contre les délestages et la menace d’appliquer la vérité des prix, les progressistes diront : « C’est ainsi qu’une société nationale aussi stratégique que la SENELEC a été victime de mains inexpertes et d’un système fermé qu’un audit ultérieur ne manquera pas d’élucider. La vérité des prix qui est prônée aujourd’hui est déjà précédée par la vérité des délestages et des surfacturations qui accablent les entreprises et les ménages ». Ainsi, le Bureau politique de l’AFP « met en garde les tenants du pouvoir dont la fuite en avant pourrait aggraver la misère d’un peuple exsangue qui n’acceptera pas éternellement l’inacceptable ». Et de déclarer : « Il est bien curieux qu’encore une fois, un prêt accordé par la Banque mondiale, pour un montant de 40 milliards CFA, pour la SENELEC, ait été présenté comme un don, alors que ce sont les contribuables sénégalais qui le rembourseront ». Sur un autre registre, les progressistes diront : « Avec les premières pluies importantes dans certaines zones, on voit que les préoccupations des Sénégalais ne sont guère la priorité du régime des pseudo-libéraux. Les inondations de Malhem Hodar, il y a juste une semaine avec leur cortège de dégâts matériels importants, ne sont pas, hélas, un cas isolé, alors qu’une politique hardie en la matière, avec une programmation à court, moyen et long terme, pourrait venir à bout de ce fléau généralisé et récurrent ». L’Afp exigera aussi des tenants du pouvoir, « des mesures immédiates à la hauteur du désastre subi par les populations sinistrées, pour faire face aux urgences »… Toujours selon eux : « Il est tout aussi incompréhensible que l’activité économique constitue un danger pour les populations, comme c’est le cas des wagons citernes des ICS transportant des produits toxiques ou le plomb de Ngagne Diaw, qui a gravement endommagé la santé des résidents de cette localité, tout particulièrement celle des enfants. A propos de ce dernier dossier, la réaction officielle du gouvernement, qui avoue son impuissance est tout simplement renversante ». Enfin, le Bureau politique « a adressé ses vives félicitations au camarade Mamadou Ly, Secrétaire national chargé de l’Administration et de la Permanence, qui a brillamment représenté le Parti au premier Congrès du Rassemblement des Forces Démocratiques de Mauritanie, qui a eu lieu du 27 au 29 juin à Nouakchott, sur le thème : "Fidélité et Persévérance" ».

Source: Ferloo.com

Article Lu 1511 fois

Mercredi 2 Juillet 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State