Référence multimedia du sénégal
.
Google

Abus et violences contre les enfants : Les députés montent au front

Article Lu 1561 fois


Abus et violences contre les enfants : Les députés montent au front
A peine né, le Réseau des parlementaires pour la défense des enfants contre les abus et les violences est monté au front et entend dérouler un programme d'activités qui tournera autour de la sensibilisation, mais également d’un plaidoyer pour l’accroissement des peines contre les coupables de viol, d’inceste ou de pédophilie sur des enfants.

SAINT-LOUIS - Créé le mardi 25 mars, le nouveau Réseau des parlementaires pour la défense des enfants contre les abus et les violences a décidé, dès sa naissance, de monter au front. Rien de tel que des parlementaires qui montent au créneau pour porter la bonne parole, défendre le dossier et attirer l'attention sur ce fléau pernicieux. Quand on sait que l'enfant c'est la pureté, l'avenir et l'espoir, mais aussi la fébrilité et la vulnérabilité, il y a donc urgence à agir pour circonscrire le mal. Le Réseau des parlementaires pour la défense des enfants contre les abus et les violences entend, ainsi, dérouler un programme d'activités qui puissent alerter tout en incitant à la retenue. Le secrétaire général du réseau, le député Thiamba Seck, renseigne, dans ce dessein, que ‘le président, le Dr Oumar Ndoye, qui est à la base de ce réseau, fera tout avec ses membres, pour que même si on ne parvient pas à éradiquer le phénomène, qu'il soit amoindri’. Et, l'adjoint au maire de Saint-Louis promet, qu’’on le fera en sensibilisant et en plaidant pour qu'on accroisse la répression. Car nous pensons que les peines doivent être plus lourdes pour ces gens qui s'adonnent à des actes aussi ignobles et ignominieux’. En tout cas, poursuit M. Seck, ‘le Réseau des parlementaires fera tout pour faire entendre sa voix par rapport à ces actes condamnables et indignes de toute société qui se respecte’.
Le député Masseck Guèye, autre membre du réseau, explique que ‘la question est cruciale concernant les abus sur les enfants qu'on voit tous les jours. Des enfants sont agressés avec le phénomène de la pédophilie et les autres maux qui frappent l'enfance. On parle, aujourd'hui, de 400 enfants qui ont été violentés, et dans des formes assez diverses, pendant l'année écoulée. Il est, dès lors, grand temps que l'Assemblée nationale prenne en charge, à travers le réseau, le problème. Désormais, il y a une prise en charge institutionnelle de la cause des enfants parce qu'il faut préparer l'enfant à une citoyenneté. On ne doit plus le laisser sans défense face à l'abus et la violence qui peuvent lui causer des désagréments et autres souvenirs douloureux’, précise le vice-président de la commission culture et communication de l'Assemblée nationale.

Source: Walfadjri

Article Lu 1561 fois

Mercredi 2 Avril 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State