Référence multimedia du sénégal
.
Google

AWA GUEYE KEBE SIGNE SON RETOUR DANS LA FAMILLE LIBERALE «Mon point de chute sera choisi par mes militants»

Article Lu 11014 fois

Soutenant, d’entrée de jeu, ne pas disposer de bétail électoral qu’elle trimballe au gré de ses intérêts politiques, Mme Awa Guèye Kébé, qui a annoncé une tournée nationale, pour aller à la rencontre de ses partenaires politiques, dira, sans ambages, être à leur écoute pour ce qui est de son point de chute.



AWA GUEYE KEBE SIGNE SON RETOUR DANS LA FAMILLE LIBERALE «Mon point de chute sera choisi par mes militants»
Le temps d’aller à la rencontre de ses «partenaires politiques», l’ancien ministre de la Famille et de la Solidarité nationale, Mme Awa Guèye Kébé, dira dans laquelle des chambres (Parti démocratique sénégalais, Rewmi ou Génération du concret) de la maison libérale elle posera ses baluchons. Suffisant alors pour que les interrogations, commentaires et autres projections tiennent, déjà, le haut du pavé.

Mais, entre ses proches, qui la verraient bien retourner au Pds, les clins d’œil intéressés de Karim Wade, qui ne daignerait pas enrôler cette «femme de caractère à la représentativité indéniable» et l’attachement qu’elle nourrit encore pour la couleur orange, celle de Rewmi, force est de dire qu’elle fait, aujourd’hui, l’objet de toutes les convoitises. Face à ses inconditionnelles, avant-hier, l’ex (?) égérie de Idrissa Seck a martelé, sans équivoque, sa décision de mettre un terme à deux années sabbatiques.

Vibrant plaidoyer pour la micro-finance

Prétexte ne pouvant être plus judicieux, Awa Guèye Kébé n’a pas voulu rater, pour rien au monde, l’opportunité qui lui était offerte pour donner un véritable cours magistral sur la micro-finance. Normal quand on sait que c’est par le truchement d’une assemblée générale de la Mutuelle d’épargne et de crédit/Association à la vie familiale (Mec/Avifam) qu’elle a pu signer son retour dans le Landerneau politique national.

Consciente qu’elle est des enjeux de cette forme de lutte contre la pauvreté, elle a martelé que «le moment est venu pour l’Etat de changer ses méthodes d’action». Et c’est pour enchaîner, aussitôt, avec cette suggestion : «Le mieux serait que les pouvoirs publics s’attellent, désormais, à lever des crédits au niveau des banques et des bailleurs de fonds pour les mettre à la disposition des femmes, qui ont fini de prouver leurs capacités managériales dans ce domaine.» Ce qui, à en croire Awa Guèye Kébé, aidera cette frange non négligeable du corps social à aller dans le sens de la création de micro- entreprises. Surtout que, selon Mme Madjiguène Guèye Diagne, la présidente du Conseil d’administration de la Mec/Avifam, «depuis le départ de Mme Awa Guèye Kébé, on ne sent plus l’action des ministres de la Femme».

Source: L'observateur

Article Lu 11014 fois

Lundi 29 Juin 2009





1.Posté par Marietou le 30/06/2009 00:02

2.Posté par mann le 30/06/2009 04:14


Je me demande qui a commandé et payé cet article. . .

Ce ne serait pas Awa Gueye Kébé elle même ?

hmmm da may latché rekk

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State