Référence multimedia du sénégal
.
Google

AWA NDIAYE : ''les abus sexuels sur les enfants sont inacceptables’’

Article Lu 1956 fois

Les abus et exploitations sexuels des enfants et des adolescents ainsi que leurs corollaires, constituent des pratiques inacceptables en ce 21-ème siècle, a soutenu, mercredi à Dakar, Awa Ndiaye, ministre de la Famille, de l’Entreprenariat féminin et de la Microfinance.



AWA NDIAYE : ''les abus sexuels sur les enfants sont inacceptables’’
Au nombre de ces corollaires, Awa Ndiaye a cité les IST, le VIH/Sida, la drogue et les pires formes de travail des enfants. Elle s’exprimait à l’ouverture d’une réunion technique préparatoire au troisième congrès mondial contre l’exploitation sexuelle des enfants et des adolescents, prévue à Rio de Janeiro au Brésil (25-28 novembre prochain). Cette réunion sous-régionale de deux jours vise notamment à examiner les progrès réalisés contre l’exploitation sexuelle. Selon Awa Ndiaye, le Sénégal, à l’instar de beaucoup d’autres pays, a compris que la prise en charge résolue de la question des abus et exploitation sexuels des enfants et des adolescents est plus qu’une urgence.

‘’C’est pour cela, a-t-elle dit, que le gouvernement du Sénégal estime que cette prise en charge s’impose comme un axe fondamental et incontournable, si l’on veut arriver à un développement durable et viable, soutenu par un environnement socioculturel et juridique approprié’’.

‘’Ces violations des droits de l’enfant exacerbent, de fait, et renforcent la pauvreté, l’instabilité des ménages, les conflits armés, la cyberpornographie et le tourisme sexuel’’, a indiqué Awa Ndiaye, qui n’a pas manqué de rappeler les recommandations de la 2e conférence arabo-africaine sur la vulnérabilité de l’enfance face à l’exploitation, la violence et l’abus sexuel. Elle a appelé à faire de cette lutte une priorité, dans le processus de développement durable.

Cela suppose notamment que l’accès des enfants à l’information soit favorisé et que des structures de surveillance dédiées aux enfants à haut risque soient mises en place, selon Awa Ndiaye qui a par ailleurs plaidé pour le développement d’instruments d’identification et de contrôle des réseaux d’exploitation des enfants.

‘’Il s’agira également de criminaliser toutes les atteintes et agressions sexuelles sur les enfants, impliquer les médias dans la stratégie de lutte contre ce phénomène et renforcer la coopération internationale pour la protection des enfants, qui devenaient des enjeux prioritaires, inscrits au cœur des stratégies de développement’’, a-t-il poursuivi.

C’est dans cette perspective, a encore souligné le ministre de la Famille, que le Sénégal s’est engagé, avec des pays de la sous-région, dans une dynamique d’harmonisation de son dispositif juridique national avec les textes internationaux relatifs à la protection des droits de l’enfant.

‘’Des dispositions juridiques importantes, de prévention, de protection et de réhabilitation des jeunes victimes ont été prises par le Sénégal, à travers le Code pénal et le Code de procédure pénale, renforcé par la loi 02-2005 du 29 avril’’ a-t-elle fait valoir.

Pour le directeur adjoint d’ECPAT international, Mark Capaldi, les efforts à l’échelle mondiale pour combattre l’exploitation sexuelle des enfants et des adolescents commence par une bonne campagne de sensibilisation.

‘’Il faut soutenir une participation réelle des enfants et des adolescents dans tous les processus de répression de ces formes de traitement et également œuvrer pour le développement de systèmes efficaces de protection des enfants contre l’exploitation sexuelle et l’abus’’, a-t-il dit, tout en prônant, au passage, l’examen des nouveaux défis et de leurs dimensions.

ECPAT International est un réseau mondial d’organisations et d’individus travaillant de concert en vue d’éliminer la prostitution enfantine, la pornographie mettant en scène des enfants et la traite d’enfants à des fins sexuelles.

ECPAT encourage aussi la communauté internationale à veiller à ce que tous les enfants du monde puissent jouir de leurs droits fondamentaux à l’abri de toutes les formes d’exploitation.

Source: APS

Article Lu 1956 fois

Jeudi 25 Septembre 2008





1.Posté par DEFENDARD le 25/09/2008 09:37
PREUMSSSSS!!!!!!

2.Posté par choana le 25/09/2008 10:19
bonne idée il est temps de réagir les enfants ne sont plus en sécurité surtout les filles.

3.Posté par milk le 25/09/2008 13:51
awa n'diaye toy nga dé

4.Posté par OMBRE le 25/09/2008 14:20
C BIEN EVA AVEC LAIDE DE DIEU VOUS ET VOTRE DIRECTEUR DE PLCTPFTE LES ENFANTS SERONT DANS MEILLEURES CONDITIONS A CE MOIS BENI DU RAMADAN

5.Posté par Jadis le 25/09/2008 21:13
Waw Awa Ndiaye loye diwou??? Khess gna mome...tieye no ministre xesalisees

6.Posté par BIBA de barcelone le 25/09/2008 23:44
yaw momou laniou wara abusè niak fayda ak sa khèssal en bas way.

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State