Référence multimedia du sénégal
.
Google

Affaire de la fille de El Hadji Malick Guèye : Le présumé violeur produit un faux extrait de naissance

Article Lu 1990 fois

Une autre paire de manches s’ouvre entre le député de Latminé, El Hadji Malick Guèye, et le présumé violeur de sa fille, Serigne Sokhna. Car, une seconde plainte risque d’être déposée contre ce dernier pour faux et usage de faux sur un acte d’Etat civil.



Affaire de la fille de El Hadji Malick Guèye : Le présumé violeur produit un faux extrait de naissance
Le Conseil de Serigne Sokhna aurait produit un «faux extrait de naissance» de la victime, Adja Marième Guèye, pour éviter la prison à son client. Selon Me Ousseynou gaye, avocat de la fille, on a présenté à la barre un extrait de naissance sur lequel il est mentionné que la victime «est née en 1985 et non en 1992». Or, sur le plan juridique, un tel âge fait d’elle une personne majeure et non mineure comme cela a été prouvé par son père avec une pièce à l’appui. Ainsi, Me Ousseynou Faye se désole de voir des avocats utiliser de tels procédés pour essayer de sauver la peau de leur client. Il se dit, par ailleurs, profondément choqué par de pareils actes car, «la rigueur juridique ne permet pas de tels travers».

C’est pourquoi, il dit n’avoir accordé aucun intérêt «à une telle paperasserie» d’autant plus que l’extrait présenté ne concerne nullement la fille en question. D’ailleurs, il soulève des incohérences dans le papier présenté par l’autre partie. Car, à l’en croire, la fille de El Hadji Malick Guèye «s’appelle Adja Marième Guèye et non Marième Guèye». La vérification de l’authenticité du document administratif effectuée au niveau de la sous-Préfecture de Nioro révèle que la fille du député est déclarée «sous le nom de Adja Marième Guèye». Cette déclaration de naissance a été confirmée par le sous-Préfet et son adjoint, témoigne Me Faye. Il ajoute que «l’acte produit par les conseils ne peut s’appliquer à ma cliente». D’ailleurs, peste ce dernier, «les conseils du présumé, comme Me Bassirou Ngom et Jean Marc Dellé, ont même présenté des extraits des autres sœurs de la fille. Ce qui n’a rien à voire avec l’affaire».

Une source proche du dossier, renseigne que l’affaire du viol n’a pas, jusqu’ici, révélé la réalité des faits. En effet, selon la source, «la fille n’a été violée qu’une seule fois par Serigne Sokhna et elle est tombée enceinte».

En fait, ajoute-t-elle, «c’est en rendant une cassette que Serigne Sohkna avait prêtée à Adja Marième Guèye que ce dernier l’a violée dans sa chambre». Et la source poursuivre : «Après avoir accompli son geste, il a proféré des menaces à l’endroit de la fille pour l’intimer l’ordre de se taire sinon, il va la tuer.» La fille, renchérit la source, «a pris peur et s’est tue car, elle a aussi peur des représailles de ses parents». Malheureusement, «une grossesse s’en est suivie et ne sera découverte qu’à la rentrée des classes par sa maman», rappelle notre interlocuteur. Selon lui, «tous les autres développements relatifs à l’affaire ne sont que de simples supputations des politiques». Il se dit «désolé de constater que la politique a pris le dessus sur l’affaire avec la guéguerre entre hommes politiques dans les zones de Ndoffane et Latmingué».


Source: Le Quotidien

Article Lu 1990 fois

Lundi 10 Décembre 2007


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State