Référence multimedia du sénégal
.
Google

AVANCÉE DE LA MER: Plus d'un milliard de Fcfa pour protéger Rufisque

Article Lu 1396 fois

Face aux multiples phénomènes côtiers signalés dans les villes comme Saint-louis, Dakar, Rufisque, Joal et Ziguinchor, les députés ont interpellé le ministre de l'environnement. À l'Assemblée Nationale, Djibo Ka a souhaité la tenue d'une campagne d'éducation contre l'érosion et l'exploitation du sable pour une prise de conscience nationale.



Un milliard et 200 millions francs Cfa, c'est le montant qui a été dégagé pour la première phase de la construction des murs de protection à Diokhoul et à Mbao. L'annonce a été faite, hier, devant les députés par le ministre de l'environnement, Djibo Kâ.
Ce dernier répondait à la question orale relative à la protection du littoral et à l'avancée de la mer posée par le député, Seydou Diouf. Pour la construction des murs de protection à Rufisque, le ministre de l'environnement a affirmé que le délai de finalisation est fixé au 15 septembre prochain. Les députés ont ainsi interpellé le ministre de l'environnement sur des solutions concernant l'avancée de la mer due à l'exploitation frauduleuse du sable qui fait que le littoral est menacé. D'autres mesures ont également été prises par le ministre de l'Environnement. C'est ainsi qu'à l'image de Diokhoul et Mbao, la digue de Thiawlène est en train d'être reprise.
La Corniche de Dakar n'est également pas en reste car 600 millions de francs Cfa sont dégagés pour les travaux de renforcement de la porte du Millénaire. Par ailleurs, les députés, prenant la parole ont tour à tour plaidé pour une application stricte du code de l'environnement. Dans ce sens, le ministre a pris l'engagement de faire respecter le code. Pour M. Kâ "il ne suffit pas d'élaborer une loi, mais il faut l'appliquer". "Il ne doit plus avoir de négociations pour ceux qui volent le sable marin", a-t-il poursuivi. Pour le député libéral, Youba Sambou : Toute personne qui viole ce code doit être punie par la loi protégeant l'homme et son environnement".
Dans ce sillage, l'auteur de la question orale du jour, Seydou Diouf a souhaité "la pénalisation de tous ceux qui continuent à voler le sable marin". "Pour le littoral,chacun doit s'y mettre", a-t-il ajouté. Toujours pour la protection du littoral, le chef de file d'Aj/Pads, Landing Savané a souligné que "tout le monde doit se mobiliser sur la question du littoral qui est un problème mondial". Aussi, il a proposé "la mise en place d'un plan directeur pour étudier les cas d'avancement de la mer au Sénégal afin de préserver les côtes". Le député des Verts, Ousmane Sow Huchard d'avancer que "la communauté scientifique doit savoir qu'il nous reste quelques dizaines d'années pour sauver notre planète".
"Les études sont en cours avec les techniciens du ministère de l'environnement", a souligné Djibo Kâ répondant à la demande des députés de mener des études sur les questions de l'avancée de la mer et du littoral. "Une fois les études faites, je le porterai en bandoulière pour trouver des moyens", a-t-il ajouté.

Khadydiatou SAKHO
Source: Le Matin

Article Lu 1396 fois

Jeudi 9 Août 2007


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:10 L’adultère est-il devenu une banalité ?

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State