Référence multimedia du sénégal
.
Google

Accusé d'avoir détourné des fonds politiques : Faut-il traduire Idrissa Seck en justice ?

Article Lu 1339 fois

Un possible rapprochement entre le président Abdoulaye Wade et son ancien Premier ministre, Idrissa Seck, n’intéresse pas que la seule famille libérale. Mais, quand les socialistes en parlent, c’est pour inviter ces deux personnalités à faire toute la lumière sur l’affaire de détournement de deniers publics dont se serait rendu coupable le maire de Thiès.



Accusé d'avoir détourné des fonds politiques : Faut-il traduire Idrissa Seck en justice ?
(Correspondance) - En point de presse avant-hier, les socialistes de Ziguinchor ont exigé un procès contre Idrissa Seck avant son retour aux affaires. En fait, ce n’est pas ce nouvel épisode dans ce long feuilleton ‘qui a fini de divertir les Sénégalais’ qui dérange les socialistes de Ziguinchor, mais c’est la volonté d’étouffer une affaire qui intéresse le peuple sénégalais, qui provoque un sentiment de désapprobation dans les rangs des camarades d'Ousmane Tanor Dieng. C’est, du reste, la précision faite par le secrétaire général de la coordination communale Ps de Ziguinchor. Pour Chamsidine Sow, cette affaire de détournement intéresse au premier chef les Sénégalais qui ont besoin de connaître toute la vérité. Le leader des socialistes de la capitale du Sud regrette la démarche de Wade et d’Idrissa Seck qui veulent, selon lui, ‘divertir les gens avec cette histoire de retrouvailles qui n’intéresse que la famille libérale à laquelle ils appartiennent tous les deux’. Au lieu de divertir les Sénégalais, conseille t-il, ‘ils doivent répondre aux interrogations des Sénégalais qui ont besoin d’être édifiés. Il faut qu’Abdoulaye Wade, qui a lui-même accusé publiquement son ancien Premier ministre de détournement de fonds dise aux Sénégalais où sont ces milliards volés, selon lui, par Idrissa Seck’.
C’est cette volonté de percer le mystère qui entoure cette nébuleuse qui pousse les camarades d’Ousmane Tanor Dieng à exiger un procès contre l’édile de la capitale du rail. Les socialistes de Ziguinchor posent même cela comme condition avant tout retour aux affaires d’Idrissa Seck. ‘Le retour d’Idrissa Seck au Pds, ce n’est pas notre affaire’, tient à préciser Chamsidine Sow qui poursuit, ‘mais avant qu’il n’assume une quelconque responsabilité au sein des institutions, il doit être jugé’. Cette prérogative, le patron des socialistes de Ziguinchor la réserve à la seule justice et non à Abdoulaye Wade. A son avis, c’est la justice qui doit juger, condamner, ou disculper Idrissa Seck, mais pas Wade, fût-il le président de la République. Les socialistes ont, d’ailleurs, insisté sur cet aspect. ‘Depuis le début, constatent-ils pour s’en offusquer, c’est Abdoulaye Wade qui accuse, disculpe, accuse encore, comme si c’est lui la justice’. Cela, de l’avis de Chamsidine Sow doit s’arrêter. Selon lui, la séparation des pouvoirs consacrée par la Constitution interdit tout chevauchement de compétences. Sous ce rapport, les socialistes de la capitale du Sud demandent à Wade de rompre avec sa démarche qui fait que ‘tantôt, il nous fait croire que Idrissa Seck est un grand détourneur, tantôt il apparaît devant les Sénégalais pour le blanchir’. Cette farce, conseille Chamsidine Sow ‘doit prendre fin’. Pour lui, Abdoulaye Wade doit arrêter de se substituer à la justice, seule habilitée à sanctionner négativement ou positivement l’ex-Premier ministre.

Les socialistes de Ziguinchor veulent faire jouer aux autorités judiciaires leur rôle dans l’affaire de détournement de fonds dans laquelle serait impliqué Idrissa Seck. Ces dernières sont, d’ailleurs, interpellées au même titre que Wade ‘pour qu’enfin, les Sénégalais connaissent la vérité qui tarde à éclater dans cette affaire qu’on veut étouffer sur l’autel des retrouvailles d’une famille politique’.

Mamadou Papo MANE
Source: Walfadji

Article Lu 1339 fois

Vendredi 10 Août 2007





1.Posté par babakash le 10/08/2007 14:18
Idy doit effectivement répondre de ses actes auprès de la justice.
Cependant, vu la tournure des choses, je ne pense pas qu'il le sera... mais il est permis de rêver, et je fais parti de ces rêveurs. Ceux qui rêvent d'un Sénégal meilleur, ceux qui rêvent d'un Sénégal où la justice fera son travail en toute responsabilité sans contrainte ni pression d'aucune nature, d'un Sénégal démacratique.

Babakash
Babakash@gmail.com

2.Posté par MARVEL le 10/08/2007 15:24

Il faut décapiter la tête et vous verrez, tout le reste tombera !!!!

Il y'a deux personnes (deux rapaces confirmés) qui ont toujours été, sans aucune interruption, aux commandes des deniers publics depuis 2000 jusqu'à aujourd'hui. Eux deux ont la signature sur tout. Eux deux n'ont jamais eu à rendre le plus petit compte malgré le nombre incommensurable d'accusations et de soupçons qui pèsent sur eux deux. Je parle bien sur de Abdoulaye Wade et de Karim Wade.

Les indices, les preuves et les débuts de preuves sont là très nombreux qui auraient dû pour chacun conduire ces deux êtres de malheur au devant de cette justice qu'ils ont corrompue jusqu'à la mœlle, cette justice qui ferait honte à n'importe quelle nation qui se veut respectable. Mais touss, nada, rien.

1° Pour Karim Wade,

Les rapports, PV, témoignages, sont là nombreux prouvant de manière quasi indiscutable sa culpabilité. Aucune condamnation ne serait assez sévère par rapport au préjudice qu'il a causé au Sénégal.

- Le Rapport des experts en génie civil, les diplômés de l’Ecole polytechnique de Thiès (Adept), qui ont fait une comparaison entre les chantiers de Thies et ceux de l'Anoci et qui démontre de manière indubitable les surfacturations sur les chantiers de l'Anoci

- Le rapport du Synas qui démontre de manière indiscutable l'ampleur de la surfacturation après la réalisation de certains travaux qui en plus de cela sont mal faits. La facture a été multipliée par 10 rien qu'en surfacturation, sans compter les mauvaises prestations. De 500 millions le kilomètre pour une nouvelle route, l'on se retrouve à 63 milliards pour seulement 16 km, non pas de nouvelles routes mais de retouches ou élargissements de route. On saute donc de 8 à 63 milliards, à savoir une différence de 55 milliards pour lesquels aucune explication n'est donnée à part "ces routes sont d'une génération plus avancée, une génération du concret". D'ailleurs c'est tellement concret qu'on voit déjà des fissures alors que les travaux ne sont même pas encore réceptionnés

- Le rapport sur les ICS qui démontre la dilapidation des fonds des ICS, et encore une fois l'implication de Karim, et même de Sindjéli qui a bénéficié de centaines de millions pour ses différents rallyes

- Le témoignage de Jérôme Godart sur l'implication de Karim dans les évènements qui ont provoqué la banqueroute des ICS, les pertes de près de 100 milliards, le blocage des comptes, l'arrêt de la production sur 7 mois

- Les PV d'audition de Idrissa Seck par la haute cours de justice, PV qui mentionnent ces 6 fameux chèques d'un total de 5,6 milliards touchés par Karim Wade et son garde du corps Victor Kantoussan.
PV qui mentionnent encore ces 2 milliards prêtés à Bibo Bourgi, sous caution de Karim Wade, et remboursés par les contribuables

- Nous pouvons citer tellement de dossiers (Dubai Port World, Jafza, nouvelle capitale, Sonacos, Senelec, etc...), de rapports, de témoignages, d'accusations, de sociétés, etc..., qui toutes auraient dû déclencher une mise en examen, mais rien, touss, nada. Tout cela parce qu'au Sénégal nous n'avons aucun magistrat digne de ce nom, tous se comportent en chiens domestiques à qui l'on a donné un os à ronger, un os en or.

2° Abdoulaye Wade
Quant à lui, citer les cas de détournement, de corruption, de haute trahison, de vol, de crime et autres qui le concernent et pour lesquels les preuves sont même trop nombreuses, on n'en finirait pas.

- Les 30 milliards de l'avion présidentiel
- Les 600 millions de la famille Seye
- Les 7,5 milliards de Taiwan avec à l'appui des lettres, des copies swift, des témoignages

- Les 30 milliards de budget de campagne présidentielle
- Les 11 milliards de budget de campagne pour les législatives

- Son siège PDS construits sur un foncier volé, avec un budget que lui même a fixé à 7 milliards à l'annonce du début des travaux
- Les 300 véhicules de campagne de 3 milliards

- Ses aveux sur les 50 millions qu'il dit avoir donnés à Madiambal Diagne, argent détourné en cours par Thierno Lö

- Son aveu sur les 40 milliards qu'il détenait et qu'il se serait fait voler par Seck

- Tous les dons des pays arabes ou asiatiques car le Sénégal n'a enregistré officiellement aucun don à la rubrique normalement réservée à cela dans les rubriques budgétaires du Sénégal

- Et tant d'autres, et tant d'autres

Ces deux là ont détourné, beaucoup détourné, encore détourné, toujours détourné. Kou léén djappe, djappe satchia. Kou léén bayi, bayi satchia.

Alors trêve de diversion.
Il vaut mieux d'ailleurs se concentrer sur Abdoulaye Wade principalement, qui est le seul à avoir été là du 1er Mars 2000 au 10 Août 2007, au moment où j'écris ces lignes pour avoir la plus large couverture et pour avoir tous les complices avérés, hommes de main, mercenaires, manoeuvriers, etc....., qui se sont succédés à des stations où il les a parachutés, je dis bien tous sans exception.

Il suffit de prendre ce plus grand mal de tous les temps, qui a été là depuis tout le temps, et on prendra tous ses protégés, ses complices, ses ministres ou ex-ministres, ses larbins qu'il a aussi rendus milliardaires, ses porteurs de valise, ses conseillers en malversation, tous, qu'ils aient été ministres, députés, magistrats, autres fonctionnaires, commis de l'état, etc....., qu'il s'appelle Karim, Seck, Farba, Vivi, Djibo, Oussou, etc...
Wade n'acceptera pas de tomber seul et donnera tout le monde. Il est même capable de donner femme et enfants.

Karim lui, bien qu'il suit les traces de papa et semble pouvoir dépasser le maître en malversation, n'a jamais rien été sans son père, il ne vaut pas grand chose, c'est un petit vaurien à qui son père a donné un chéquier en blanc pour qu'il s'amuse. Il a juste montré son incompétence et sa gourmandise en vidant déjà des centaines de chéquiers, au détriment du peuple sénégalais. Ses enfantillages du genre "en route vers le sommet" ou "la génération du concret" prouvent le niveau du personnage, ni contenu, ni inspiration. Mais tout cela il le payera tôt ou tard si les sénégalais ont encore du "djom et du foula".

Conclusion, il faut décapiter la tête, et le corps déjà pourri tombera sans problème, même si il pouvait être plus pourri que la tête. En tout cas il ne pourra plus tenir tout seul.

MARVEL
marvel@hotmail.fr

3.Posté par babakash le 11/08/2007 01:05
Cher ami Marvel,
Tout ce que tu dis, c'est un condensé de l'actualité de ces derniers mois....donc je suis d'accord, je dirais même plus, on est ensemble! Le seul détail qui me tirlupine c'est la subtile omission..."volontaire" du nom de Idy, nom que tu sembles éluder de toutes tes forces. En effet, tu ne le cites qu'une seul fois dans ton texte, et tu le fais au conditionnel..... Serait-il immaculé?

babakash
babakash@gmail.com


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 11:54 Macky Sall à Versailles chez Abdoulaye Wade

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State