Référence multimedia du sénégal
.
Google

Accident mortel sur l'axe Kaffrine-Koungheul : Trois morts et plus d'une cinquantaine de blessés

Article Lu 11022 fois

La route nationale n°1 a encore fait des victimes. Un accident d'une violence inouïe s'y est produit dans la nuit du jeudi au vendredi. Deux véhicules de transport en commun sont entrés en collision. Le bilan est très lourd. Pour l'heure, on enregistre trois morts, dont l’un des chauffeurs, et plus d'une cinquantaine de blessés tous évacués sur l'hôpital régional de Kaolack.



La route nationale n°1 a encore fait des victimes. Un accident mortel s'y est produit dans la nuit du jeudi au vendredi, aux environs de 3 h du matin. La collision de deux véhicules de transport en commun a laissé trois morts sur le carreau et plus d'une cinquantaine de blessés. Les premiers éléments de l'enquête font état d'une collision violente entre un car ‘Ndiaga Ndiaye’ en provenance de Dakar et un mini-car venant de Diaobé, localité célèbre pour son marché hebdomadaire, plus précisément à hauteur du village de Sagna, à une trentaine de kilomètres de la commune de Kaffrine. Le retard enregistré dans l'arrivée des secours fait craindre d'autres victimes, malgré le dévouement du personnel de l'hôpital régional de Kaolack où les victimes de l'accident ont été acheminées. ‘Les premiers évacués sont arrivés aux environs de 12 h, le vendredi, au service de chirurgie et la gravité des blessures a nécessité des opérations d'urgence’, renseigne le major Guissé des urgences de l'établissement public de santé. Sur les circonstances de l'accident, les témoignages recueillis auprès des blessés laissent entrevoir des défaillances humaines. ‘Depuis notre départ de Diaobé, le véhicule a eu des ennuis mécaniques, et le chauffeur avait à cœur de rattraper le temps perdu en mettant le pied sur l'accélérateur’, témoigne Modou Gaye, l'un des passagers du mini-car légèrement touché à l'épaule et aux côtes.
La récurrence des accidents sur cet axe international, avec un chantier qui perdure, suscite des inquiétudes. D'autant que l'approche de l'hivernage rend les déviations impraticables après le passage des camions maliens.

ELH. Thiendella FALL

Source: Walfadjri

Article Lu 11022 fois

Samedi 20 Juin 2009





1.Posté par Debolo le 21/06/2009 19:12
Si on met ensemble, l'etat inacceptable des routes, les moyens de transport vétustes (qui sous d'autres cieux, ne transporteraient meme pas des animaux et de la marchandise), on y ajoute l'indiscipline caractérisée du personnel du transport au Sénégal, on a entre les mains, une bombe à retardement, dont l'explosion imminente, donnerait comme résultat, cette catastrophe (pourtant facilement évitable), qu'on a sous nos yeux. C'est tout simplement un sacrifice de vies humaines, pour absolument rien du tout, comme s'elles n'avaient aucune valeur. Beh, nous sommes au Sénégal, et le "yalla ako dogal" règle tous nos problèmes.

2.Posté par Maty sarr niang le 30/06/2009 12:29
lou xew gnou né Yalla mais il faut qu'on élargisse nos coeurs et essayer de nous entre aimer c pas la route qui est praticable mais certains chauffeurs n'ont pas de coeurs liens mais des contres coeurs il faut savoir que vous transporter des vies humaines et que chacune d'elles a une mission pour la societé

3.Posté par Mysticman le 12/07/2009 01:02
Les chauffeurs doivent rouler doucement,et se mettre en tete qu'ils transportent des vies humaines. DAW NDANK DAL NDANK

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State