Référence multimedia du sénégal
.
Google

Affaire Kambel-Kara : le Comité des journalistes qualifie d’’’inopportune’’ la sortie du ministre de l’Intérieur

Article Lu 1310 fois


Dakar, 11 juil (APS) - Le Comité pour la protection et la défense des journalistes a jugé ’’inopportun’’ le propos du ministre de l’Intérieur, Cheikh Tidiane Sy, qui a mis en cause, jeudi, ’’le comportement’’ du journaliste Boubabcar Kambel Dieng dans l’affaire de l’agression contre les journalistes après le match Sénégal-Liberia du 21 juin.



Réuni vendredi dans les locaux du groupe de presse ‘’Futurs Médias’’, le Comité ‘’constate qu’au-delà de son caractère inopportun’’, le propos du ministre de l’Intérieur ‘’se résume à intervertir les rôles’’.

Le ministère de l’Intérieur, invoquant une ’’enquête exhaustivement menée’’ par les services compétents, a incriminé jeudi le ’’comportement’’ du journaliste Boubacar Kambel Dieng dans l’affaire de l’agression policière contre ce dernier et un de ses confrères.

’’A la lumière de l’enquête exhaustivement menée par les services compétents, il s’avère que c’est le journaliste Boubacar Kambel Dieng qui, par son comportement, a provoqué l’affrontement avec les policiers, en assénant un coup de poing à l’un des gradés avant de se diriger vers les vestiaires, tout en vociférant pour alerter ses confrères’’, soutient un communiqué du ministère reçu à l’APS.

Cette déclaration ‘’n’est qu’un tissu de contrevérités cousu des témoignages d’une seule partie, celle de ses protégés. Toutes les allégations de M. Sy sont démenties par les faits dont le Comité détient les preuves’’, écrit le Comité dans un communiqué reçu vendredi soir à l’APS.

‘’En somme, le Comité est convaincu que les actes posés par le ministre d’État, ministre de l’Intérieur constituent une piètre tentative d’entraver la procédure judiciaire enclenchée par le procureur de la République, et entrent dans la logique d’une promesse de +protection judiciaire+, pour ne pas dire une garantie d’impunité aux bourreaux de Boubacar Kambel Dieng et Karamokho Thioune (…), relève le texte.

Le Comité soutient que ‘’cette volonté affichée par les autorités de persister dans des manœuvres dont l’objectif ultime est d’empêcher que justice soit faite, n’entamera pas (sa) détermination pour la protection et la défense des journalistes’’.

Boubacar Kambel Dieng (RFM) et Karamokho Thioune (West Africa Democracy Radio) ont été bastonnés le 21 juin dernier par des éléments de la Brigade d’intervention polyvalente ( BIP) au stade Léopold Sédar Senghor, à la fin du match Sénégal-Libéria.

Trois jours après le passage à tabac des deux journalistes, une plainte contre X, pour ’’coups et blessures volontaires, actes de tortures et entrave à la liberté de travail", avait été déposée au parquet.

Par mesure conservatoire, le ministère de l’Intérieur avait muté dans d’autres unités de la police les agents incriminés.

Mercredi dernier, le pool des avocats des journalistes Boubacar Kambel Dieng a salué la décision annoncée, le même jour, par le procureur de la République d’ouvrir une information judiciaire contre X doublée d’une saisine du doyen des juges d’instruction du tribunal régional de Dakar.


Article Lu 1310 fois

Samedi 12 Juillet 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State